En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Organisation du territoire

Adaptation des sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural à la réforme régionale

Publié le • Par • dans : TO parus au JO

0

Commentaire

Réagir
 

La nouvelle organisation régionale résultant de la loi n° 2015-29 du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral entraîne la nécessité de regrouper les sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER) des régions existantes, conformément à l’article L. 141-6 du code rural et de la pêche maritime qui prévoit la constitution des SAFER à l’échelle régionale ou interrégionale.

Une disposition spécifique de niveau législatif est nécessaire pour traiter le cas particulier des SAFER dont les zones d’action additionnées ne correspondent pas au périmètre des nouvelles régions, et pour lesquelles l’obligation de constitution au niveau régional ou interrégional va ainsi nécessiter un redécoupage partiel. Sont concernées les SAFER dont la zone d’action est incluse en tout ou partie dans le périmètre des nouvelles régions Aquitaine-Limousin et Poitou-Charentes et Pays de la Loire.

La présente ordonnance en tire les conséquences en allongeant le délai laissé aux SAFER concernées pour la mise en conformité de leurs statuts en ce qui concerne leur constitution à l’échelle régionale ou interrégionale : l’échéance, normalement fixée au 1er juillet 2016, par le II de l’article 93 de la loi n° 2014-1170 du 13 octobre 2014 d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, est reportée au 1er juillet 2018.

Par ailleurs, afin que les SAFER, autres que celles dont la zone d’action correspond déjà, à la date d’entrée en vigueur de la présente ordonnance, à un périmètre régional, puissent poursuivre leurs activités durant cette phase de mise en conformité avec le périmètre des nouvelles régions, l’ordonnance prévoit la prorogation en tant que de besoin des droits de préemption et des autorisations à bénéficier de l’offre amiable avant adjudication volontaire mentionnés aux articles L. 143-1L. 143-16 et L. 143-12 du code rural et de la pêche maritime qui leur ont été accordés, jusqu’à l’entrée en vigueur des nouveaux décrets leur octroyant ces droits. Cette prorogation est limitée à une période de douze mois à compter de l’agrément des nouvelles SAFER.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.