Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budgets 2016

Les départements face aux poids des dépenses sociales

Publié le 18/03/2016 • Par Frédéric Ville • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

Fotolia_88470007_XS
Fotolia beeboys
Avec le poids des dépenses sociales et notamment du RSA, la situation financière des départements est très critique. L’aide de l’Etat et la péréquation sont nécessaires mais sont-elles suffisantes pour sortir des budgets « sparadrap » ?

Avec un montant de 10 milliards d’euros en 2015, soit une hausse de 7,6 % par rapport aux 9,33 milliards de 2014, l’équation budgétaire des départements pour l’exercice 2016 est inévitablement liée au poids croissant des dépenses de RSA. Une hausse qui s’explique par la progression de 2 % du montant des allocations et à la crise économique persistante. Pour y faire face, l’Etat s’est d’abord contenté de débloquer, fin 2015, un fonds d’urgence de 50 millions d’euros pour les 10 départements les plus en difficultés. Puis, pressé par l’Assemblée des départements de France (ADF), il vient d’acter le principe de la recentralisation du RSA dès 2017.

Vers un prélèvement sur la DGF l’an prochain

Pour autant, tous les problèmes ne sont pas réglés et les discussions se poursuivent pour décider de l’année de référence qui sera retenue pour fixer le montant des transferts financiers. L’exécutif propose 2016, quand l’ADF demande 2014 ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les départements face aux poids des dépenses sociales

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X