En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

1

Commentaire

Réagir

Construction

Législation sur le logement : surtout ne touchez à rien !

Publié le • Par • dans : France

1

Commentaire

Réagir

construction de logement © Flickr CC by sa Alexandre Prévot

Lors de la Matinale "construction et logement" organisé à la Maison de la chimie le 9 mars, intitulée "quels leviers pour une politique ambitieuse du logement", les participants ont dressé le constat d'une situation en amélioration. De la stabilité, c'est ce que réclament maintenant les différents acteurs.

 

« La relance est là, tous les professionnels en conviennent : les ventes sont en hausse, tout comme les mises en chantier et les délivrances de permis de construire, et les taux d’intérêt sont bas », a résumé le député du Maine-et-Loire Michel Piron (UDI) qui introduisait les débats de cette matinée consacrée à la relance du logement. En 2015, environ 340 000 logements ont été mis en chantier, et on escompte en 380 000 pour la fin 2016.

Selon le député, la première chose faire pour la nouvelle ministre du Logement est justement de ne rien faire : « Nous n’avons pas besoin de créativité excessive, et surtout pas d’une nouvelle loi sur le logement. » En revanche la question de l’habitat ancien et de sa qualité doit aujourd’hui être posée, ainsi que celle de la territorialisation des politiques du logement, alors que certains territoires sont touchés par une vacance croissante, et d’autres par un manque de logements adaptés aux besoins. Par ailleurs, si les ventes de logements dans le collectif se redressent, les ventes de maisons individuelles restent  à la traîne, notamment dans les zones détendues.

Des aides efficaces

Pour Benoît Catel, directeur général délégué du Crédit Foncier, cette embellie est notamment due au à l’effet Prêt à taux zéro (PTZ), dont les conditions ont été modifiées, avec un montant augmenté et une durée de remboursement allongée à 25 ans au lieu de 12 ans. 60 000 PTZ ont ainsi été conclus en 2015. L’aide personnelle au logement -accession (APL-Accession), qui était sur la sellette en fin d’année, lors des débats sur la loi de finances, a aussi un puissant effet solvabilisateur des ménages. L’économiste de la construction Michel Mouillart a cependant mis en garde :

On accuse les aides au logement d’être inflationnistes, budgetivores, de contribuer à l’étalement urbain… A la prochaine alerte budgétaire elles seront remises en cause.

Laurent Girometti, directeur de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages au ministère de l’Ecologie a rappelé l’impact positif de la série de mesures portées par le gouvernement, que ce soit l’aide aux maires bâtisseurs en Ile-de-France, ou le travail de simplification en matière d’urbanisme, avec la recodification du livre I de la partie réglementaire du code du même nom, la réforme du règlement du plan local d’urbanisme,…tout un travail qui n’aura cependant d’effets qu’à moyen terme. Olivier Burot, président de l’Institut des constructeurs et promoteurs, a cependant estimé qu’il restait encore du travail à faire sur la simplification des normes : « nous militons pour un moratoire sur les normes dans la construction neuve, le vrai marché pour les normes n’est-il pas plutôt dans l’ancien? « 

Haut de page

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés LogementNormalisationUrbanisme - aménagement

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. 1. Non expert 17/03/2016, 17h11

    Je suis toujours très amusé par ces "experts" qui commentent les évolutions; ce qui est le cas pour le logement.

    Un raisonnement dit "par l'absurde" permet d'affirmer que s'ils avaient raison, il y a bien longtemps que tous les problèmes seraient résolus.

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.