En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Associations d'élus

Nominations à la tête de la commission sécurité de France urbaine

Publié le • Par • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité

0

Commentaire

Réagir

francois-rebsamen-est-candidat-pour-recuperer-les-renes-de_3077667_800x400[1][1] © France urbaine

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, et celui de Dijon, François Rebsamen, ont été nommés présidents de la commission sécurité de l'association d'élus France Urbaine, née de la fusion de l'association des maires de grandes villes et de l'association des communautés urbaines.

 

Quatre mois après son lancement, l’association France urbaine, qui fusionne l’association des maires de grandes villes et l’association des communautés urbaines, a nommé les présidents de sa commission sécurité.

Les élus nommés sont :

  • Gaël Perdriau, maire (Les Républicains) de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole.

Agé de 43 ans, il a été élu maire lors des élections de 2014 et a d’emblée annoncé son intention de renforcer la politique municipale de sécurité en doublant le nombre de caméras de vidéosurveillance et en augmentant le nombre de policiers municipaux. Au lendemain des attentats de janvier 2015, il a donné son feu vert pour armer les agents.

  • François Rebsamen, maire socialiste de Dijon et président du Grand Dijon.

Agé de 64 ans et proche de François Hollande, il fut en 2012 responsable des questions de sécurité dans l’équipe du candidat à la présidentielle. Ex-sénateur et ex-ministre du Travail, François Rebsamen fut également pressenti pour être ministre de l’Intérieur. Fonction qui revint à Manuel Valls.

Au sein de cette commission, précise un communiqué de France urbaine, « seront abordés tous les sujets liés à cette problématique tels que l’évolution des missions de la police municipale, l’armement, la vidéo-protection, les arrêtés, la mise en place de Travaux d’intérêt général, ou encore la coordination avec les services de police nationale, la lutte contre les addictions, sans oublier la prévention de la délinquance et de la radicalisation ».

« L’objectif étant d’améliorer encore davantage les outils mis à la disposition des élus locaux pour lutter plus efficacement contre l’insécurité » souligne France urbaine, dont le président est Jean-Luc Moudenc, maire (LR) de Toulouse et président de Toulouse métropole.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Prévention de la délinquanceSécurité publique

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.