En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Réforme territoriale

Jean-Claude Gaudin se représente à la présidence d’Aix-Marseille-Provence

Publié le • Par • dans : Régions

0

Commentaire

Réagir

Jean-Claude Gaudin © Flickr CC by European People's Party

Le sénateur-maire de Marseille démissionne de la présidence de la métropole, espérant sa réélection lors de la nouvelle séance d’installation du conseil métropolitain qui devrait avoir lieu le 21 mars 2016.

 

Elu président de la métropole Aix-Marseille-Provence (AMP) en novembre dernier, Jean-Claude Gaudin a annoncé le 7 mars 2016 sa démission. Il s’agit du dernier acte de la mise en place mouvementée du nouvel établissement public qui regroupe depuis le 1er janvier 2016 six intercommunalités des Bouches-du-Rhône. Le maire (LR) de Marseille avait été élu au terme d’une séance d’installation du conseil métropolitain qui a fait l’objet de plusieurs recours juridiques. Les décisions du Conseil constitutionnel et du Conseil d’Etat ont validé la représentation des communes au sein de la métropole et mis fin à la suspension des arrêtés préfectoraux préalables à la convocation du premier conseil métropolitain.

Ce processus bouclé, une nouvelle séance d’installation devrait avoir lieu le 21 mars 2016. En amont de cette séance, le maire démissionne de la présidence, « afin que le processus de mise en place de la gouvernance de la métropole ne supporte plus aucune contestation », annonce-t-il. Une démission acceptée par le préfet des Bouches-du-Rhône, Stéphane Bouillon, qui a toutefois chargé Jean-Claude Gaudin de  »continuer d’assurer les missions d’ordonnateur pour les actes d’administration conservatoire et urgente de la métropole » : le maire continuera donc de payer les salaires des 7 500 agents d’AMP jusqu’à la nouvelle élection.

Candidat à sa « réélection », il devra affronter une nouvelle fois les nombreux élus anti-métropolitains. La première d’entre eux, Maryse Joissains, « conseille à monsieur Gaudin d’avoir la sagesse de ne pas se représenter et de proposer un candidat qui saura mettre en place une gouvernance démocratique ». Elle annonce toutefois que « l’ensemble des maires du Pays d’Aix sont désireux de se mettre autour de la table pour discuter du pacte financier et du mode de gouvernance ». Le budget de la métropole doit être voté avant le 30 avril 2016.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Réforme territoriale

Régions Provence-Alpes-Côte d'Azur

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.