Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Dialogue social

Malaise à la police municipale de Grenoble

Publié le 08/03/2016 • Par Séverine Cattiaux • dans : Actu experts prévention sécurité, Régions

Police Municipale CAVAM
Bertrand Holsnyder
Depuis un an, la police municipale de Grenoble applique la feuille de route du maire écologiste Eric Piolle (EELV) et de son adjointe (Parti de gauche) à la tranquillité publique, Elisa Martin. Mais rien ne va plus. Les syndicats déplorent un malaise qui va crescendo, entraînant de nombreux départs d’agents et un fort taux d’absentéisme.

Le torchon brûle entre la ville de Grenoble, incarnée par son maire écologiste Eric Piolle, et les syndicats de police municipale. FO et la CFDT évoquent un « malaise au sein de la police, dû à de mauvaises conditions de travail ».

Départs et absentéisme – Sur l’année 2015, les syndicats recensent une vingtaine de départs de policiers. « Il y en aurait encore quelques uns sur le départ, depuis début 2016 » affirme Marc Brouillet, délégué CFDT. Elisa Martin, adjointe à la tranquillité publique avance d’autres chiffres et pondère : « 14 en 2015 pour 9 arrivées, cela ne ressemble en rien à une fuite ! ». Les syndicats signalent également un absentéisme plus important que la moyenne dans la fonction publique territoriale. Selon le syndicaliste CFDT : « Il y avait 17 malades en février ». Cherif Bourafa, délégué FO ajoute également : « Quelques policiers sont en dépression ». L’adjointe ne confirme pas ces éléments et ne ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Malaise à la police municipale de Grenoble

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X