Energie

Linky : maires et autorités concédantes ne peuvent pas refuser le nouveau compteur, selon la FNCCR

| Mis à jour le 03/08/2016
Par • Club : Club Techni.Cités

Ener356 - CC SA

Alors que le mouvement de collectivités contre le compteur électrique communicant Linky se développe, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) a présenté mercredi 24 février 2016 à Paris à ses membres l’analyse d’un cabinet d’avocats selon laquelle l’opposition d’une commune, d’une autorité concédante ou d’un particulier à son installation est illégale. Une approche juridique qui ne mettra pour autant sans doute pas fin à la contestation.

Ils sont élus des cinq collectivités constituant la Communauté de communes du Bassin Decazille-Aubin (Aveyron), 15 200 habitants. Jeudi 25 février 2016, ils tiennent à Decazeville une réunion d’information sur le compteur électrique communicant Linky d’ERDF. Ils y annonceront la formation d’un « collectif citoyen » afin d’informer « objectivement » les particuliers sur le sujet. Et ils demanderont à leurs conseils municipaux de prendre une délibération refusant la pose de ces compteurs « dits intelligents qui finalement se révèlent plutôt intrusifs, dangereux, onéreux et surtout inutiles ».

à lire aussi
Linky en plein déploiement, la polémique demeure

« D’aucune utilité pour abonnés et collectivités »

Co-organisateur de la réunion et conseiller municipal Europe Ecologie Les Verts (EELV) de Decazeville, Jean-Louis Calmettes, estime que « les communes, propriétaires des réseaux et des compteurs, doivent à ce titre avoir leur mot à dire ». Or, « ces compteurs ne sont d’aucune utilité pour les abonnés et les collectivités, tranche-t-il. Ils ont surtout été conçus pour le gestionnaire de réseau de distribution (GRD) et pour les marchands d’électricité. »

A ce jour, une trentaine de frondeurs

Ces dernières semaines, aux quatre coins du territoire, près d’une trentaine de conseils municipaux ont délibéré contre la pose de compteurs communicants Linky, ou parfois Gazpar, son équivalent GRDF en gaz. Par exemple, Larnod (Doubs), Badefols-sur-Dordogne (Dordogne) ou encore Villepot (Loire-Atlantique).

Elu de Saint-Macaire (Gironde) et pionnier de la rébellion ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

6  |  réagir

17/12/2016 11h50 - peuimporte

N’y aurait il pas un conflit d’intérêt du cabinet d’avocat qui a rédigé l’etude juridique ?
http://refus.linky.gazpar.free.fr/etude-complaisance.htm

Signaler un abus
03/03/2016 09h05 - Henri Tanson

Tout le monde semble être CONTRE Linky…
Alors, n’acceptons pas Linky !
Épreuve de force ?
Le citoyen consommateur a une occasion en or de montrer qu’il peut, et doit, être respecté !
On ne peut pas râler de ne pas être écouté et ne pas s’exprimer quand nous avons « la parole »…!
Je dis ça.
Que peuvent faire les agents des sociétés qui vont venir chez vous changer votre compteur, si vous n’acceptez pas ? Le compteur est chez vous ? Ils ne peuvent y accéder sans votre accord ! EDF va interrompre votre abonnement ? J’aimerais voir ça si des centaines de milliers de foyers étaient menacés de coupure de courant…!

Signaler un abus
02/03/2016 02h51 - DST PDEBRIE

bien évidemment ces compteurs vont être utiles avec l’arrivée des véhicules électriques. il faudra piloter un délestage de nos installations si nous ne voulons pas de pic quand tout le monde branchera son véhicule aux mêmes heures…
c’est une évidence, on ne peut pas vouloir d’un côté le modernisme et r’ester avec des moyens archaïques ..

Signaler un abus
02/03/2016 09h53 - Christophe

Je suis d’accord avec votre analyse. Il faut également ajouter une donnée importante pour ces compteurs et « oubliée » dans les médias : ils sont pilotables à distance ! En d’autres termes ERDF peut moduler la puissance informatiquement, mais aussi couper ou ouvrir un compteur à distance. ERDF serait-elle la première structure au monde à avoir créer un outil informatique non piratable ? Que ce passera-t-il quand des pirates vont couper l’électricité d’un quartier ou d’un immeuble ?

Signaler un abus
27/02/2016 02h00 - Phil

Bj Bucéphale,
n’ayant pas suffisamment d’info sur ce nouveau compteur,
est il si pénalisant que cela pour tous les abonnés ?

Peut être en partie du fait que le concessionnaire pourra couper ou réduire à distance le flu desservit ?

Par avance merci.

Cdt.

Signaler un abus
26/02/2016 02h23 - BUCEPHALE37

Très sensible à la qualité environnementale, je m’étonne que n’est pas abordée dans le mixte énergétique la part encore trop importante du nucléaire, ses déchets, ses dérives (AREVA !) et qu’aujourd’hui une monstrueuse machine se met en route (le compteur LINKY) pour imposer un compteur dit « intelligent » qui est démonté au Canada, refusé en Allemagne, ainsi que dans d’autres pays… La transition énergétique véritable ne peut se faire sans remettre à plat les intérêts contradictoires de la société civile et certains qui prétendent la servir, alors qu’il ne sont qu’au service qu’un dictat marchand qui a déjà tant coûté (AREVA… entre autres !) et sans qu’aucune mise en accusation ne fut faite. Dans ces conditions il ne faut pas s’étonner que la société civile (associations, particuliers, communes) réagisse et refuse la prétendure modernité d’outils intelligents sans que des études préalables élargies dans leurs aspects techniques, éthiques, partagées avec des organismes indépendants aient pu se mettre en place, pour favoriser un vrai débat DEMOCRATIQUE. Alors que nous sommes confrontés à la montée en puissance d’une oligarchie financière qui se sert des strates démocratiques qu’elle infiltre pour mieux contrôler les profits à venir. Non à l’intelligence artificielle au service d’intérêts financiers et où l’intérêt du collectif est mis de côté. La marchandisation de l’information, de la distribution de l’énergie provoque une nouvelle Révolution en marche pour que les citoyens ne se retrouvent pas traités comme des objets.
La Gazette à laquelle j’étais abonnée a toujours eu le bon sens de soulever de bons débats sans vendre – pour combien de temps – son âme ! Alors vous qui me lisez, là, tout de suite, pensez à titre individuel à l’impact sur votre santé, d’imaginer de vivre dans un vaste four à micro ondes géant ! Certaines images malheureusement risquent de devenir une triste réalité si nous n’y prenons garde. La Gazette lanceur d’alertes ? Pourquoi pas ! Merci.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • [Infographie] Bus propres : où en sont les collectivités ?

    La loi de transition énergétique impose aux collectivités d'intégrer 50% de bus propres lors du renouvellement de leurs flottes d'ici 2020. Un objectif qui va nécessiter un effort d'investissement et qui conduira à long terme, à faire migrer leurs parcs ...

  • « L’érosion du littoral manque de reconnaissance juridique »

    La députée (PS) de Gironde, coprésidente du comité de suivi de la stratégie de gestion intégrée du trait de côte, est rapporteure de la proposition de loi très novatrice portant adaptation des littoraux au changement climatique, déposée en juillet dernier. ...

  • Dix conseil pour monter une recyclerie

    Pour limiter la production des déchets et favoriser l'économie circulaire, les collectivités ont tout intérêt à miser sur des lieux comme les recycleries. Conseil pour une mise en oeuvre réussie. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP