En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Développement économique

Philippe Richert tend la main aux CCI

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

philippe-richert-UNE © Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons - cc-by-sa-3.0

Devant l’assemblée générale de CCI France, le président de l’ARF, Philippe Richert, a réaffirmé le rôle pilote des régions en matière de développement économique et invite les Chambres de Commerce et d’Industrie à s’engager dans un partenariat resserré.

 

Pour sa première intervention officielle comme président de l’association des régions de France (ARF), Philippe Richert n’a pas choisi ses interlocuteurs au hasard. Invité mardi 23 février à l’assemblée générale de CCI France, établissement national des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), il a tendu la main à ces acteurs de la vie économique pour « réussir le défi de la réforme territoriale et de l’emploi ».

Echelon central du développement économique suite aux redécoupages des compétences opérées par la loi NOTRe, les régions sont amenées à resserrer leurs liens avec les CCI. Un nouveau tableau sur lequel a insisté Philippe Richert. « Aucune alternance politique ne reviendra sur ce schéma », a-t-il affirmé. Et d’insister « les nouveaux partenaires économiques sont les régions et les agglomérations ».

Le SRDEII au cœur de la coopération CCI/régions

L’un des premiers actes de cette coopération sera, sans nul doute, la construction des schémas régionaux de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII). « Les CCI seront étroitement associées », a souligné Philippe Richert, rappelant que la loi mentionne explicitement la collaboration de ces acteurs. Mais pour le président de l’ARF, les SRDEII doivent aller plus loin et proposer « un véritable contrat d’objectifs avec un plan d’actions concertées et une évaluation ». Point sur lequel les relations entre les régions et les CCI pourraient être consolidées, a avancé Philippe Richert.

Au-delà, la réforme territoriale réorganise aussi l’implantation des services au travers du redécoupage des frontières régionales. Et les CCI sont directement impliquées dans ces changements, via la recomposition de l’offre consulaire orchestrée par le projet de loi relatif au réseau des chambres de commerce et d’industrie et au réseau des chambres de métiers et de l’artisanat. Le texte, soutenu par CCI France, devrait d’ailleurs être rapidement adopté après l’accord trouvé entre l’Assemblée nationale et le Sénat en commission mixte paritaire le 10 février dernier. Pour Philippe Richert, ce redéploiement des services, commun aux régions et CCI, doit être conduit grâce à une réflexion cohérente « notamment concernant le choix d’implantation des sièges afin que les équipes travaillent ensemble ».

Expérimenter la régionalisation de la compétence emploi

Autre sujet de taille, le président de l’ARF a réaffirmé, devant les représentants des CCI, son souhait de voir les pouvoirs des régions renforcés en matière d’emploi. Pour l’ancien ministre chargé des collectivités territoriales, la décentralisation de cette compétence devrait être expérimentée. De son côté, le président de CCI France André Marcon, s’est dit prêt « à faire le pari de cette expérimentation ». Plus largement, forts de leurs atouts et de leur identité, les CCI semblent bien décidées à s’engager dans le partenariat proposé par le président de l’ARF, comme l’a affirmé André Marcon en clôture de cette séquence.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.