Environnement

[Cartographie] Près d’une commune sur deux héberge au moins un espace naturel protégé

Par
carte-espaces-proteges-communes-une

Lagazette

La France s’artificialise continûment : tous les sept ans, l’urbanisation et l’extension des routes effacent l’équivalent d’un département. Pour autant, 46 % des communes (où vit 50 % de la population) comptent au moins un espace naturel protégé, selon une récente étude du Commissariat général au développement durable. Couvrant 56 % du territoire de la métropole, elles concentrent 75 % de la capacité d’accueil touristique. L’accès à la nature est toutefois très inégal selon les régions. Christophe Aubel, directeur de l’association Humanité et biodiversité, explique que protection de la nature et développement économique ne sont pas antinomiques.

Paradoxe : le bétonnage incessant de l’Hexagone va de pair avec une respectable étendue des espaces naturels protégés, mise en avant par une récente étude du Commissariat général au développement durable.
Quelque 17 000 communes (métropole et Outre-mer, hors Mayotte), soit 46 % du total national, abritent un ou plusieurs de ces espaces. La proportion s’élève à 69 % en montagne et 92 % sur le littoral. L’Outre-mer (hors Mayotte) culmine avec 95 % de communes traversées par au moins un site protégé.

Sur ces espaces sont mis en œuvre trois types de protection :

  • La protection réglementaire nationale : cœur de parcs nationaux, réserves naturelles …
  • La maîtrise foncière : terrains détenus par le Conservatoire du littoral et les conservatoires d’espaces naturels, entre autres
  • La protection et la gestion contractuelle : parcs naturels régionaux, réseau Natura 2000 (cet outil européen combinant les approches réglementaires et contractuelles)

Fréquentation et pression élevées

Dans la seule métropole, les communes concernées regroupent 14,2 millions de lit, soit 75 % de la capacité d’accueil touristique totale. Ramenée à la population résidente, cette capacité s’avère 3,3 fois plus élevée dans les communes avec espaces protégés (46 lits pour 100 hab.) que dans celles qui en sont dépourvues (14 lits pour 100 hab.), précise l’étude du Commissariat général au développement durable (CGDD).

En cumulant population résidente et capacité d’accueil touristique, plus de 45 millions de personnes sont potentiellement concernées. « Ces espaces naturels constituent d’ailleurs souvent l’un des éléments d’attractivité touristique de la commune qui les abrite, observent les auteurs de l’étude. Cette fréquentation importante les soumet toutefois à des pressions élevées, notamment sur le littoral. »

 

Vous pouvez afficher la carte en part des communes ou en part de population couverte en sélectionnant le calque via le menu ci-dessous « Visible layers ». Cliquez sur chaque région pour faire apparaître les données.

Outre-mer

  • 110 communes, soit 95 % du total (hors Mayotte), sont parcourues par des espaces protégés

La même proportion de 95 % d’habitants voisine au quotidien avec des sites remarquables dans les outre-mer, qui abritent 80 % de la biodiversité nationale. « Le parc national de la Réunion et, dans une moindre mesure, celui de Guadeloupe, concentrent l’essentiel de la population résidant dans les communes de cœur de parcs », notent les experts du CGDD.

Littoral et montagne

  • 779 communes de PACA, soit 81 %, hébergent plus d’un site sous protection

En métropole, PACA occupe le premier rang, 89 % de la population résidant près d’un espace protégé. Un classement lié au caractère à la fois montagnard et littoral de cette région méditerranéenne, richement dotée au plan de la biodiversité. Au plan national, 92 % des communes littorales et 69 % des communes montagnardes abritent au moins un espace protégé. Premier dispositif de protection en France (40 % de la population), le réseau Natura 2000 est présent dans plus de 75 % des communes du littoral et de 50 % de celles de montagne.

Zones humides

  • Poitou-Charentes, 802 communes, soit 55 %, comptent au moins un site protégé

Elles accueillent 66 % des habitants, qui voisinent notamment avec le Marais Poitevin. Les zones humides majeures (baie de Somme, marais du Cotentin et du Bessin, marais littoraux atlantiques, Camargue) survivent à 96 % en site protégé.
Refuges de biodiversité et réservoirs d’eau, les zones humides ont disparu aux deux tiers au XXème siècle. Mi-2015, la situation de 10 % de ces milieux était en amélioration, 42 % en stabilité et 48 % en dégradation.

Le bas du tableau

  • Picardie, 581 communes, soit 25 %, abritent au moins un espace protégé

En termes de communes concernées, la Picardie (25 %) est en bas de tableau, après le Nord-Pas-de-Calais (31 %) et l’Ile-de-France (36 %). Mais la « région-capitale » est bonne dernière au regard des habitants desservis (18 %), loin derrière le Nord-Pas-de-Calais (31 %) et la Lorraine (35 %). Sur ce critère, la Picardie (47 %) est proche de la moyenne nationale, à égalité avec la Bretagne et Rhône-Alpes.

« Protection de la nature et développement économique ne sont pas forcément antinomiques »

Christophe Aubel, directeur de l’association Humanité et biodiversité

Christophe Aubel, directeur d'Humanité et biodiversité

Christophe Aubel, directeur d’Humanité et biodiversité

L’étude du CGDD livre des chiffres extrêmement positifs, qui vont à l’encontre de l’idée selon laquelle la protection de la nature serait forcément néfaste à l’économie des territoires. Il ressort, à l’inverse, que la prise en compte des écosystèmes dans l’aménagement du territoire est loin d’être une mauvaise chose : les régions littorales, très concernées par les mesures de protection, se caractérisent aussi par leur dynamisme. Si la France est la première destination touristique mondiale, c’est notamment grâce à ses espaces naturels protégés.
Attention toutefois à ne pas trop globaliser. Il y a certes beaucoup d’aires protégées le long des côtes, essentiellement sous l’effet de l’action remarquable du Conservatoire du littoral mais, en dehors des terrains détenus par l’établissement public, apparaissent aussi des lotissements au développement peu maîtrisé. Même si le Conservatoire gèle quelques pastilles de-ci de-là, cela n’empêche pas la progression de l’urbanisation. Paca est ainsi un ‘hot spot’ de la biodiversité mais c’est aussi la région où la pression foncière et l’urbanisation sont les plus fortes.
Les sites du réseau Natura 2000 apportent un beau démenti aux critiques initiales décriant ‘la mise sous cloche des espaces ruraux’. Pour limiter l’empreinte écologique, le modèle Natura 2000 ou des parcs naturels régionaux ne devrait-il pas s’appliquer partout ?

Le classement, par région

 

Références
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP