Environnement

Erosion des terres agricoles : prévenir plutôt que guérir

Par

Source : Technicites 
champ

Adrien Roussel - Fotolia

En Rhône-Alpes, la communauté de communes du Pays d’Ozon, en partenariat avec ses agriculteurs, lutte contre le ruissellement et l’érosion des terres agricoles. Mieux que des actions curatives, elle préfère développer des mesures agro-environnementales préventives.

Des talus qui s’effondrent, des buses qui se colmatent, des coulées de boue sur la voirie et parfois dans les habitations.

Lutter contre le ruissellement et l’érosion des terres agricoles permet à la fois de préserver la qualité de ces terres mais aussi protéger les biens et les personnes.

 

De coûteux bassins de rétention

La communauté de communes du pays d’Ozon (CCPO), située à la périphérie de la métropole lyonnaise, est aussi un territoire agricole. Depuis les années 2000, elle travaille sur cette problématique d’érosion.

La collectivité, qui entretient vingt et un bassins de rétention des eaux pluviales, estime que « construire ces bassins n’est pas forcément la solution ».

Pour Thomas Avarello, chargé de mission environnement à la CCPO, « il s’agit d’une solution curative très coûteuse qui ne peut être que ponctuelle car insuffisante pour éviter l’érosion ».

 

Valoriser d’autres pratiques agricoles

Pour développer une démarche plus préventive, « nous préférons valoriser ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Références

Fiche technique :

  • Parties prenantes au projet : communauté de communes du Pays d’Ozon, agriculteurs locaux.
  • Durée : 2010-2016.
  • Budget alloué aux mesures agro-environnementales : 25 000 € par an.
  • Partenaires : région Rhône-Alpes, département du Rhône, Grand Lyon et communauté de communes de l’Est lyonnais.
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les transports, premier chantier de la métropole Aix-Marseille-Provence

    Les élus de la métropole Aix-Marseille-Provence, créée en janvier 2016, voteront le 15 décembre prochain en faveur d’un agenda de la mobilité, chargé de régler les problèmes de congestion d’un vaste territoire où la voiture individuelle est reine. ...

  • Ambition d’universalité pour les « EcoQuartiers »

    Le label EcoQuartier se renouvelle en 2016 pour rallier davantage de collectivités et de projets. Avec un objectif de 500 labellisés pour les deux prochaines années, parviendra-t-il à garder son niveau d’exigence ? ...

  • Le BIM, un changement de paradigme pour les services

    Chacun sait désormais ce qu’est le BIM et ce qu’il peut apporter. Mais il nécessite de profonds changements dans les pratiques des services techniques, que ce soit au niveau de la conception, de la définition des travaux, du suivi des opérations ou encore de la ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP