Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Dépenses de personnel

Un régime indemnitaire au mérite permet-il d’économiser ?

Publié le 15/02/2016 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Bonnes pratiques finances, Toute l'actu RH

Man giving positive feedback at the annual review
Fotolia
Suresnes et Châlons-en-Champagne font partie des rares collectivités à avoir introduit une part de mérite dans le régime indemnitaire de leurs agents, avec des motivations plutôt RH que financières. Mais la loi change.

Cet article fait partie du dossier

Dépenses de personnels : activez tous les leviers !

Suresnes (48 000 hab., Hauts-de-Seine) a signé un accord sur l’introduction d’un régime indemnitaire au mérite en mai 2015 avec avis favorables des trois syndicats en juin 2015. Elle classe désormais chaque agent, sur la base d’une grille d’évaluation élaborée lors de l’entretien professionnel, en six classes (très bons, excellents, exceptionnels, à améliorer, insuffisants, très insuffisants) avec à la clé des modulations de 10, 15 et 25 % sur le régime indemnitaire en catégorie C, 10, 20 et 30 % en B et 15, 25 ou 35 % en A.

A Châlons-en-Champagne (45 000 hab., Marne), depuis quelques années déjà, « la part variable du régime indemnitaire peut aller jusqu’à 33 % de la part fixe en C, 25 % en B et 91 % en A », explique Eliane Jannot, DGA chargée des ressources. Ailleurs, le sujet reste encore assez tabou. Fontenay-le-Comte (14 000 hab., Vendée) et le département de la Meuse, qui ont introduit une part au mérite, n’ont pas souhaité s’exprimer.

Auparavant à Suresnes, comme presque ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un régime indemnitaire au mérite permet-il d’économiser ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X