Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Interview

« Les emprunts toxiques ne sont pas soldés, mais juste confinés »

Publié le 11/02/2016 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

D.R.
Valérie Rabault, député socialiste, rapporteure du budget et membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale, est sortie plus inquiète des auditions des patrons de la Sfil et de Dexia SA qu’en y entrant. Elle a pourtant posé des questions très précises, auxquelles elle entend bien, désormais, obtenir des réponses par écrit. Un bras de fer s’engage, au profit du contribuable.

Vous avez assisté aux auditions de Robert de Metz président du conseil d’administration de Dexia SA et de Philippe Mills PDG de la Sfil par la commission des finances de l’Assemblée nationale en janvier dernier. Avez-vous été convaincue par leurs réponses ?

Non et je suis inquiète parce que je voudrais qu’on appelle les choses par leurs noms. Quand on parle de désensibilisation, il faudrait comprendre que les emprunts toxiques sont soldés. Or, ce n’est pas du tout le cas. Lors de ces auditions, j’ai compris qu’ils étaient juste confinés dans un sarcophage, un peu comme un combustible nucléaire usagé.

Quelles réponses attendiez-vous ?

En tant que parlementaires, nous voulons savoir combien cette opération coûte réellement au contribuable et quel est son risque. Je rappelle que l’Etat, a apporté 37 milliards d’euros de garantie et 6 milliards de capital à Dexia SA. La question est de savoir si nous allons récupérer ces 6 milliards, s’il y a un risque de les voir absorbés par des pertes, si ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les emprunts toxiques ne sont pas soldés, mais juste confinés »

Votre e-mail ne sera pas publié

Degorde

11/02/2016 05h23

C’est une face ? Cette personne a tué l’amendement au projet de LF 2016 sur le taux d’usure car il aurait exposé la SFILL a davantage de risques juridiques, l’aurait fragilisée devant les tribunaux. Elle récidive du reste car elle s’était déjà faite le défenseur des banques dans le projet de séparation des activités bancaires dont le lobby bancaire ne voulait pas.

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X