Energie

Stockage d’eau chaude et réseau de chaleur : un duo gagnant

Par

Source : Technicites 
tour miroir NRJ Brest

A3 - Argouarch architectes associés

Pour optimiser son réseau de chaleur, Brest construit une tour de stockage d’énergie thermique au plus près des utilisateurs finaux. Objectif : gommer l’appel de puissance de pointe. Cette construction en centre-ville est très novatrice.

Éco Chaleur Brest (ECB), concessionnaire du réseau de chaleur de Brest métropole océane (BMO), a lancé en décembre dernier la construction d’un réservoir d’eau chaude novateur destiné à optimiser le réseau de chaleur (28 km à ce jour) qu’elle gère en délégation de service public. Élément clé : intégrer un stockage de chaleur d’appoint à proximité des utilisateurs. En l’occurrence, l’université de Bretagne occidentale où la demande en chauffage est forte après le week-end.

 

Diminuer le gaz pour l’appel de pointe

L’appel de puissance pour la consommation de pointe du matin pose problème car il est difficilement couvert par des énergies renouvelables. Actuellement à Brest, l’appoint est effectué par des chaufferies au gaz à hauteur de 15 000 MWh/an. « Le réservoir s’y substituera à hauteur de 2 500 MWh par an », précise Ivan Bardin, directeur général d’ECB.

Les stockages d’énergie thermique sont encore peu développés en France et se situent généralement à proximité des lieux de ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Références

Fiche technique :

  • Maîtrise d’ouvrage : Éco Chaleur Brest (filiale de Dalkia France à 51 % et Sotraval à 49 %).
  • Coût : 1,489 million d’euros.
  • Financement : ECB (819 000 euros), Ademe (350 000 euros), département du Finistère (120 000 euros), BMO (110 000 euros), Sotraval (50 000 euros), région Bretagne (40 000 euros).
  • Production : 2 500 MWh/an.
  • Mise en service : automne 2016.
  • Contact : Sylvie Mingant, BMO, sylvie.mingant@brest-metropole.fr
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP