Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Baisse des dotations : ce que dit le rapport parlementaire censuré

Publié le 05/02/2016 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Nicolas Sansu, député-maire de Vierson et rapporteur de la commission d'enquête
Nicolas Sansu, député-maire de Vierson et rapporteur de la commission d'enquête Patricia Marais
Le député Nicolas Sansu, rapporteur de la commission d'enquête parlementaire sur l’impact de la baisse des dotations, a publié sur son site la très grande partie de son rapport rejeté par la commission en décembre. Il apporte peu d’éléments nouveaux sur le constat et les effets à court terme. Il met toutefois en lumière quelques pistes de rééquilibrage et d’amortissement à moyen terme.

Nicolas Sansu ne voulait pas que son rapport reste lettre morte. Le député (Front de gauche) du Cher – et rapporteur de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur l’impact de la baisse des dotations sur le bloc communal – vient de mettre en ligne sur son site sa contribution « se fondant uniquement sur les auditions ouvertes au public lors des travaux de cette commission, ainsi que des données publiques », précise-t-il.

La commission d’enquête ayant en effet rejeté ce rapport mi-décembre, suite à un profond désaccord de méthode entre le rapporteur et son président, le député socialiste de l’Ariège, Alain Fauré, le texte n’était pas publiable dans son intégralité, sous peine de poursuite pénale. Le député du Cher et maire de Vierzon a tout de même expurgé 145 pages des 175 du texte initial, non sans préciser dans sa version, les passages « censurés ».

À lire aussi - Premium

Débat : la baisse des dotations, contrainte ou ...
Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Baisse des dotations : ce que dit le rapport parlementaire censuré

Votre e-mail ne sera pas publié

Fajeau

04/02/2016 10h55

Le moins que l’on peut dire est que le rédacteur de cet article n’est pas sympathisant de l’auteur du rapport. Article très décevant et sans rapport avec le titre. Il est fort dommage que le rapport ne soit pas public mais c’est vrai nous sommes en 5ème République .

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X