Biodiversité

Compensation écologique : progrès ou dérive financière ?

Par
Plaine de Crau

Plaine de Crau (Bouches-du-Rhône)

Mikani CC by SA Wikimedia

Tel que voté par le Sénat en première lecture le 26 janvier 2016, le projet de loi sur la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages permet aux maîtres d’ouvrages de sous-traiter leurs obligations de compensation écologique via le recours à des réserves d’actifs naturels. Le débat bat son plein sur une pratique expérimentale en France : avancée pour la biodiversité ou dérive financière ?

L’un des objectifs du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité est de fournir de nouveaux outils aux maîtres d’ouvrage pour rendre plus efficiente la doctrine « éviter, réduire, compenser » (ERC). Introduite dans la loi de 1976 sur la protection de la nature, cette séquence ERC est unanimement considérée, sur la partie compensation, comme un échec par les participants à une table ronde tenue, le 27 janvier 2016, à la commission développement durable de l’Assemblée nationale.

à lire aussi
Aménagement : pour une meilleure efficacité du principe «Eviter-Réduire-Compenser»

Une perte continue de milieux et d’espèces

La biodiversité ne cesse de décliner, son érosion n’a pas été stoppée à fin 2015, comme le visaient les ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

2  |  réagir

05/02/2016 07h10 - sirius

Il est illusoire de croire en la possibilité de « compenser » une perte d’espace naturel avec toutes ses richesses spécifiques. Ou cette proposition est purement hypocrite ou ses auteurs imaginent la nature comme une donnée industrielle que l’on peut remplacer comme on remplace une pièce mécanique .
Le manque de culture naturaliste se conjugue avec l’acharnement aménageur .

Signaler un abus
03/02/2016 09h56 - Jean-Jacques

Pour moi, la « compensation » écologique est une hypocrisie totale.
Un peu comme le marché international du carbone.
C’est du « green washing »

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP