[Opinion] Energie

Compteur communicant Gazpar : éclairons le débat

Par et , Directeur du projet compteurs communicants gaz chez GRDF

Afin de répondre aux inquiétudes de certaines communes par rapport au compteur communicant Gazpar, dont l'installation vient de commencer, GRDF fait le point sur les enjeux de ce nouvel équipement en termes de santé publique et de protection des données.

Il y a quelques semaines, le conseil municipal de Saint-Macaire exhortait les communes de France à bloquer le déploiement du nouveau compteur communicant gaz de GRDF, Gazpar, notamment en refusant l’installation, sur des bâtiments publics, de concentrateurs – équipements radio nécessaires au fonctionnement des compteurs, à raison d’un concentrateur pour environ 1 000 compteurs.

Bien sûr, cet appel ne doit pas occulter la confiance que plus de 6 000 communes ont d’ores et déjà accordée au distributeur. Mais ces interrogations sont légitimes, et constituent l’occasion pour GRDF d’apporter une réponse pour permettre un débat public éclairé et sain.

L’enjeu du débat porte sur les émissions d’ondes par le compteur et le concentrateur, qui soulèvent des inquiétudes concernant la santé des personnes.

En quoi consistent précisément ces ondes ? Les compteurs sont chargés de transmettre deux fois par jour, et en moins d’une seconde par envoi, les données de consommation du client. Cette transmission se fait à une fréquence de 169 MHz, proche des fréquences radio. Elle est équivalente, en durée, à celle d’une télécommande de portail électrique. Quant au concentrateur, situé en hauteur des bâtiments, il transmet plusieurs fois par jour les données reçues des compteurs au système d’information national de GRDF par téléphonie, via les antennes relais des opérateurs de téléphonie mobile. La transmission est comparable à un appel téléphonique de 10 à 15 minutes par jour.

La réglementation française en matière d’ondes est stricte, et GRDF, en tant qu’entreprise de service public se devant d’être exemplaire, a veillé à utiliser les puissances les plus faibles possibles. Et comme a pu le confirmer l’Agence nationale des fréquences (ANFR), les niveaux d’exposition sont très largement inférieurs aux seuils établis par la réglementation en vigueur. GRDF s’est également engagé à réaliser des mesures sur site une fois les premières installations réalisées afin de démontrer le respect scrupuleux de la réglementation en la matière.

Au-delà de l’enjeu de santé publique, la question du recueil des données de consommation des clients est aussi soulevée. Le sujet a fait l’objet d’une attention majeure de la part des pouvoirs publics, des associations de consommateurs et de GRDF avec la volonté de préserver la vie privée des clients et la confidentialité de leurs données.

Les clients sont les seuls propriétaires de leurs données de consommation. Ce sont eux qui pourront, s’ils le veulent et en toute connaissance de cause, partager leurs données – le numéro de leur compteur, et le volume de consommation – avec d’autres acteurs que GRDF. Ce point est crucial dans la relation de confiance qui lie GRDF à ses clients.

Enfin parce que le compteur communicant gaz est un équipement de service public, l’État, le régulateur de l’énergie (la CRE), les fournisseurs de gaz naturel et les associations de consommateurs se sont réunis à de nombreuses reprises depuis 2009. Ensemble, ils ont co-construit ce programme de compteur communicant gaz afin qu’il réponde au mieux aux besoins et attentes des 11 millions de clients particuliers et professionnels.

Commentaires

3  |  réagir

04/02/2016 04h07 - Stéphane Lhomme

Cet « article » dérape d’entrée puisqu’il est totalement faux de prétendre que le conseil municipal de Saint-Macaire aurait « exhorté les communes de France à bloquer le déploiement de Gazpar ».

En effet, le Conseil municipal a seulement pris (à l’unanimité) une décision concernant la commune, et a mis en ligne une lettre en direction des habitants de Saint-Macaire.

Il est certes très réconfortant que d’autres communes aient pris cette démarche comme exemple, mais en tout cas cela n’autorise pas M. Dardoise à raconter n’importe quoi dans le but évident d’essayer de décrédibiliser la démarche digne et courageuse des élus de Saint-Macaire.

Signaler un abus
04/02/2016 03h04 - Denis38

Bonjour,

Nous avons là le point de vue bien construit et argumenté de GRDF mais il serait normal que nous puissions aussi lire les idées des détracteurs à ce projet sachant qu’il pourrait avoir un impact sur la santé publique.
D’un autre coté, j’estime que les opérateurs d’énergie historiques ou non devraient garder un contact physique avec leurs abonnés car en dehors du problème des ondes c’est surtout un moyen efficace d’économiser de la main d’œuvre et de gagner de plus d’argent !

Bonne journée

Signaler un abus
04/02/2016 09h49 - Henri Tanson

Le progrès est parfois merveilleux, ou pas.
Économie de personnel, instantanéité du suivi des consommations.
Mais aussi, ces fameuses ondes, cette intrusion dans la vie privée des gens puisque les compteurs analysent et enregistrent les variations de consommations, permettant d’en retirer énormément d’informations. Nous étions déjà très espionnés; ça ne fait que rajouter une étape vers le contrôle intrusif total : 1984 et Orwell sont dépassés depuis longtemps !
Risque aussi qu’il n’y ait plus la possiblité pour les usagers, de contrôler leurs consommations et de pouvoir contester en cas de sur-facturation…
Si le fournisseur veut augmenter ses revenus, il majore les valeurs « relevées »… C’est la porte ouverte à beaucoup de dérapages…
Inquiétant, non ?
Je dis ça…

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP