En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

 

Réagir

Fonction publique

Le taux d’emploi des personnes handicapées dans la fonction publique en progrès

Publié le • Par • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

0

Commentaire

Réagir

taux-emploi-handicapes-fiphfp-une © P. Distel

A l’occasion de sa récente prise de fonction, le directeur du FIPHFP, Marc Desjardins, met en avant les évolutions de l’établissement public.

 

Avec un taux d’emploi qui progresse à un rythme soutenu et des dépenses d’intervention qui continuent de croître, la feuille de route du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), définie par une convention d’objectifs et de gestion pour 2014 à 2018, est déjà bien entamée. Pour son dixième anniversaire, l’établissement public amorce un tournant, après l’impulsion apportée en 2013 par le Comité interministériel du handicap.

Les centres de gestion, « relais important »

« Nous connaissons un effet de ciseau naturel. Notre objectif est que le taux d’emploi des personnes handicapées atteigne 6 % dans les trois fonctions publiques. Mais, à mesure que nous nous en approchons, nos contributions baissent. De l’ordre de 213 millions d’euros en 2010, elles ont atteint 130 millions en 2014 face à une demande de financement de la part des employeurs publics de l’ordre de 181,05 millions », confie Marc Desjardins, directeur du FIPHFP depuis un peu plus de deux mois.

En matière de taux d’emploi, la territoriale, qui frôle les 6 %, est exemplaire. « Cela s’explique à la fois par le volontarisme des collectivités, avance Marc Desjardins, et par le travail de terrain et le rôle des centres de gestion qui sont un relais important. Nous avons le sentiment que le besoin d’appui de la part des employeurs en matière de handicap est toujours aussi grand. »

taux-emploi-handicapes-fiphfp

D’ailleurs, les onze délégués régionaux encouragent fortement les employeurs à utiliser la palette d’intervention du fonds, qui va des aides ponctuelles aux partenariats en passant par les conventions, le soutien de l’accessibilité des locaux et numérique…

Maintien dans l’emploi

« Avec 450 000 chômeurs en situation de handicap, l’action du FIPHFP se justifie pleinement, plaide Marc Desjardins, relevant que 80 % des personnes handicapées le deviennent au cours de leur vie. »

Le maintien dans l’emploi, qui nécessite notamment l’adaptation des postes de travail et la prise en compte réelle du reclassement, est l’un des engagements prioritaires du fonds pour les prochaines années. « Il faut parvenir à éviter les licenciements ou les mises à la retraite anticipée », remarque le directeur.

La première publication du conseil scientifique du FIPHFP (1) porte d’ailleurs sur ce sujet.

« Nous devons aussi travailler sur le handicap psychique, cognitif et mental, qui nécessite de nouvelles réponses adaptées à la diversité des cas, note Marc Desjardins. C’est un thème encore peu abordé en France. »

Enfin, l’établissement public est très présent sur le front de l’apprentissage : avec près de 2,5 millions versés en 2014, le dispositif d’aide à l’apprentissage est le troisième objet de recours aux aides ponctuelles du fonds.

Sous la pression de la réforme territoriale, le FIPHFP va également revoir son organisation géographique et augmenter le nombre de ses délégués.

Saisie directe du FIPHFP

Un projet de décret, dont la publication est prévue en février, devrait permettre la saisie directe du FIPHFP par les personnes en situation de handicap. Si le fonds juge la demande recevable, il en avertira l’employeur public. Le projet de décret prévoit aussi l’ajustement du nombre de représentants par rapport au nombre de syndicats représentatifs, le renouvellement des comités locaux et du comité national dans les trois mois qui suivent la promulgation du décret, la création d’une deuxième vice-présidence et l’actualisation de certaines actions du FIPHFP.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.