En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Commande publique

Marchés publics : Bercy modifie le projet de décret

Publié le • Par • dans : Actu juridique, France

0

Commentaire

Réagir

Fotolia_36310366_M© Kzenon - Fotolia.com © Kzenon-Fotolia.com

La Direction des Affaires Juridiques de Bercy vient de publier la synthèse des contribution des acteurs consultés sur le projet de décret. Plusieurs points du texte pourraient être en conséquence modifiés.

 

La Direction des Affaires de Bercy (DAJ) vient de publier une synthèse des contributions réalisées dans le cadre de la consultation du futur décret relatif aux marchés publics. Suite aux remarques émises par les acteurs de la commande publique, certains points du projet de texte ont été modifiés, dont l’obligation de publication d’un avis d’attribution pour tous les marchés.

Au total, 307 contributions ont été reçues, dont 57% ont été émises par les acheteurs, 23% par des personnes privées, 12% par les fédérations professionnelles, 7% par les ministères, et 1% par les élus. Sans surprise, la DAJ indique que la plupart des contributeurs ont souscrit aux objectifs de simplification et de rationalisation des règles applicables aux marchés publics.

Concernant les points discutables du texte, les principales inquiétudes exprimées concernaient l’obligation de dématérialisation complète des procédures, les obligations en matière de publicité, le maintien des souplesses offertes à certains acheteurs, l’utilisation des critères d’attribution, la prise en compte des considérations sociales et environnementales, et enfin le niveau des seuils minimum de recours aux marchés de partenariat.

Ce qui va être modifié dans le décret

Suite aux remarques émises par élus et acheteurs, la DAJ a indiqué la suppression de l’obligation de publication d’un avis d’attribution pour tous les marchés. Toutefois, la synthèse précise que cette obligation reste valable pour les procédures formalisées. En ce qui concerne les demandes des élus en particulier, le ministère s’est engagé à clarifier le mécanisme de régularisation des offres, et à maintenir des souplesses pour les Offices publics de l’habitat.

En ce qui concerne les demandes des acheteurs, la DAJ a indiqué qu’elle maintenait la distinction entre pouvoirs adjudicateurs et entités adjudicatrices, et s’est engagée à clarifier certains articles tels que celui sur la régularisation des candidatures et des offres ou sur la durée de conservation des documents. Les souplesses accordées aux acheteurs dans le cadre de l’ordonnance du 6 juin 2015 seront maintenues.

Enfin, suite aux remarques émises par les fédérations professionnelles, Bercy a indiqué vouloir abaisser les seuils de recours aux marchés de partenariat. Aucun montant n’a été communiqué pour le moment.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

REP Emballages : le cahier des charges pour la prochaine période est enfin paru

Le cahier des charges d’agrément de la filière des emballages ménagers pour la période 2018-2022 vient d’être publié. Si les préparations de réagréments des éco-organismes dédiés ont, par le passé, toujours été très animées, celle-ci remporte la ...

Quels délais pour la facturation électronique entre administrations ?

Passée relativement inaperçue, l'ordonnance du 26 juin 2014 prévoyait qu'au 1er janvier 2017, les collectivités de toutes tailles devaient émettre toutes leurs factures à destination d'autres collectivités, de l'Etat ou d'autres personnes publiques sous un ...

Mesures de sécurité dans les écoles : bilan et éclairage juridique

Au cours de l’été, de nouvelles consignes avaient émané du ministère de l’Education nationale afin de compléter les dispositions mises en place après les attentats de novembre 2015. Trois mois plus tard, des interrogations demeurent toujours à propos de la ...

Compte personnel de formation : le gouvernement consent des ajustements au CCFP

Le Conseil commun de la fonction publique a voté en faveur du projet d'ordonnance créant le compte personnel d'activité - et donc le compte personnel de formation - avec 14 voix "pour" des organisations syndicales (CFDT, Unsa, FSU, CFTC, CFE-CGC et FA-FP), 8 voix ...

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.