Eau

L’eau non potable, une solution pour climatiser les bâtiments publics ?

Par

Source : Technicites 
eaunonpotable1

Emile Luider

Depuis l’été 2015, l’Hôtel de ville de Paris est refroidi par un système de climatisation alimenté par de l’eau non potable. Une expérimentation qui fait espérer à Eau de Paris une nouvelle manière de valoriser son réseau.

En 2012, la Ville de Paris décide de donner une seconde vie à son réseau d’eau non potable, hérité du XIXe siècle. A cette date, et outre le fait que celui-ci continue à permettre l’arrosage des parcs et le nettoyage des voiries parisiennes, d’autres usages sont aussi imaginés.

Le schéma directeur des usages et du réseau d’eau non potable adopté en conseil de Paris fin septembre 2015 confirme cette orientation et évoque l’une des pistes envisagées pour valoriser ce patrimoine : l’utiliser comme source d’énergie thermique.

L’eau non potable circule dans toute la capitale à des volumes non négligeables : 200 000 mètres cubes circulent chaque jour dans les 1 700 km de ce réseau d’eau bien particulier. La température de cette eau est située aux alentours de 20 °C l’été et d’une dizaine de degrés l’hiver.

à lire aussi
Puiser l’eau non potable pour des ...
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Références

Fiche technique :
Maître d’ouvrage : Eau de Paris.
Exploitant : Climespace.
Calendrier : début des discussions en 2013, lancement de l’installation en mai 2015.
Technique utilisée : exploitation d’un réseau historique d’eau non potable pour refroidir l’air intérieur d’un édifice en passant par un échangeur à plaque et une pompe à chaleur.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les transports, premier chantier de la métropole Aix-Marseille-Provence

    Les élus de la métropole Aix-Marseille-Provence, créée en janvier 2016, voteront le 15 décembre prochain en faveur d’un agenda de la mobilité, chargé de régler les problèmes de congestion d’un vaste territoire où la voiture individuelle est reine. ...

  • Ambition d’universalité pour les « EcoQuartiers »

    Le label EcoQuartier se renouvelle en 2016 pour rallier davantage de collectivités et de projets. Avec un objectif de 500 labellisés pour les deux prochaines années, parviendra-t-il à garder son niveau d’exigence ? ...

  • Le BIM, un changement de paradigme pour les services

    Chacun sait désormais ce qu’est le BIM et ce qu’il peut apporter. Mais il nécessite de profonds changements dans les pratiques des services techniques, que ce soit au niveau de la conception, de la définition des travaux, du suivi des opérations ou encore de la ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP