Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Interview

Françoise Fleurant-Angba : « l’Afigese sera le think tank de la finance locale »

Publié le 18/01/2016 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Françoise Fleurant-Angba
Françoise Fleurant-Angba S. Gautier / La Gazette
La nouvelle présidente de l’Afigese, Françoise Fleurant-Angba présente ses priorités et montre qu’il y a encore des choses à inventer en matière de finances locales. Entretien.

Françoise Fleurant-Angba, adjointe à la cheffe du centre de services partagés « comptable » sur les fonctions support à la ville de Paris, a pris la tête de l’Association finances, gestion, évaluation des collectivités territoriales (Afigese) avec beaucoup d’énergie et quelques ambitions nouvelles.

Les collectivités ont-elles utilisé tous les outils à leur disposition pour contourner les contraintes financières qu’elles connaissent ?

Certains outils doivent être davantage valorisés tel le contrôle de gestion, compte tenu des enjeux de mutualisation et d’investissement. C’est le moment de créer des synergies entre les différents métiers de la finance locale. Je crois à la mutualisation en tant que réponse nécessaire mais pas forcément suffisante à la contrainte financière d’aujourd’hui qu’il faut prendre comme une opportunité.

C’est-à-dire ?

Je suis moins alarmiste que les associations d’élus. On peut lancer des projets efficaces sous contrainte en ayant recours à l’innovation : quel mode ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Françoise Fleurant-Angba : « l’Afigese sera le think tank de la finance locale »

Votre e-mail ne sera pas publié

DELMAS

18/01/2016 08h14

Mme Fançoise Fleurant-Angba, résumer les dotations à une simple compensation des exonérations de l’Etat, c’est un résumé un peu sommaire.
Seule la dotation de compensation sert à compenser les transferts de compétence de l’Etat vers les collectivités locales.
Les dotations comprennent:
- la dotation globale de fonctionnement (DGF) la plus importante Elle s’élève à 36,6 Mds € en 2015 (contre 40,1 Mds € en 2014, manifestation de la politique de baisse de ses dotations par l’État).
- les dotations d’équipement: DETR (ancienne DGE et DDR) et FCTVA

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X