Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Financements

Quel choix d’emprunt en cette fin d’année ?

Publié le 30/12/2015 • Par Auteur associé • dans : Fiches Finances • Source : Territorial.fr

Fotolia_78198708_XS
Beeboys Fotolia
Avec le retour de la concurrence bancaire et le niveau particulièrement bas des taux sur les marchés financiers, se pose la question des choix à réaliser pour les emprunts de fin d'année. Faut-il emprunter en taux fixe ou en taux variable ? Quelle marge puis-je négocier ? Faut-il recourir à des financements alternatifs ? Autant de questions que se posent les collectivités emprunteuses en cette fin d'année.

Sandra de Pinho

administratrice territoriale

Des déterminants multiples

Les critères de choix qui détermineront les caractéristiques de l’emprunt de fin d’année sont multiples.

• La structure existante de la dette de la collectivité

C’est le premier critère à prendre en compte dans l’élaboration de la stratégie financière de la collectivité. Selon le cabinet Finance Active, « l’objectif de répartition de la dette est plutôt aujourd’hui de 75 % en taux fixe et 25 % en taux variable pour les plus petites collectivités ou pour financer un investissement structurant. Alors que pour les emprunteurs récurrents, elle est plutôt inversée : 60 % de taux variable et 40 % de taux fixes ». Tout dépend du niveau de risque défini par la stratégie financière de la collectivité.

• Le contexte des marchés financiers

Le deuxième élément déterminant est l’anticipation des tendances sur les marchés financiers. En 2016, les prévisionnistes tablent sur des taux, fixes ou variables, qui restent bas, sous ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quel choix d’emprunt en cette fin d’année ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X