Aménagement du territoire

La densité des territoires, clé de l’accès aux services

| Mis à jour le 08/01/2016
Par • Club : Club Techni.Cités

L’Insee a publié le 6 janvier une étude sur l’accès aux services sur l’ensemble du territoire. Les temps d’accès sont les plus longs dans les communes les moins denses, même situées en zone périurbaine. L’Insee relève aussi des disparités importantes entre les régions.

Quels sont les écarts d’attractivité des territoires en termes d’accès aux services pour les populations ? C’est à cette question que répond une enquête de l’Insee, qui envisage les temps d’accès à des services de la vie courante, constitués d’un panier d’équipements et services (commerces, établissements d’enseignements, services de soins de première nécessité…).

Premier enseignement : en France métropolitaine, la moitié de la population, vivant dans 3 000 communes, accède à chacun des équipements du « panier de la vie courante » en moins de 4 minutes. Les 5 % les plus éloignés, résidant dans 13 000 communes, parcourent un trajet d’au moins 9 minutes.

Mais l’Insee a également examiné ces résultats en classant les communes selon 4 catégories :

  1. densément peuplées,
  2. de densité intermédiaire,
  3. peu denses,
  4. très peu denses.

Selon ce prisme, les moyennes globales changent sensiblement : « dans les deux premières catégories de communes, un habitant sur deux accède aux principaux services de la vie courante en moins de 3,5 minutes ». En revanche, le temps d’accès médian double dans les territoires peu denses (6 minutes) et fait plus que tripler dans les communes très peu denses (10 minutes) », constatent les auteurs de l’étude. Pour ces territoires, la proximité d’un pôle urbain ne change rien : les temps d’accès y sont systématiquement plus élevés qu’ailleurs.

Alors que, à l’inverse, « dans les pôles urbains, les temps de trajet médians aux services de la vie courante avoisinent en moyenne 4 minutes et ce, quel que soit le degré de densité de la commune », notent les auteurs.

carte-temps-acces-services-insee

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Inégalités entre régions

Ces disparités, à travers la densité de la commune, existent partout, mais d’autres disparités existent, entre régions cette fois.

En Île-de-France, en Provence – Alpes – Côte d’Azur et en Nord-pas-de-Calais-Picardie, la quasi-totalité de la population (+ de 90 %) accède aux principaux services de la vie courante en moins de 7 minutes. C’est seulement la moitié de la population pour la Corse, les auteurs de l’étude analysant que le « relief et la répartition du peuplement expliquent cette desserte plus difficile ».

Mais les nouvelles régions ont pour effet de lisser les résultats, car, si l’on examine les résultats selon les frontières des anciennes régions, alors des inégalités importantes émergent, entre anciennes régions, lorsque certaines sont plus urbanisées que d’autres. « Ainsi, le Nord – Pas-de-Calais (97 %) se distingue nettement de la Picardie (78 %) ; l’Alsace (95 %) de la Lorraine (82 %) et de Champagne-Ardenne (73 %) ; Rhône-Alpes (89 %) de l’Auvergne (75 %) », recense l’étude.

graphique-acces-services-insee

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Commentaires

3  |  réagir

12/01/2016 11h20 - helene

Une prochaine étape serait de faire la même étude mais en s’appuyer sur un déplacement qui ne repose pas sur la voiture

Signaler un abus
08/01/2016 01h04 - Paul Boulvrais

Mise à part la précision qu’apportent les données chiffrées, cette « étude » fait un peu enfonçage de porte ouverte !

Signaler un abus
08/01/2016 08h06 - pov citoyen

Ce débat est assez curieux; faut-il installer un lycée dans un village de 500 habitants? faut-il obliger les médecins (les fonctionnaires les mieux payés de France) à exercer en milieu rural? on marche sur la tête. Les gens des villes vont se plaindre d’être loin des champs et des forêts; notez, le français moyen se plaint que les jours sont trop courts en hiver…
Si un postier accepte de servir une bière dans une maison commune de convivialité rurale, relayé par un boulanger, un instituteur ou un sénateur (encore un fonctionnaire, parmi les plus inutiles et les mieux payés qui soit, qui servirait alors à qqch), on aura fait un grand pas.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • « L’érosion du littoral manque de reconnaissance juridique »

    La députée (PS) de Gironde, coprésidente du comité de suivi de la stratégie de gestion intégrée du trait de côte, est rapporteure de la proposition de loi très novatrice portant adaptation des littoraux au changement climatique, déposée en juillet dernier. ...

  • Le vélo en libre-service à la recherche d’un second souffle

    Une cinquantaine de villes disposent d’un service de vélos en libre-service, avec des résultats en demi-teinte. Parmi elles, Paris est un cas un peu à part : le succès de son Vélib’ est au rendez-vous, mais l’addition est un peu salée. D’où ...

  • Le li-fi, une expérimentation bientôt concluante

    La commune de Sauzé-Vaussais a installé le li-fi sur trente-sept nouveaux lampadaires. Un chantier expérimental prometteur, mais qui va nécessiter de repasser du numérique à l’analogique. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP