Voirie

Comment améliorer la gestion de la voirie grâce à la détection des incidents de la route ?

Par et , respectivement au Conseil départemental de Seine-Maritime, au Cerema et à l'Ifsttar

Source : Technicites 
Routes-entretien-voirie-UNE

Chris / CC 2.0

Des véhicules équipés d’enregistreurs de données routières ont circulé pendant un an sur les routes de Seine-Maritime. Leur but ? Détecter les infrastructures routières susceptibles d’engendrer des situations de conduite dangereuse, puis traduire ces données pour faciliter le travail des gestionnaires de routes.

Le département de Seine-­Maritime a été associé au projet S_VRAI (Sauver des vies par le retour d’analyse sur incidents) mené conjointement par l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR) et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema). Le recueil des données de l’expérimentation s’est déroulé de mi-2012 à mi-2013 mais les exploitations se sont poursuivies jusqu’en 2015.

à lire aussi
La transition énergétique prend la route

Incidents de conduite

Financé par la DSCR avec la participation du conseil départemental de Seine-Maritime, ce projet de recherche visait notamment à démontrer ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Références

FICHE TECHNIQUE :

  • Acteurs : Cerema, IFSTTAR, département de Seine-Maritime.
  • Technique utilisée : enregistreurs de données embarqués dans des véhicules de service. Recueil automatique et automatisé. L’expérimentation a obtenu l’autorisation de la Cnil.
cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Conversion des « Intercités » en TER : la pompe s’amorce du côté des régions

    Après la Normandie en avril, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté il y a dix jours, c'est au tour de Nouvelle Aquitaine d'accepter de prendre sous son aile des lignes de « Trains d'équilibre du territoire » (TET) pour en faire des TER. La feuille de route de ...

  • L’Essonne met le tri sur la place publique

    Le syndicat intercommunal pour le recyclage et l'énergie par les déchets et les ordures ménagères (Siredom), qui regroupe 140 communes d'Essonne (818000 hab.), déploie des plateformes de proximité, à l’esthétique et aux services soignés, qui collectent les ...

  • Dix conseils pour… donner un coup de jeune à la collecte

    Conversion à la tarification incitative ou au tri à la source des biodéchets, fin de contrat de délégation ou nécessité d’harmoniser un service impacté par la réforme territoriale, les occasions ne manquent pas pour revoir son dispositif de ramassage de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP