Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Fonction publique

Lyon : l’Unsa lance un appel pour réfléchir aux conséquences de la baisse des dotations

Publié le 04/01/2016 • Par Françoise Sigot • dans : Actu Emploi, Actualité Club finances, Régions, Toute l'actu RH

Basilique_de_Fourviere_from_Saone_(Lyon)
MickaëlG - CC BY-SA 3.0 via Commons
L'Unsa a listé une quarantaine de propositions issues des réflexions des agents de la ville de Lyon. Le syndicat attend désormais de pouvoir échanger avec l’exécutif pour co-construire "l’après baisse des dotations".

Durant plusieurs semaines l’été dernier, les responsables du syndicat Unsa de la ville de Lyon – qui a obtenu 14, 4 % des voix aux dernières élections en décembre 2014 – ont sillonné les services de la mairie. Leur objectif ? Prendre le pouls du terrain et recueillir les préoccupations des agents, mais aussi leurs idées pour anticiper les conséquences de la baisse des dotations. Avec ces pistes concrètes, le syndicat est convaincu de tenir des propositions solides permettant de réaliser des économies tout en préservant la qualité de vie au travail des agents de la ville.

Réaliser des économies tout en préservant la qualité de vie au travail

« Nous sentons la tension monter, les agents ne savent pas à quelle sauce ils vont être mangés avec la baisse des dotations. Ils sont inquiets », souligne Vianney Rassart, secrétaire adjoint Unsa-ville de Lyon. « L’Unsa n’a pas vocation à s’opposer au changement rien que pour le plaisir de s’opposer. Nous souhaitons travailler avec le maire et les élus et dialoguer afin que les changements se fassent dans la plus grande cohésion possible », poursuit le syndicaliste.

Pour initier ce dialogue, le syndicat a listé une quarantaine de propositions émanant des agents. Rassemblées dans un document de travail, ces idées ont été transmises à l’exécutif. Pour l’heure, aucune rencontre n’est prévue avec les élus, mais la ville fait savoir par la voix de son service communication que « bien évidemment, si l’Unsa nous sollicite pour être reçu, l’administration ou l’adjoint en charge des ressources et du dialogue social accepterait certainement car ce document doit être pris en considération dans le cadre des relations sociales au sein de la ville ».

L’éducation et les ressources humaines en ligne de mire

La plupart des propositions vise les ressources humaines et l’éducation. On y retrouve notamment des idées pour faire baisser l’absentéisme. « Il faut davantage sensibiliser les agents sur l’incidence de l’absentéisme. Pour cela, il est indispensable que les managers s’impliquent et que la communication se développe », résume Vianney Rassart.

Le développement du télétravail, l’aménagement de postes pour les personnels en fin de carrière, mais aussi le blocage de places de crèches pour les enfants des agents de la ville et la création d’une « unité d’écoute de proximité » permettant de prévenir les conflits figurent également dans la liste de propositions.

Sur d’autres sujets, l’Unsa souhaite ouvrir le débat sur la mise en place d’un système permettant de mutualiser des renseignements entre police municipale et police nationale. « Coordonner les missions entre les deux polices permettrait de répondre de la meilleure manière possible aux différents problèmes sur le terrain », assure le syndicat.

Si l’Unsa attend que le maire se saisisse de ses propositions pour que les économies dictées par la baisse des dotations ne se fassent pas au détriment de la qualité du travail des agents, il est aussi ouvert à la discussion avec d’autres forces syndicales. « Notre objectif est de travailler ensemble. Nous souhaitons le faire avec les élus, mais si d’autres syndicats souhaitent rejoindre cette dynamique, nous n’y voyons aucun inconvénient », affirme Vianney Rassart.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lyon : l’Unsa lance un appel pour réfléchir aux conséquences de la baisse des dotations

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X