Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Statut

Le barème des frais d’hébergement des fonctionnaires sera-t-il relevé ?

Publié le 21/12/2015 • Par Jean-Marc Joannès • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles RH

S’agissant d’un dispositif qui s’applique à l’ensemble des fonctionnaires des trois versants de la fonction publique, il n’est pas envisagé, dans le contexte contraint des finances publiques, de réviser à court terme le barème interministériel relatif aux frais d’hébergement fixé à 60 euros en 2006 en rapport avec le prix du marché.

Ce prix du marché correspondant d’ailleurs toujours au prix moyen d’une nuitée avec petit-déjeuner dans un hôtel de première catégorie (1 étoile) selon les critères de l’institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) pour l’année 2015.

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le barème des frais d’hébergement des fonctionnaires sera-t-il relevé ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Rigueur

21/12/2015 05h50

Comme c’est beau ….heureusement que ces « pauvres » sénateurs ne descendent pas dans les bouges à 60 euros et ils n’oublient pas de bien manger à leur cantine bio sur les frais du contribuables pour dormir l’après midi. C’est de pire en pire. Au fait ils ont dus être augmentés aussi depuis 2010 date du gel du point d’indice.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X