Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Le cadre d’emplois des administrateurs territoriaux en 10 questions

Publié le 08/04/2013 • Par Sophie Soykurt • dans :

Depuis 2012, les épreuves des concours externe et interne d’administrateur territorial ont évolué. Par exemple, l’approche territoriale est désormais renforcée.

1 – Comment est structuré ce cadre d’emplois ?

Les administrateurs territoriaux constituent un cadre d’emplois administratif de catégorie A. Il comprend deux grades : administrateur et administrateur hors classe.

2 – Quelles sont les missions exercées ?

Les administrateurs territoriaux sont chargés de préparer et de mettre en œuvre les décisions des autorités territoriales. Ils assurent des tâches de conception et d’encadrement, et peuvent se voir confier des missions, des études ou des fonctions comportant des responsabilités particulières, notamment dans les domaines administratif, financier, juridique, sanitaire et social ainsi que dans ceux des ressources humaines, du développement économique, social et culturel.
En outre, ils ont vocation à diriger ou à coordonner les activités de plusieurs bureaux, d’un service ou d’un groupe de services.

Par ailleurs, ils peuvent occuper certains emplois de direction :

  • directeur général des services (DGS)de communes de plus de 40 000 habitants ou directeur des services d’un établissement public local assimilé à une commune de plus de 40 000 habitants ;
  • directeur général adjoint (DGA) des services de communes de plus de 40 000 habitants ou établissements publics locaux assimilés à une commune de plus de 40 000 habitants ;
  • DGS ou DGA des services des mairies d’arrondissement ou de groupe d’arrondissements des communes de Lyon et de Marseille assimilés à des communes de plus de 40 000 habitants.

Les administrateurs territoriaux exercent leurs fonctions au sein des régions, des départements, des communes de plus de 40 000 habitants, ainsi que dans les offices publics d’habitations à loyer modéré de plus de 10 000 logements. Ils peuvent également exercer leurs fonctions dans les établissements publics locaux assimilés à une commune de plus de 40 000 habitants. Ils sont placés sous l’autorité des DG et DGA des services, des secrétaires généraux, secrétaires généraux adjoints, directeurs et directeurs adjoints de ces collectivités ou établissements.

3 – Comment accéder à ce cadre d’emplois ?

Le cadre d’emplois des administrateurs territoriaux est accessible par la voie de la promotion interne (lire la question n° 5) ou par concours (externe, interne ou troisième concours) organisés par le CNFPT. De manière générale, les candidats doivent remplir les conditions générales d’accès à la fonction publique.

En outre, les candidats au concours externe doivent être titulaires de l’un des diplômes requis pour se présenter au concours externe d’accès à l’Ecole nationale d’administration, c’est-à-dire un diplôme national sanctionnant au moins trois années d’études supérieures ou équivalent.

Le concours interne est ouvert aux fonctionnaires et agents publics ainsi qu’aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale, justifiant, au 1er janvier de l’année du concours, d’au moins quatre ans de services publics effectifs.

Enfin, les candidats au troisième concours doivent justifier de l’exercice, pendant au moins huit années, d’une ou de plusieurs activités professionnelles, d’un ou de plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou d’une ou plusieurs activités accomplies en qualité de responsable d’une association. Ces activités professionnelles doivent correspondre à des fonctions que les administrateurs ont vocation à exercer.

Enfin, il convient de relever qu’un candidat ne peut se présenter plus de trois fois à l’un des concours d’accès, ni plus de cinq fois à l’ensemble des concours.

4 – Quelles modifications au concours depuis 2012 ?

Un décret du 24 août 2011 a modifié le programme des épreuves des concours externe et interne. Ces modifications sont applicables aux concours organisés depuis 2012. Elles ont notamment pour objectif de tenir compte de l’évolution du monde territorial et de supprimer les éléments obsolètes. Ainsi, l’approche territoriale se trouve renforcée. Par exemple, la fiscalité locale est désormais privilégiée par rapport aux notions générales sur l’économie française.

5 – Qui peut bénéficier de la promotion interne ?

Peuvent être inscrits sur la liste d’aptitude établie au titre de la promotion interne et permettant le recrutement comme administrateur territorial :

  • les attachés principaux et les directeurs territoriaux qui justifient, au 1er janvier de l’année considérée, de quatre ans de services effectifs accomplis dans l’un de ces grades en position d’activité ou de détachement ;
  • les fonctionnaires territoriaux de catégorie A qui ont occupé, pendant au moins six ans, un ou plusieurs des emplois fonctionnels figurant à l’article 5 du décret du 30 décembre 1987 modifié ;
  • les conseillers territoriaux des activités physiques et sportives principaux qui justifient, au 1er janvier de l’année considérée, de quatre ans de services effectifs accomplis dans ce grade, en position d’activité ou détachement.

6 – Quelles sont les conditions de titularisation ?

Une fois lauréats de l’un des concours d’administrateur territorial, les candidats sont nommés élèves du CNFPT pour une période de dix-huit mois de formation initiale d’application. Lorsqu’ils sont recrutés sur un emploi de l’une des collectivités ou établissements publics territoriaux, ils sont nommés administrateurs stagiaires, pour une durée de six mois, par l’autorité territoriale.

De manière générale, les administrateurs stagiaires sont titularisés par décision de l’autorité territoriale, à la fin du stage. Celle-ci peut, à titre exceptionnel, prolonger la période de stage pour six mois maximum (deux mois pour les stagiaires recrutés au titre de la promotion interne).

Les administrateurs stagiaires dont la titularisation n’est pas prononcée sont licenciés ou, s’ils avaient la qualité de fonctionnaires, réintégrés dans leur cadre d’emplois, corps ou emploi d’origine.

7 – Comment être détaché dans ce cadre d’emplois ?

Les sous-préfets, les fonctionnaires des corps recrutés par la voie de l’Ecole nationale d’administration et de l’Ecole polytechnique, les administrateurs des postes et télécommunications, les administrateurs de la ville de Paris, les administrateurs de l’Institut national de la statistique et des études économiques, les magistrats de l’ordre judiciaire et les fonctionnaires titulaires des grades de 1re, 2e et 3e classes du corps des personnels de direction des établissements sanitaires et sociaux peuvent être détachés dans le cadre d’emplois des administrateurs territoriaux.

Les modalités de détachement sont précisées par le statut particulier de ce cadre d’emplois. Les fonctionnaires détachés dans le cadre d’emplois des administrateurs territoriaux depuis au moins deux ans peuvent, sur leur demande, y être intégrés.

8 – Quel est leur traitement indiciaire ?

A titre indicatif (au 1er janvier 2013), le traitement brut mensuel (soumis à retenue pour pension) d’un administrateur territorial est de 1 660 euros environ lorsqu’il est nommé élève (premier échelon) et passe à près de 2 095 euros lorsqu’il est titularisé au premier échelon.

En fin de carrière, la rémunération d’un administrateur hors classe atteint la rémunération hors échelle B soit de l’ordre de 4 600 euros. Au traitement indiciaire, s’ajoutent notamment l’indemnité de résidence et, le cas échéant, le supplément familial de traitement.

9 – Quel est le déroulement de carrière prévisible ?

Ce personnel bénéficie, tout d’abord, d’avancement d’échelon. Le grade d’administrateur comprend neuf échelons, celui d’administrateur hors classe en compte sept. Les agents peuvent également bénéficier d’un avancement de grade. Ainsi, peuvent être nommés administrateurs hors classe, après inscription sur un tableau d’avancement, les administrateurs qui, à la fois, ont atteint au moins le sixième échelon, justifient d’au moins quatre ans de services effectifs accomplis dans le grade d’administrateur et ont satisfait à une obligation de mobilité de deux ans dans la fonction publique de l’Etat, l’hospitalière ou dans une autre collectivité que celle de leur recrutement.

10 – En quoi consiste leur obligation de mobilité ?

Les administrateurs territoriaux sont soumis à une obligation de mobilité pour accéder au grade d’administrateur hors classe. Pour que celle-ci soit satisfaite, ils doivent avoir occupé pendant deux ans, dans la fonction publique de l’Etat, l’hospitalière ou dans une autre collectivité territoriale que celle de leur recrutement, soit un emploi correspondant au grade d’administrateur dans l’une des trois fonctions publiques, soit l’un des emplois fonctionnels mentionnés à l’article 6 du décret n° 87-1101 du 30 décembre 1987.

Pour l’heure, cette obligation de mobilité distingue les administrateurs territoriaux des administrateurs civils de l’Etat, pour lesquels les conditions d’avancement au grade hors classe ne sont pas liées à la période de mobilité.

Références

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le cadre d’emplois des administrateurs territoriaux en 10 questions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X