En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

15

Commentaires

Réagir

[Opinion] Elections

Mon devoir de République vaut mieux que mon devoir de réserve !

Publié le • Par • dans : France, Opinions

15

Commentaires

Réagir

vote-election-drapeau-urne-une © Guillaume Le Bloas -Fotolia

Décidément, cette fin d'année 2015 a un goût bien amer. Comme une mauvaise bière brune prise en terrasse de café.

Yoann IACONO, Administrateur territorial

 

Décidément, cette fin d’année 2015 a un goût bien amer. Comme une mauvaise bière brune prise en terrasse de café. Même pas le temps de se resservir un verre après les attentats, qu’on se réveille à nouveau avec une méchante nausée. Ça fait mal aux urnes. L’intégrisme cède la place à l’extrémisme.

Depuis le début de l’année, les français n’ont pourtant cessé de crier leur attachement aux valeurs de la démocratie et de la République. Liberté, égalité et surtout, surtout oui, fraternité. Du latin ´Frater’, tout membre de l’espèce humaine.

Mais voilà, certains d’entre nous, plus durement frappés par la crise économique, exaspérés par les impuissances des partis politiques, ont décidé de soutenir une organisation qui prône le rétablissement de la peine de mort, du protectionnisme économique, l’abolition du droit d’asile et surtout fait de la haine de l’autre son fonds de commerce.

La France des Lumières, oui, mais avec trois régions plongées dans le noir.

Non-assistance à République en danger

Il y a ceux qui soutiennent, dans le droit fil de notre histoire nationale trouble et parfois sombre ; puis il y a les autres, nombreux et aussi coupables, qui ne se déplacent pas pour voter, attentistes, bercés dans leur individualisme consumériste.

Non-assistance à République en danger, voilà de quoi nous pourrions les accuser ! Il est facile de dire que la classe politique n’est pas à la hauteur. Mais quel engagement avons-nous, en tant que citoyens, pour rendre notre monde meilleur, pour agir pour le bien commun ?

Manifester est salutaire mais non suffisant. Faire vivre la démocratie c’est bien plus que cela : c’est un effort individuel et collectif.

Et cela commence par user du premier de ses droits : celui de voter. Celui de voter pour les partis qui demeurent dans l’esprit des valeurs républicaines.

Pour pouvoir ensuite reconstruire…

Haut de page

15

Commentaires

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés ElectionsFonction publique territorialeStatut fonction publique

15 Commentaires

Ajouter un commentaire
  1. 1. Michel-Olivier DE OLIVIERA 15/12/2015, 14h54

    Bonjour,
    Cet article est tout simplement scandaleux, tout comme il est scandaleux que la Gazette des Communes, qui n'est pourtant pas un magasine de comptoir, diffuse des propos aussi vulgaires et léger.
    Son auteur ose se prétendre administrateur territorial, tout comme certains osent se prétendre républicains (Res-Publica) en retirant leur candidature et en dirigeant ainsi de manière autoritaire, pour ne pas dire totalitaire, le vote du peuple.
    Ce qui est des plus inquiétant, aujourd'hui en France, c'est cette notion de "démocratie" au sens de l'ancienne RDA qui s'installe.

  2. 2. Auusalesa 11/12/2015, 15h14

    Pour la prise en compte des votes blancs, pétition qui circule actuellement sur change.org

    https://www.change.org/p/pour-que-les-votes-blancs-soient-pris-en-compte-dans-les-suffrages-exprim%C3%A9s-regionales2015?utm_source=action_alert&utm_medium=email&utm_campaign=463934&alert_id=gLYpkKLoab_h7Qei2Qns5BkGVp6ROLXweFFBqyC7nJDfqI3QGXJ9b0%3D

  3. 3. Aussalesa 11/12/2015, 11h58

    Oui, il faut aller voter. Mais que le vote blanc soit pris en compte pour que nos politiques comprennent bien qu'ils ne répondent en aucune façon à ce qu'on attend d'eux et que depuis un siècle, ils nous promènent un coup à droite, un coup à gauche mais sans amélioration significative.
    Etre élu devrait être un sacerdoce. Un élu devrait penser à ses administrés et surtout les écouter et les entendre. Or, actuellement, les élus ne sont que des carriéristes, avides de pouvoir, qui se gargarisent de titres sur leurs cartes de visite.

  4. 4. Betty 11/12/2015, 09h24

    BRAVO

  5. 5. Albert 10/12/2015, 19h00

    au début de ma carrière je travaillais avec des Communistes staliniens, des hommes de droiture, de valeurs collectives, des hommes et des femmes avec un grand sens moral, des personnes qui se mettent en retrait face à l’intérêt général.

    un de mes copains me dit la description que tu fais de tes communistes, j'ai la même vision de mes Gaullistes avec qui il avait commencé sa carrière, des hommes et des femmes qui portaient les mêmes qualités, qui portaient l'unité de la Nation.

    aujourd’hui les Communistes ont été remplacé par les socialistes, les Gaullistes par les ultralibéralistes, et nous constatons amèrement que nous avons vraiment perdu au change. ils sont complices pour la privatisation de notre République.

    la France a perdu ses valeurs et son âme sur l'autel de l'argent roi, sur l'autel du fric facile.

    les élus ne sont plus Communistes ou Gaullistes, ils sont des "plan de carrière", ils ont bradé l'unité de la Nation, les droits de l'homme , le pays des lumières pour leur propres intérêts.

    La France entre dans l'ère de la plus grande vulgarité: les frontistes.

    c'est une question de génération, les anciens avaient des convictions pour le bien du Peuple de France, les nouveaux sont au service d’eux-mêmes.

  6. 6. Français 10/12/2015, 10h19

    Merci Monsieur Iacono de faire passer votre devoir de République avant votre devoir de réserve.
    Gràâce à vous les pauvres abrutis qui votent pour le FN vont être assimilés à des collaborateurs de l'Allemagne Nazie.
    Les bonnes vieiles recettes éculées sont toujours les meilleures : il faut insulter et intimider les opposants. L'idéologie communiste a montré au monde comment arriver au pouvoir par la terreur. Vous avez travaillé pourtant avec des élus qui se réclament de cette idéologie. Il y a de bonnes terreurs pour libérer les consciences. Donner la haine envers les électeurs du FN c'est permis.
    La nausée, ce sont vos propos et les magouillages électoraux qui me la donnent, à moi, et à des millions de Français, dont mon Père engagé à moins de 20 ans pour libérer la France du Nazisme et dont la famille a été expulsée de son foyer parce qu'elle ne voulait pas adhérer au Reich.
    La liberté ce n'est pas que pour adhérer aux thèses de la Gauche. La haine de l'autre n'envahit pas mon coeur. J'ai des copains de toutes races et religions. Je me sens plus proche d'un ancien Harki, d'un boot-people chassé par Pol Pot, et je l'ai montré par des actes, que de Manuel Vals ou de Christine Taubira, c'est tout.

  7. 7. ellepac 10/12/2015, 11h32

    Cher Monsieur, j'adhère en tous points à votre réaction qui est encore meilleure que la mienne ci-dessous!
    Dommage que peu de démocrates osent l'écrire et le dire tout haut, car montrés du doigt par la pensée socialiste, ils s'estiment coupables de tous les maux qui traversent aujourd'hui notre beau pays.
    Pourtant, ces démocrates votent en leur âme et conscience, parfois à droite, parfois à gauche, parfois blanc, sans être les marionnettes tant espérées par ces mêmes socialistes qui veulent imposer leurs propres extrémistes.

  8. 8. Stan 10/12/2015, 09h36

    L'auteur est en tous les cas un grand démocrate : " Et cela commence par user du premier de ses droits : celui de voter. Celui de voter pour les partis qui demeurent dans l’esprit des valeurs républicaines "
    Et quel est l'esprit des valeurs républicaines?

  9. 9. ellepac 10/12/2015, 09h26

    C'est un peu simpliste de se référer au droit de vote en "obligeant" au soi-disant vote républicain. Pourquoi voter contre quand on ne peut pas voter pour??? C'est le début de la dictature de gauche que de vouloir montrer du doigt ceux qui n'ont pas vos opinions! Quand on est contre l'extrémisme, on l'est contre TOUTES les extrémismes et donc contre les extrémistes que sont les "Verts" d'EELV, les "Rouges" du Front de Gauche ou encore ceux de LO ou FO. Mais, quand on est de gauche, on a le droit de s'allier à toutes ces extrêmes, et là c'est de la DICTATURE, car c'est à sens unique!
    Alors, oui à la démocratie, mais pourvu qu'elle soit acceptée de tous dans tout ce que cela signifie comme opinions!!!
    Vive la République et Vive la France!

  10. 10. Tiwill 10/12/2015, 06h58

    Bon article merci. Pour ma part, je vais aux urnes tout en sachant contre qui voter mais sans jamais savoir pour qui voter. Quand je lis les programmes, j'ai encore ce sentiment d'être pris pour une chèvre. Mais de peur de me faire croquer par le loup, je préfère choisir un (mauvais) berger pour sauver ce qui reste de bon dans cette république...

  11. 11. ssrw338 09/12/2015, 16h41

    Et si on se penchait sur le vote : c'est un droit ! Mais puisque certains ne veulent pas l'utiliser qu'ils n'aillent pas se plaindre des résultats. Ou alors rendons le vote obligatoire en adaptant bien sur les suffrages (comptabiliser le vote blanc etc...), sanctionnons les abstentionnistes (amendes) et voyons ce qui ressort des urnes. Au passage parions que les politiques sauront réagir et reverrons leurs programmes et leurs campagnes électorales tout comme leurs promesses qu'ils devront ensuite tenir. Quasiment un monde parfait. Oui je rêve !

  12. 12. Breton en Bourgogne 10/12/2015, 12h40

    Je suis bien d'accord, le vote est un DROIT qui fait partie des DEVOIRS du citoyen, et celui qui ne fait pas son devoir n'a, après coup, que le droit de se taire.

    Je suis pour le vote obligatoire à la condition sine qua non que le vote blanc soit reconnu. Et comme sanction, un rappel à l'ordre au premier manquement et une radiation des listes au second : obligation de refaire toute la procédure pour être à nouveau inscrit.

    L'inscription sur les listes électorales ne devrait pas être automatique, mais faire l'objet d'une démarche personnelle et physique de l'intéressé(e), ce qui permettrait à l'officier d'état civil de vérifier objectivement (le comment restant à définir car très délicat pour ne pas tomber dans certains travers) la capacité du citoyen à remplir ce devoir.

    Avec tout ça, il ne faudrait pas que les politiques actuels modifie les conditions d'élections calculées sur la totalité des votes exprimés...

    Il y aurait effectivement certainement des surprises.

  13. 13. JO 10/12/2015, 13h51

    Je me souviens d'une élection de délégués dans ma classe de 6ème. Au regard des résultats, une élève s'était plainte. La maîtresse lui avait expliqué qu'elle avait accepté la règle du jeu et qu'elle ne pouvait pas se plaindre après coût au regard du résultat.... elle avait voté, elle ne pouvait plus rien dire.

  14. 14. Zebig 09/12/2015, 16h09

    Oui chacun de nous peut de part son vote réagir et prendre part à une action pr la liberté

    Zebig

  15. 15. Lebigot 09/12/2015, 15h43

    Je suis tout à fait en accord avec cet article.
    Bravo à l'auteur

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.