Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Carrière fonction publique

Rédacteur territorial

Publié le 05/04/2017 • Par La Rédaction • dans : Statut

Silhouette dans la foule
Getty Images
Le cadre d’emplois des rédacteurs territoriaux relève de la filière administrative (catégorie B) de la fonction publique territoriale. Il comprend les grades de rédacteur, rédacteur principal de 2e classe et de rédacteur principal 1re classe.

1. Quelles sont les missions du rédacteur territorial ?

Les rédacteurs territoriaux exercent des fonctions administratives d’application (tâches de gestion administrative, budgétaire et comptable, notamment). Ils peuvent participer à la rédaction des actes juridiques, à des actions de communication, d’animation et de développement économique, social, culturel et sportif de la collectivité. Ils peuvent avoir à encadrer des agents d’exécution.

Les rédacteurs territoriaux peuvent assurer des fonctions d‘assistant de direction ou de secrétaire de mairie d’une commune de moins de 2 000 habitants.

Les agents des grades supérieurs, les rédacteurs principaux, ont vocation à occuper les emplois qui correspondent à un niveau d’expertise acquis par la formation initiale, l’expérience professionnelle ou la formation professionnelle tout au long de la vie. Ils peuvent également coordonner une ou plusieurs équipes, la gestion ou l’animation d’un ou de plusieurs services.

Exemples d’emplois proposés à des rédacteurs territoriaux : responsable carrières et paie, conseiller interne en management et organisation, conseiller RH, référent administratif et technique, etc.

2. Comment devient-on rédacteur territorial ?

Pour devenir rédacteur territorial, il faut intégrer le cadre d’emplois des rédacteurs territoriaux. Ce cadre d’emplois comprend 3 grades :

  • Rédacteur, accessible par concours ou promotion interne
  • Rédacteur principal de 2e classe accessible par concours, promotion interne ou avancement de grade
  • Rédacteur principal de 1re classe, accessible par avancement de grade

Accès au cadre d’emplois des rédacteurs territoriaux par concours

Les concours sont organisés par un centre de gestion ou par une collectivité territoriale.

Conditions générales d’accès à la fonction publique

  • Posséder la nationalité française, être ressortissant d’un Etat membre de la communauté européenne ou d’un Etat signataire de l’accord sur l’espace économique européen.
  • Jouir de ses droits civiques.
  • Ne pas avoir un casier judiciaire (bulletin n°2) portant des mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions (c’est la collectivité qui apprécie cette compatibilité avant le recrutement).
  • Se trouver en position régulière au regard du code du service national.
  • Remplir les conditions d’aptitude physique requise pour les fonctions (attestation d’un médecin agréé).

Conditions d’accès aux concours

Le concours rédacteur territorial externe est un concours sur titre avec épreuve : il est accessible aux titulaires d’un baccalauréat de l’enseignement secondaire ou d’un diplôme homologué au niveau IV, ou d’une qualification reconnue comme équivalente.

Le concours rédacteur territorial interne : il est accessible aux fonctionnaires, militaires, agents publics et candidats en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale. Ceux-ci doivent justifier de 4 ans de services publics effectifs au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est organisé.

Le concours interne est aussi ouvert à des candidats qui justifient de 4 ans services accomplis dans une administration, un organisme ou un établissement d’un Etat membre de la Communauté européenne ou d’un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen autres que la France.

Le troisième concours rédacteur territorial est ouvert aux candidats justifiant de 4 ans d’activités professionnelles privées, quelle qu’en soit la nature. Il est aussi accessible à ceux qui ont exercé un ou des mandats de membre d’assemblée élu d’une collectivité territoriale, ou des activités en tant que responsable d’une association.

Il existe des conditions dérogatoires de diplôme. Les pères et mères de famille qui ont élevé ou élèvent au moins 3 enfants en sont dispensés par exemple. Il est en outre possible de présenter une équivalence de diplôme. Ceux qui ont une expérience professionnelle salariée ou non dans la même catégorie socioprofessionnelle que celle du métier auquel le concours donne accès peuvent aussi se porter candidats, à certaines conditions.

Les lauréats des concours sont inscrits sur une liste d’aptitude. Celle-ci ne vaut pas recrutement. C’est donc à eux de rechercher un emploi vacant dans une collectivité territoriale.

Devenir rédacteur territorial (1er grade) par promotion interne au choix

Les adjoints administratifs territoriaux peuvent être inscrits sur la liste d’aptitude des rédacteurs territoriaux (1er grade), à certaines conditions et après avis de la commission administrative paritaire compétente, qui apprécie la valeur professionnelle et les acquis de l’expérience professionnelle de ces agents.

Devenir rédacteur principal de 2e classe, après examen professionnel

Les adjoints administratifs principaux peuvent accéder au grade de rédacteur principal de 2e classe après réussite à un concours ou près un examen professionnel (promotion interne). Les lauréats sont inscrits sur une liste d’aptitude.

3. Stage, titularisation et formations obligatoires des rédacteurs

Après concours

Les candidats sont inscrits sur la liste d’aptitude établie par ordre alphabétique. Cette liste a une valeur nationale. Les lauréats recrutés sur cette liste  sont nommés rédacteurs stagiaires pour une durée d’un an par l’autorité territoriale investie du pouvoir de nomination. Au cours de cette première année, ils doivent suivre une formation d’intégration. Puis, dans les deux ans suivant leur nomination, ils suivront une formation de professionnalisation au premier emploi.

Leur titularisation intervient au vu notamment d’une attestation de suivi de cette formation, établie par le Centre national de la fonction publique territoriale.

Après promotion interne

Les fonctionnaires inscrits sur la liste d’aptitude par la voie de la promotion interne et recrutés sur un emploi d’une collectivité ou d’un établissement public sont nommés rédacteurs stagiaires pour une durée de 6 mois, pendant laquelle ils sont placés en position de détachement auprès de la collectivité ou de l’établissement qui a procédé au recrutement.

Formation statutaire obligatoire

Les  rédacteurs territoriaux sont astreints à suivre une formation de professionnalisation tout au long de la carrière, à raison de 2 jours par période de 5 ans.

Lorsqu’ils accèdent à un poste à responsabilité, ils doivent suivre, dans un délai de 6 mois à compter de leur affectation sur l’emploi considéré, une formation d’une durée de 3 jours..

4. Evolution de carrière des rédacteurs territoriaux

A. Par avancement d’échelon

Conséquence de la réforme dite Parcours professionnels, carrière et rémunérations (PPCR), depuis le 15 mai 2016, la progression à l’échelon supérieur s’effectue suivant une durée unique (et non plus une durée minimale et maximale à accomplir dans l’échelon).

B. Par avancement de grade

L’agent ayant le grade de rédacteur passera au grade supérieur, rédacteur principal de 2e classe,

  • soit s’il justifie d’au moins un an dans le 6e échelon et d’au moins 5 ans de services effectifs en catégorie B,
  • soit après réussite à  examen professionnel, accessible au 4e échelon de rédacteur et si l’agent justifie d’au moins 3 ans de services effectifs en catégorie B.

L’agent rédacteur principal de 1re classe passera au grade supérieur de rédacteur principal de 1re classe,

  • par avancement au choix s’il justifie d’au moins 1 an dans le 6e échelon de rédacteur de principal de 2e classe et d’au moins 5 ans de services effectifs en catégorie B ;
  • après un examen professionnel s’il justifie d’au moins 1 an dans le 5e échelon de rédacteur principal de 2e classe et d’au moins 3 ans de services effectifs en catégorie B.

C. Par détachement

Peuvent être placés en position de détachement ou directement intégrés dans l’un des cadres d’emplois régis par le présent décret les fonctionnaires civils appartenant à un corps ou un cadre d’emplois classé dans la catégorie B ou de niveau équivalent.

5. Rémunération des rédacteurs territoriaux

La rémunération comprend un traitement indiciaire brut auquel s’ajoutent, le cas échéant, un supplément familial de traitement (SFT) et une indemnité de résidence dans certaines régions. A ce salaire, s’ajoute des primes et indemnités variables d’une collectivité à l’autre.

Salaires bruts au 1er février 2017

Rédacteur territorial
Le traitement indiciaire brut mensuel d’un rédacteur varie de 1 588,56 euros au 1er échelon (indice majoré 339) et 2 333,54 euros au 13e échelon (indice majoré 498).

Rédacteur territorial principal 2e classe
Le traitement brut mensuel d’un rédacteur principal varie de 1 626,1 euros au 1er échelon (indice majoré 347) à 2 478,91 euros au 13e échelon (indice majoré 529).

Rédacteur territorial principal 1re classe
Le traitement brut mensuel d’un rédacteur chef varie de 1 822,86 euros au 1er échelon (indice majoré 389) à 2 727,27 euros au 11e échelon (indice majoré 562).

Une revalorisation indiciaire est prévue au 1er janvier 2018.

Nouvelle bonification indiciaire

La NBI peut être attribuée aux rédacteurs assurant les fonctions de secrétaire de mairie d’une commune de moins de 2 000 habitants, de maître d’apprentissage agréé, de régisseur d’avance ou de recettes, de directeur d’un établissement public local ou d’un établissement d’accueil et d’hébergement pour personnes âgées, ou exerçant à titre principal dans les zones urbaines sensibles ou dans les services et équipements publics en relation directe avec la population des ZUS.

Régime indemnitaire des rédacteurs territoriaux

Les rédacteurs territoriaux sont éligibles au régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (RIFSEEEP) depuis le 1er janvier 2016. Mais les collectivités territoriales sont libres (principe de libre administration) d’instituer ou non ce nouveau régime indemnitaire, qui comprend :

  • une indemnité de fonctions, de sujétion et d’expertise (IFSE)
  • un complément indemnitaire annuel tenant compte de l’engagement professionnel et de la manière de servir (CIA)

Si ce régime n’est pas institué, c’est l’ancien régime qui s’applique : primes et indemnités diverses variables selon les collectivités, indemnité de résidence.

Plus de précisions sur les primes ? Consultez notre rubrique
Guide des primes de la fonction publique publié en partenariat avec le centre interdépartemental de gestion de la grande couronne Ile-de-France.

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez, partagez

Références

Cet article est en relation avec les dossiers

35 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rédacteur territorial

Votre e-mail ne sera pas publié

moi

18/10/2010 03h47

Que vont devenir les agents qui ont réussi l’examen professionnel de rédacteur et qui ne peuvent pas être inscrit sur liste d’aptitude en raison des quotas?

pour toi

06/11/2010 08h54

Je ne sais s’il faut le dire comme cela, mais je peux te rassurer tu es loin d’être la seule. Et comme le nombre fait la force, le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale se penche sur ce problème et demande à faire évolution le texte. Déjà il demande d’arrêter d’organiser les examens professionnels pour ne pas augmenter la liste d’attente puis il propose soit de réviser le système de quotas soit de l’enlever. Affaire à suivre !

alivela

07/03/2014 02h03

lauréate de l’examen professionnel depuis 2005 (1ère session organisée) pour le grade de rédacteur, nous sommes en 2014 en je n’ai toujours pas été nommée. Il n’y a eu aucune avancée à ce niveau et il n’y en aura pas.
Je pense partir à la retraite sans que soit validé cet examen qui m’aurait permis d’avoir une meilleure retraite.

motivée puis déçue 95

02/11/2010 01h05

Et oui j’ai réussi l’examen professionnel en 2008. A 50 ans j’ai tenté ma chance dans une autre collectivité. Le directeur de l’époque m’avait dit qu’il y avait une CAP locale et, de ce fait, il n’avait pas de problème de me nommer au grade de rédacteur. Un poste avait même été crée avant d’arriver dans la nouvelle collectivité. Il n’a pas eu un écrit dans ce sens. tout a été dit oralement. Confiante j’ai quitté l’ancienne collectivité et aujourd’hui il n’est plus question de nomination parce qu’il n’existait pas de CAP locale et non plus de volonté de l’équipe actuelle. De plus l’ambiance est très spéciale. Je suis entourée de manipulateurs où harcèlement moral est leur langage. Que faire lorsque la résistance physique et morale est aujourd’hui anéantie ?

mara

28/12/2010 11h01

Je suis éducatrice de jeunes enfants et, pour des raisons de santé, ma DRH m’a proposé un poste administratif que j’ai accepté. Lors du premier entretien il avait été convenu que je garderai mon grade et la prime correspondante. Maintenant on me propose un reclassement pour le grade de rédacteur. Je ne sais pas ce que cela peut avoir comme conséquences sur ma carrière: avancements, primes…Est-ce que quelqu’un peut me renseigner? Merci

lanflech

11/01/2011 12h48

cela me semble normal, et même interressant pour vous.
questions primes, il en existe pas mal pour les rédacteurs.
question carrière, au dessus de rédacteur il y a Attaché.

lulu

13/01/2011 12h15

Comment as-tu eu cette information car dans la lettre du cadre de janvier 2011 il est dit que l’examen de rédacteur est un examen pour rien.

Mélina

21/02/2011 11h03

Il ya une rreur dans la partie Formation obligatoire après Promotion interne : extrait du JO
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=23ED4601E3546FEA31A6CB965D61F133.tpdjo13v_3?cidTexte=JORFTEXT000000551369&dateTexte=vig

Les fonctionnaires inscrits sur la liste d’aptitude prévue à l’article 5 ci-dessus et recrutés sur un emploi d’une des collectivités ou établissements publics mentionnés à l’article 2 de la loi du 26 janvier 1984 précitée sont nommés rédacteurs stagiaires par l’autorité territoriale investie du pouvoir de nomination pour une durée de six mois pendant laquelle ils sont placés en position de détachement auprès de la collectivité ou de l’établissement qui a procédé au recrutement.

NOTA:
Décret n° 2008-513 art. 27 5°, art. 46 : Les deux dernières phrases du premier alinéa ainsi rédigées sont supprimées à compter du 1er juillet 2008 :

Au cours de leur stage, ils doivent suivre une formation de perfectionnement, éventuellement discontinue, d’une durée totale d’un mois. Cette formation ne comprend que des sessions théoriques.

Décret n° 2008-513 art. 27 5°, art. 46 : Les deux derniers alinéas ainsi rédigés sont supprimés à compter du 1er juillet 2008 :

Dans l’année suivant leur titularisation, les rédacteurs doivent suivre une formation d’adaptation à l’emploi, éventuellement discontinue, d’une durée totale de deux mois. Cette formation comprend un mois de sessions théoriques et un mois de stages pratiques qui ne peuvent être effectués ni dans la collectivité ou l’établissement public d’origine, ni dans la collectivité ou l’établissement public d’accueil.

Les formations prévues au présent article sont organisées par le Centre national de la fonction publique territoriale.

mdoriac

04/08/2011 12h18

Merci Mélina pour votre remarque. Les dispositions de la loi du 19 février 2007 ont bien modifié les durées de formation obligatoire. Une phrase prêtait à confusion. Elle a été supprimée.

Angie

01/03/2011 09h56

Bonjour,
moi aussi j’ai réussi l’examen pro rédacteur session 2010, et vu la liste de non nommés, la partie risque d’être difficile.
Y a t’il du nouveau pour que tous les lauréats soient nommés malgré ces quotas ? et qu’en est t’il pour la durée de validité de cet examen : on m’avait dit jusque fin 2012 seulement (soit 1,5 an : c’est mission impossible).

KaYaGiRL81

13/07/2011 07h02

Bonjour,
Je viens de suivre une formation d’intégration des agents de catégorie C où l’on nous a appris que, contrairement aux concours, les examens professionnels sont valables à vie. Donc pas de souci!

ninae

29/04/2011 09h20

Concernant ce cadre d’emploi, il semble que la réforme promise et déjà appliquée aux B techniques soit en panne ?! je suis rédacteur depuis 25 ans et je constate une nette évolution vers le bas par rapport aux autres grilles, ce n’est guère motivant….

Fontaine

01/06/2011 09h28

Est que je peux exiger de ma collectivité le versement de la NBI rétroactive si j’entre dans les cadres d’attribution? Tout en sachant que je souhaite faire cette demande auprès de ma collectivité d’origine que j’ai quitté depuis le mois de mars 2011. Ma demande du versement de NBI date d’avril. Et depuis mars 2011 je travaille dans une autre collectivité.

MAXIMIN65

23/08/2011 03h57

En 11/2010 j’ai accédé au grade de REDACTEUR par la voix de la promotion interne. Aprés 3 mois de stage, j’ai été titularisé dans ce grade. Au mois de 06/2011, le CDG a validé mon passage au grade de REDACTEUR PRINCIPAL par la voix de la promotion interne. Vu que je suis élligible au grade de RADACTEUR CHEF, puis-je accéder dans cette même année(2011) au grade de REDACTEUR CHEF. Je souhaite dans les 2 cas de réponses avoir les justificatifs correspondant. Remerciements

michelt31

03/10/2012 03h25

comment est-il possible de changer de grade aussi rapidement alors qu’il m’afallu et qu’il me faut des années pour en changer.
Cela dépend-t-il de l’autorité territoriale?
J’ai 52ans, depuis 1984 dans la fonction publique, je suis adjoint administratif 1ere classe après examen en 2005 et depuis octobre 2009 j’ai l’examen de rédacteur mais toujours adjoint 1ere classe??

MOULLET

14/10/2011 08h43

Bonjour, je suis actuellement rédacteur au 11ème échelon depuis Janvier 2010. Je suis née le 2 août 1950 j’ai l’intention de prendre ma retraite juillet 2013. Par vos textes je viens de constater que je peux prétendre à passer au grade de Rédacteur Chef. Un Rédacteur au 7ème échelon pouvant également y prétendre. Est ce bien exact ? Je vous remercie de me confirmer bien cordialement jacqueline MOULLET

falbala

28/11/2011 04h36

Je pensais que l’examen professionnel de rédacteur (filière administrative) avait été supprimé. Qu’en est-il exactement ?

al

04/01/2012 10h06

bonjour
je suis nomme redateur principal depuis janvier 2012( 5 eme echelon
a quel echelon serias je nomme apres la reforme
merci

harryett

19/01/2012 11h42

Je suis rédacteur chef au 7ème échelon depuis 2001 (IM 514). J’ai vu le projet de décret mis en ligne sur le site CDG 29, cette grille ne correspond pas à celle que l’on trouve sur le site 123 territorial, en effet les échelons 10 et 11 disparaissent sur le projet de décret. Que faut-il en penser …
Merci

yoyoche

21/01/2012 03h05

Bonjour,

Que d’inquiétude sur cette réforme. D’abord à tous, les décrets devraient paraître bientôt, mais de manière plus pratico-pratique je vous invite à regarder un cadre d’emploi similaire dans le déroulement indiciaire et de grade qui est celui des éducateurs des activités physiques et sportives qui ont déjà « subi » ce reclassement. Il est vraisemblable que les rédacteurs seront reclassés de même. Pour l’ensemble des catégories B, il faut vous reporter aux décrets 2010-329 et 330. De toute façon, il faut savoir qu’en RH, vous serez reclassés à l’identique au minimum et que la plupart du temps vous gagnerez des points d’indice : peut-être pas beaucoup au départ mais avec une forte chance de bénéficier d’un avancement d’échelon plus rapide que dans votre situation actuelle ou alors beaucoup d’un coup, tout dépendra de votre ancienneté dans votre échelon actuelle.
Ensuite quelques points : Différence entre avancement de grade et promotion interne. Le premier j’évolue dans le même cadre d’emploi (rédacteur, futur rédacteur ppl de 2ème cl et rédacteur ppl de 1ère cl) dans le second je change de cadre d’emploi pour passer à un cadre d’emploi supérieur (Rédacteur vers attaché, technicien vers ingénieur)
Toutefois l’un comme l’autre, même si vous avez les conditions cette évolution n’est pas systématique et est faite à l’initiative de l’autorité territorial.
Enfin les examens pro sont valables normalement ad vitam eternam. Pour celui de rédacteur (spécificité de la territoriale et de la filière administrative), il n’y en aura plus d’organisés, toutefois les lauréats avec la réforme en garderont le bénéfice jusqu’à ce qu’ils soient nommés mais a priori ce ne sera plus un deuxième mode de promotion interne comme aujourd’hui donc hormis si les collectivités en font un critère de plus dans leur choix d’inscription, vous serez dans le même tableau que vos collègues ne l’ayant pas et remplissant les conditions de promo …
Pour maximin65 le tableau d’avancement est unique et annuel donc si ta collectivité a fait un tableau 2011 pour le rédacteur principal et un pour le rédacteur chef et que les deux sont passés en CAP alors si tu n’étais pas inscrit dans le rédacteur chef, il te faudra attendre 2012.
Pour la NBI, difficile de demander à une ancienne collectivité, c’est déjà dur quand tu en as les conditions dans ta collectivité car depuis 2006 entre en considération la notion de fonction… sujette à plein d’interprétation pour donner ou pas cette NBI….

Bon courage à tous

nicodja

31/01/2012 10h47

Bonjour,
Pouvez vous envoyez les textes du grade animateur territorial.
Cordialement

HONNET

16/03/2012 08h48

Que d’inquiétude sur cette réforme écrit « Yoyoche »… Mais franchement, cela fait déjà un bon bout de temps qu’on nous « ballade » avec cette réforme et que certains cadres d’emploi en bénéficient. Mais c’est bien là l’idée de l’égalité à la française, et cela reflète bien la considération que les élus ont des agents des cadres d’emploi administratifs. Alors, la date réelle d’application de cette réforme, c’est laquelle ?

claire

17/03/2012 04h24

bonjour,
j’ai lu de nombreux articles concernant la réforme de la catégorie B. Mais pour la filière administrative qu’en est-il ? j’ai cru comprendre qu’elle doit être appliquée au 1er janvier 2012 et qu’il existera deux types de concours en fonction du niveau d’étude du candidat que se soit en concours externe ou interne. Mais venant d’obtenir le concours de rédacteur (mode de concours avant réforme), je me demande comment je serai nommée ?
merci d’avance pour toutes vos réponses.

ninae

20/03/2012 03h06

Bonjour, en lisant le message de Honnet je retrouve le mien qui date du 29 avril 2011….or à ce jour nous en sommes toujours au même stade ! Aussi, même si le terme « inquiétude » est un peu fort, je crois qu’on a tout de même de bonnes raisons pour s’interroger et savoir quand les rédacteurs pourront à leur tour bénéficier de cette réforme en ces temps difficiles….

HONNET

21/03/2012 10h20

Eh oui, la réforme du cadre d’emploi des rédacteurs, c’est l’Arlésienne. En France, certains fonctionnaires, certains cadres d’emplois sont plus semble-t-il plus « méritants » que les autres… Un bon moyen de manifester notre colère sera d’utiliser notre bulletin de vote contre des ministres qui se fichent de notre tête depuis la parution des premiers décrets concernant la réforme de la catégorie B ! Par ailleurs, le site du CDG29 a annoncé que la rétroactivité annoncée fin 2011 pour une prise en compte au 1er janvier 2012 ne sera pas appliquée. On se fiche de nous jusqu’au bout ! Aux urnes citoyens !

fonctionnaire en colère

14/05/2012 04h16

Le vrai changement…..et maintenant???

ilederé

15/11/2012 07h29

bonsoir
je suis adjoint administratif 1er classe
j’aurais 15 ans de mais en 2015, et j’aimerais savoir si je peux accéder au grade de rédacteur en promotion interne.
je suis sur mon poste depuis 2004
merci de votre réponse
cdt

MM

12/02/2013 03h05

Bonjour, je suis lauréate à l’examen de rédacteur depuis 2006 et ne suis toujours pas sur la liste d’aptitude de la CAP du CDG dont je dépends. 6 ans que j’attends, 6 années de perdues, financièrement tout d’abord, car je suis seule avec deux enfants et les salaires de la catégorie C ne permettent pas de vivre mais de survivre lorsque l’on est seule. J’ai donné beaucoup de mon temps, de ma personne à passer pendant des années, les examens et les concours qui du reste pour celui de REDACTEUR est tous les 2 ans par rapport aux autres concours !!! Pas normal, le concours d’attaché, d’ingénieur, c’est tous les ans.
Je suis entrée dans la territoriale à l’âge de 19 ans avec comme on disait la culture territoriale, aujourd’hui à 44 ans, je suis révoltée, dégoûtée, je ne vois pas d’avenir dans ma carrière si on reste en catégorie C. Le concours de REDACTEUR est difficile à décrocher. Donc, si on n’est pas nommé en Interne il n’y a pas d’issue… surtout si l’on dépend d’un CDG.
J’ai l’impression qu’après la réussite de mon examen professionnel et faisant les missions d’un rédacteur depuis 11 ans c’est comme si on me donnait le permis de conduire et que l’on me disait que je ne peux pas conduire. Quand va-t-on s’occuper de ceux qui sont en bas de l’échelle ???
Les précaires de la FPT.

Martine

02/05/2013 02h18

Eh oui le fait de réussir son examen de rédacteur c’est juste pour avoir une satisfaction personnelle puisqu’il n’y a très peu de chance d’être nommée. Maintenant je suis à la retraite avec une retraite d’adjointe administrative.

danivi

03/08/2013 03h58

Bonjour,
Je suis rédacteur 7ème échelon depuis 2002 avec plus aucun espoir d’évoluer puisque je serai très prochainement retraitée —- pas d’évaluation annuelle depuis ces 2 dernières années (2011 le responsable avait été muté – 2012 la directrice du service n’avait pas le temps de me recevoir, sachant que je serai en retraite fin 2013, donc aucune importance — ceci se passe dans notre belle commune de Versailles !) —

gwada971

21/09/2013 07h37

Bonjour,

Actuellement catégorie B en culture, j’aimerai me présenter à l’examen professionnel de rédacteur principal 1ère classe. Pensez-vous que je puisse le faire. J’ai effectivement 17 ans de service et 13 ans je suis titulaire, 5 ans d’ancienneté dans la catégorie B.

ANNE

25/04/2014 12h42

Il me semble injuste que les lauréats de l’examen professionnel de rédacteur ne puissent être intégrés dans leurs collectivités quand ils occupent un poste de catégorie B alors que l’état intègre les contractuels sur la base d’un seul entretien professionnel. Des agents qui ont réussit l’épreuve de l’examen professionnel se voit eux soumis à des quotas et sont obligés souvent de repasser le concours car très peu sont nommés en promotion interne. On peut alors s’interroger sur l’équité dans la fonction publique.

Guduline

17/09/2014 04h25

C’est avec bonheur que les rédacteurs à l’échelon 7 de la fonction publique territoriale se sont retrouvés privés d’ancienneté avec la refonte des grilles ! Certes quelques euros en plus tous les mois, mais lorsqu’on arrive en fin de carrière se dire qu’on va devoir rester plus longtemps pour récupérer l’année (voire plus pour certains) disparue corps et biens est très, très agaçant. Et quand en prime avec le décret de février la collectivité est toute heureuse de vous annoncer que vous allez, en fin de compte passer à l’échelon 8 à minima, vous vous dites « ah chouette » pour vous apercevoir qu’en réalité vous passez à maxima plus un mois, là on est vraiment très, très, très agacé et énervé. Bravo pour la motivation des troupes !

mabottine

21/09/2014 11h49

Reçue au concours de rédacteur territorial en 2014, je cherche un emploi sur la région parisienne. J’ai déjà postulé dans des mairies, mais avec la surprise de voir que mon concours n’était pas pris en considération.
D’où ma question: y a-t-il une liste de postes spécifiques auxquels ne peuvent accéder que les titulaires de ce concours ? Si oui, sur quel site dois-je aller ?
Merci beaucoup de votre réponse

Lolo

15/10/2015 05h16

Bonjour,
Je me suis inscrits à l’examen pro de rédacteur pple de 2e classe, dans 2 CDG dont le mien, et mes inscriptions ont été validées, donc ont considéré que je respectais les règles ci-dessous..
Pour rappel, les conditions : par voie d’examen professionnel, les fonctionnaires justifiant d’au moins un an dans le 4ème échelon du grade de rédacteur et d’au moins trois années de services effectifs dans un cadre d’emplois, corps ou emploi de catégorie B ou de même niveau. JE N’AI PAS LES 3 ANS DANS LE CADRE D’EMPLOI MAIS DANS UN EMPLOI DE MEME NIVEAU.
J’ai réussi m’examen pro dans mon CDG et ma commune m’a proposé à la CAP de mon CDG, à noter que les conditions de nomination sont les même que pour le passage de l’examen (voir rappel conditions ci-dessus).
Ils ont refusé ma nomination car je ne remplissais pas les conditions d’ancienneté. (les 3 ans…).
COMMENT MON CDG PEUT CONSIDERER QUE JE REMPLIS LES CONDITIONS (3ANS…) POUR LE PASSAGE DE L’EXAMEN (un 2e CDG aussi), PUIS AU MOMENT DE MA NOMINATION CONSIDERE QUE JE NE REMPLIS PAS LES CONDITIONS (3ans…) ?
QUELS SONT MES RECOURS SVP?
Merci

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X