Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand âge

Loi Vieillissement : ce qu’il faut retenir de l’accord en CMP

Publié le 03/12/2015 • Par Isabelle Raynaud • dans : France • Source : Gazette santé sociale.fr

Fotolia
Les députés et sénateurs réunis en commission mixte paritaire sur le projet de loi d’Adaptation de la société au vieillissement sont parvenus à un accord, mercredi 2 décembre.

Le gouvernement avait promis à de nombreuses reprises que la « loi Vieillissement » serait appliquée dès le 1er janvier 2016. Après l’accord trouvé par la commission mixte paritaire (CMP), le 2 décembre, le respect de ce timing semble assuré.

Le Sénat suivi sur l’allocation des fonds de la Casa

C’était un des points de discorde entre les deux chambres. Dès la première lecture du texte, le Sénat avait voté un plancher de 28% du produit de la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (Casa) affecté au budget de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Les fonds seront ensuite répartis vers les conférences départementales des financeurs de la perte d’autonomie. La CMP a validé cette demande (art. 4). La Casa sera également allouée à hauteur de 55,9 % en 2016 puis 70,5 % à la réforme de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

La revalorisation de l’APA est actée. Mais son financement n’est pas prévu à long terme par le texte. Ce qui ne rassure pas les départements. « Pour 2016, tel que le texte est voté, il n’y aura pas de difficultés sur le plan budgétaire, mais les départements sont dubitatifs sur le très long terme », rapporte Jean-Michel Rapinat, directeur délégué aux politiques sociales à l’Assemblée des départements de France (ADF). D’autant plus qu’au vue de la démographie, le nombre de personnes âgées qui pourront potentiellement faire des demandes d’APA va exploser dans les prochaines années.

Lire l’intégralité de cet article sur le site de la Gazette Santé Social

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Loi Vieillissement : ce qu’il faut retenir de l’accord en CMP

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X