Cop21

Climat : les départements ne passent pas leur tour

Par

Source : COP 21 
climat

Flickr by CC Michel

A l'occasion de la Cop21, l’Assemblée des départements de France a publié mercredi 2 décembre douze objectifs pour le climat. De la lutte contre la précarité énergétique à l’adaptation des territoires, les collectivités entendent jouer leur rôle.

La loi Matpam (1) a fait des Régions les chefs de file en matière climatique. La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte a quant à elle confié aux EPCI à fiscalité propre le soin de mettre les territoires en mouvement en rédigeant des plans climat-air-énergie territoriaux (PCAET).

Entre les deux, les départements n’ont pas l’intention de s’effacer. Avec « douze objectifs pour le climat » présentés par l’Assemblée des départements de France (ADF) mercredi 2 décembre, ils entendent contribuer, eux aussi, à limiter le réchauffement climatique à deux degrés d’ici la fin du siècle.

Réaction d’orgueil ?

« Le département a la capacité de mobiliser l’ensemble des acteurs dans le cadre d’une démarche globale », insiste le document présenté par l’ADF… Une position largement défendue en 2013 pendant le débat national sur la transition énergétique, mais qui s’apparente plus aujourd’hui à une réaction d’orgueil.

D’un strict point de vue climatique, la suppression, par la loi NOTRe, de la clause de compétence générale, ne permet plus aux départements d’aller au-delà de leurs prérogatives, et donc de s’immiscer dans la planification climatique territoriale.

Précarité énergétique : objectif 2050

Ils deviennent en revanche légitimes sur d’autres aspects qui touchent au climat, à commencer par la précarité énergétique que l’ADF ambitionne d’éradiquer d’ici 2050. « Il était nécessaire de fixer un cap, une ambition, explique un représentant de l’association. Nous devrons pour cela nous appuyer sur les travailleurs sociaux pour détecter les ménages en difficulté et mettre les acteurs en réseaux pour définir les dispositifs d’aide les plus adaptés ».

Plusieurs collectivités travaillent déjà en ce sens. Le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales propose par exemple un « chèque isolation » et promeut le dispositif « familles à énergie positive » pour promouvoir les gestes les plus efficaces auprès des foyers du territoire.

Assistance technique élargie

Réservée à l’eau et à l’assainissement, la compétence d’assistance technique des départements a par ailleurs été élargie par la loi NOTRe à l’habitat, l’aménagement et la voierie… De quoi justifier le développement de compétences d’ingénierie technique au service des collectivités infra-territoriales trop petites pour embaucher une armée d’ingénieurs. Cet engagement de l’ADF tiendra compte des réalités locales.

Côté efficacité énergétique ou développement des énergies renouvelables, pas question de s’investir quand un syndicat d’énergie s’est déjà positionné sur le créneau. Partout en France, les départements ont beaucoup à apporter en revanche en matière d’adaptation. Les communes et les EPCI se sentent souvent démunis face aux risques de submersion marine ou à l’essor des épisodes caniculaires.

La biodiversité, cœur de compétence

De même, le réchauffement aura un impact sur la biodiversité, « le cœur de la compétence environnementale départementale », dixit l’ADF. La loi NOTRe a en particulier renforcé les espaces naturels sensibles. Bon nombre de zones menacées par le réchauffement pourraient donc à terme entrer dans le périmètre du dispositif.

Enfin, plusieurs engagements de l’association portent sur les compétences traditionnelles des départements : la mobilité (qui devra devenir durable), le tourisme (responsable) et les collèges où « l’éducation climatique » sera renforcée : il faudra notamment améliorer l’efficacité énergétique des établissements et proposer aux équipes pédagogiques d’entrer dans des démarches d’agendas 21 scolaires.

Références

Les «Douze objectifs pour le climat » de l’Assemblée des départements de France (ADF)

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les transports, premier chantier de la métropole Aix-Marseille-Provence

    Les élus de la métropole Aix-Marseille-Provence, créée en janvier 2016, voteront le 15 décembre prochain en faveur d’un agenda de la mobilité, chargé de régler les problèmes de congestion d’un vaste territoire où la voiture individuelle est reine. ...

  • Ambition d’universalité pour les « EcoQuartiers »

    Le label EcoQuartier se renouvelle en 2016 pour rallier davantage de collectivités et de projets. Avec un objectif de 500 labellisés pour les deux prochaines années, parviendra-t-il à garder son niveau d’exigence ? ...

  • Le BIM, un changement de paradigme pour les services

    Chacun sait désormais ce qu’est le BIM et ce qu’il peut apporter. Mais il nécessite de profonds changements dans les pratiques des services techniques, que ce soit au niveau de la conception, de la définition des travaux, du suivi des opérations ou encore de la ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP