En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

12

Commentaires

Réagir

Laïcité

Crèches de Noël : après le tollé, l’AMF s’explique sur son vade-mecum

Publié le • Par • dans : Actu juridique, France

12

Commentaires

Réagir

crèche de Noël © Natiloo

Une semaine à peine après la publication de son vade-mecum sur la laïcité, l’Association des maires de France doit faire face aux réactions parfois virulentes de ses membres sur sa préconisation d’interdiction des crèches de Noël au sein des établissements publics. Dans un communiqué, l’association tente une explication de texte.

 

Relancé lors du rassemblement des maires du 18 novembre avec la publication du « vade-mecum de la laïcité » de l’Association des maires de France (AMF) qui prône une « reconquête de la laïcité, sans qualificatif » selon les termes de son président, François Baroin, le débat sur la présence des crèches de Noël au sein des bâtiments publics a pris de l’ampleur ces derniers jours sur la scène médiatique.

Il faut dire que la position de l’AMF est sans appel : la présence de crèches de Noël dans l’enceinte des mairies n’est pas compatible avec la laïcité. « Je n’entends pas rompre avec ces siècles qui font ce que nous sommes aujourd’hui, des Français libres et respectueux de notre passé » a très vite réagi Christian Estrosi, maire LR de Nice, par le bais d’un communiqué.

Réactions en cascade

Mais le plus virulent reste bien sûr Robert Ménard, maire de Béziers, qui est fier d’annoncer une crèche « encore plus belle et plus grande » en 2015. « Cette année, nous organisons une course pédestre des crèches au profit des chrétiens d’Orient », précise le maire qui rappelle que « la France est de tradition judéo-chrétienne quoiqu’en dise l’AMF ».

A Melun, son maire LR, Gérard Millet, a choisi de respecter la décision de la Cour administrative de Paris (lire focus) mais « à l’emplacement qu’aurait dû accueillir la crèche, seront affichées les deux décisions de justice contradictoires accompagnée de la question : la laïcité, est-elle une loi de tolérance ou une loi sectaire ?».

D’autres, à l’image notamment du député Jean-Fédéric Poisson, ont déposé une pétition « afin de défendre la présence des crèches dans les lieux publics ».

« Aider les maires »

Des réactions qui ont conduit l’AMF à s’expliquer en rappelant la finalité de son vade-mecum : « indiquer, sur des sujets très variés, les textes applicables, la jurisprudence et quelques recommandations utiles afin de sécuriser les décisions des maires ». Sans « aucune valeur contraignante », ce guide prend en compte « les traditions historiques ou culturelles de nos territoires ».

Ainsi, sur le point particulier des crèches dans les bâtiments publics, l’AMF précise que « sur ce dossier sensible et complexe qui nécessite une analyse rigoureuse et subtile des textes comme des situations, la démarche de l’AMF vise simplement à aider les maires en leur donnant toutes les informations possibles et à les alerter sur d’éventuels risques juridiques ».

Objet culturel ou cultuel ?

Faut-il définir la crèche de Noël comme un objet religieux ou une tradition ? « Si on s’en tient à l’article 28 de la loi de 1905, la réponse est claire : la crèche de Noël est un emblème religieux interdit dans l’espace public sauf s’il s’agit d’une exposition temporaire justifiée par un tradition locale » explique Nicolas Cadène, rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité qui a récemment renvoyé aux maires son guide pratique « Laïcité et collectivités locales » dans sa dernière version mise à jour et qui renvoie, sur ce point, à l’appréciation souveraine du juge « au cas par cas ».

Mais les appréciations du juge sont très différentes. A l’heure actuelle, deux décisions font jurisprudence et sont totalement contradictoire : la première, issue de la Cour administrative d’appel de Paris du 8 octobre 2015, juge que l’installation de la crèche de Noël dans les jardins de l’hôtel de ville de Melun doit être regardée « comme un emblème religieux au sens de l’article 28 de la loi de 1905 et non comme une simple décoration traditionnelle », ce qui par suite est contraire au principe de neutralité des services publics. Au contraire, la seconde, prononcée par les juges de la Cour administrative d’appel de Nantes, le 13 octobre 2015, considère que la crèche installée dans l’hôtel du département de Vendée «s’inscrit dans le cadre d’une tradition relative à la préparation de la fête familiale de Noël et ne revêt pas la nature d’un signe ou emblème religieux». Le juge nantais en conclut qu’elle ne méconnaît pas le principe de neutralité du service public « alors même qu’elle ne se rattache pas à un particularisme local».

Haut de page

12

Commentaires

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

12 Commentaires

Ajouter un commentaire
  1. 1. BARTHELEMY 05/12/2015, 17h14

    Quinze siècles de christianisme derrière nous et on vient ergoter sur la question suivante : peut on installer une crèche dans un espace public ? Une goutte d'eau de plus qui rajoute des votes pour le FN.

  2. 2. Ecoeurée.... 30/11/2015, 16h37

    Pendant que 130 personnes (dont 120 jeunes de 17 à 40 ans) se sont faites tuées, n'oublions pas les 350 blessés qui souffriront toute leur vie dans leur chaire
    nous dissertons sur le laïc et le religieux ?....Quand la guerre, la vraie guerre sera en France, est-ce que nous penserons :"est-il possible de mettre une crèche dans une mairie"?...Il faudra qu'on se défendent-point- Je pense que cette bataille est stérile en ce moment. Des barbares nous font la guerre et nous avons commencer à en payer très cher le prix...
    La "crèche" n'est pas" culturel" ? Ah!!!mais le ramadan si, c'est pourquoi il est fêté à la mairie de Paris et dans d'autres communes, comme dit Mme Hidalgo
    "il fait parti de notre patrimoine culturel français" (sic)????

  3. 3. Geronimo31 30/11/2015, 11h59

    Faut-il rappeler que plus de 50% des Français ne croient en aucune divinité (athées ou agnostiques, etc.).
    Oui la France est de tradition judéo-chrétienne mais non, les crèches n'ont strictement rien à faire dans les établissements républicains !
    Et, tant qu'on y est, il est grand temps de supprimer le concordat en Alsace Moselle (ou de le décentraliser : s'ils le veulent, ils se le paient) : les athées n'ont pas à payer pour ces fabiboles !
    Bravo Delga
    G31

  4. 4. JAJALAREPUBLICAINE 30/11/2015, 09h49

    Je n'aurai pas de mots assez durs pour condamner la position de l'AMF. C'est une honte de voir certains élus "baisser culotte" devant ce qu'il faut appeler l'islamisation de la France.
    Depuis que je suis petite, j'ai toujours vu des crèches dans les halls des hôtels de ville pour mon plus grand plaisir. Mon grand-père maternel, un juif de Turquie avait constitué une superbe crèche qui m'a été transmise en héritage.De plus je vis en en Provence dont les santons sont éminemment emblématiques. Renoncer aux crèches, revient à renoncer à notre identité. Est-ce que, par hasard, les élus pensent qu'en faisant allégeance, les dangers qui nous guettent seront écartés ?
    Ils me font penser aux tristes sires de 40 et dont on a pu dire qu'ils ne voulaient ni la guerre, ni le déshonneur, mais qui ont eu finalement les deux.

  5. 5. BT56 30/11/2015, 09h28

    Dans ce cas, il faudrait retirer la prime de Noël, ainsi que les paniers!
    Dans quel monde vit-on?

  6. 6. Delga 30/11/2015, 08h53

    Non mais ça suffit les cathos !!!

    Je suis FRANCAIS, BLANC, ET JE NE SUIS PAS CATHOLIQUE !!!! JE NE CROIS PAS EN DIEU !!!!!

    Est-ce que j'ai le droit en tant que citoyen d'aller dans ma Mairie, sans me voir imposer toutes les bondieuseries et babioles religieuses de M. le curé !!!!

    C'est quand même incroyable d'en revenir aux traditions à Grand papa pour préparer la "France du futur" !

    Et OUI le sapin de Noël est un signe religieux !! chez moi il n'y en à pas ! Et quoi ? je suis un extremiste musulman ?? Je suis moins français que vous parce que je ne crois pas vos balivernes sur la vie dans l'audelà ???

    Non une crèche n'a rien à faire dans une Mairie ! Pas plus qu'un sapin de noël dans un établissement scolaire !!!

    MUSULMANS ET CATHOLIQUES A LA MEME PLACE !!
    HORS DES INSTITUTIONS REPUBLICAINES !!!!

    Je suis français, fier de l'être, et je ne partage pas vos traditions judéo-fumeuses !!!

  7. 7. François 30/11/2015, 18h13

    La Révolution Française entre 1789 et 1801 en est arrivé à la fermeture des lieux de culte par étapes successives,pour libérer la France de l'obscurantisme, de l'intolérance et du fanatisme.
    Une société sans Dieu, c'était son programme. Elle a tué directement ou indirectement des centaines de milliers de personnes (eh oui entre les procès officiels, les massacres de Carrier à Nantes, la "dépopulation" de la Vendée... sans parler des guerres d'exportation des idéaux révolutionnaires qui ont mis le feu à l'Europe)
    Ce qui avait fondé la France, qui l'avait peu à peu sorti de la barbarie, de la vengeance privée, ce qui avait adouci les moeurs a été jugé inutile pour un peuple libre et affranchi. Je n'ai pas à me prononcer sur les bienfaits de la Révolution, ni sur la crise terrible traversée par la classe ouvrière au 19°siècle avec des jours feriés réduits à leur plus simple expression, une exploitation ehontée par les possédants qui n'étaient plus retenus par un sentiment de justice sociale, les ouvriers plus protégés par leurs corporations dissoutes, plus soignés et plus instruits puisque le clergé chargé de ces missions avait perdu tous ses biens fonciers vendus en biens nationaux au profit de la bourgeoisie voltérienne.
    Qu'on le veuille ou non le passé esrt le passé. La Révolution avait changé tous les noms de village ou de ville contenant une mention chrétienne. Ces communes ont retrouvé leur nom, comme le calendrier est toujours le calendrier grégorien qui a remplacé à nouveau le calendrier révolutionnaire.
    Je ne demande pas une crèche dans ma mairie, j'en fais une chez moi.
    Le sapin lui n'a rien de chrétien, c'est une tradition payenne, vous pouvez le garder.
    J'espère que vous arriverez à survivre dans un pays
    - dont les communes portent le nom de tant de "saints",
    - qui compte le temps depuis la naissance du Christ,
    - que vous n'oubliez pas de rendre à la République le jour du dimanche rendu par le concordat à la place du décadi (dommage pour les patrons qui devaient 36 jours de repos au lieu de 52),-
    - que vous rendez également les jours fériés religieux institués par le concordat lundis de Pâques et de Pentecôte, Ascension, Assomption, Toussaint et Noël...
    Je ne parle pas de tous les éléments dans le droit, la coutume juridique et les coutumes qui sont inspirés de notre passé religieux, dont vous jouïssez aujourd'hui, peut-être sans le savoir.
    Je vous souhaite de trouver la paix. Vous me paraissez encore dans l'agressivité pour revendiquer votre croyance athée.
    Une dernière remarque, par rapport à votre introduction, il n'y a pas besoin d'être blanc pour être chrétien. A peu près tous les pays du monde en comptent.

  8. 8. alaskan 29/11/2015, 21h02

    L'AMF mélange laïcité (distinction des pouvoirs spirituel et temporel) et laïcisme (haine des religions et en particulier de la religion chrétienne) !
    Ce dont notre pays à besoin en ces temps où il est agressé, c'est peut être plus de crèches, moins de haine de lui-même et de ses racines, y compris chrétiennes !

  9. 9. Estienne95 29/11/2015, 18h48

    Cette polémique est le reflet de la grande tristesse qui domine la société en ce moment, la crèche est un symbole de joie avant tout, elle est humble et douce, non violente.
    On peut comprendre que certains élus fassent un blocage là-dessus... Mais pour autant, est-il vraiment nécéssaire que les commerces et les magasins (Lesquels ne sont pas des institutions de la République) emboitent le pas systématiquement et privent ainsi le public de ces très jolies choses qui sont là d'abord ...pour émerveiller.

  10. 10. Kerjegu 28/11/2015, 11h28

    Une crèche de Noêl dans l'hôtel de Vendée, un emblème religieux pour ce département, demain des crucifix dans les mairies ?

  11. 11. alain 27/11/2015, 16h38

    -Hier l'interdiction des croix dans les lieux publique
    -Aujourd'hui les crêches
    -Demain les sapins de Noêl !!!!!

  12. 12. LEGION ETRANGERE 27/11/2015, 16h35

    Je trouve honteux et scandaleux les propos de Mr BAROIN et de l' AMF concernant les crèches dans les mairies, qui ne sont pas compatibles avec la laÏcité.
    Aujourd' hui Mr HOLLANDE nous parle de France, de Français, du Drapeau bleu-blanc et rouge pour les victimes du 13 Novembre 2015, ainsi que pour leurs familles et d' un autre côté nous ne sommes plus Français et ont veut nous interdire les crèches pour Noêl. Il faudrait déjà balayer devant sa porte et faire appliquer les lois de la République concernant les religions........

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.