Urbanisme

Pour des SCoT plus souples et plus résilients

| Mis à jour le 27/11/2015
Par • Club : Club Techni.Cités

Joncheray/Andia

« Un Scot pour tous, des Scot pour chacun ». La Fédération nationale des Scot souhaite que ces schémas de cohérence territoriale aient davantage les moyens de répondre à la diversité des territoires. En d’autres termes, qu’ils développent deux nouvelles qualités : la souplesse et la résilience.

Le compte à rebours est enclenché. Au 1er janvier 2017, l’ensemble du territoire français sera concerné par des restrictions de constructibilité en l’absence de Schéma de cohérence territoriale (SCoT). La tâche est immense. En début d’année 2015, un total de 448 SCoT était approuvé, en cours ou en projet, ce qui représente environ 54% du territoire (voir encadré). « Globalement, ces SCoT se situent autour de villes et d’agglomérations. Les schémas à venir seront davantage ruraux, ce qui suppose de renforcer les capacités d’adaptation au contexte local », nous explique Michel Heinrich, président de la Fédération nationale des SCoT, en marge de son assemblée générale, le 25 novembre 2015 à Paris.

Un vrai travail d’équilibriste est engagé afin que ce document juridique unique puisse s’adapter à chaque territoire. A travers une motion, votée lors de cette AG, la Fédération des SCoT a souhaité en premier lieu « réaffirmer le principe de proportionnalité vis-à-vis du diagnostic ». De façon concrète, « il s’agit de faire en sorte que certains éléments de ce diagnostic soient plus ou moins approfondis selon les territoires, qu’ils soient urbains/péri-urbains ou ruraux », poursuit-il. L’occasion d’interpeller les services de l’Etat : « Trop souvent, les exigences quant à l’exhaustivité d’un diagnostic ne semblent pas stratégiques à l’échelle du SCoT », déplore-t-il. « Ce qui conduit également à diluer les moyens d’étude ».

 Moins d’obligations, davantage d’options

En second lieu, les élus veulent « renforcer la capacité d’adaptation du contenu réglementaire du SCoT ». L’enjeu est en quelque sorte de déterminer un contenu minimal qui puisse être décliné sur l’ensemble des territoires. Cela passerait par une « redéfinition du cadre juridique des exigences réglementaires en limitant tout ce qui est obligatoire, aux seuls aspects vraiment stratégiques et généralisables à l’ensemble du territoire national », poursuit le président. Dans ce cas de figure, l’ambition du projet et son contexte territorial seraient personnalisables par le biais d’éléments de contenu transformés en « possibilités » ou en « options ». Et non plus en obligations.

Dans les couloirs de la fédération, une réflexion est aussi engagée autour de la capacité de prescrire, selon la volonté des élus, au-delà des domaines aujourd’hui prévus par les textes. Quelques initiatives existent en France autour notamment des énergies positives. « Certains territoires sont à la pointe de ces problématiques mais au fond, nous ne disposons de quasiment aucune possibilité de les traduire en droit », conclut Romain Prax, le directeur de la fédération.

Le SCoT veut donc aussi avoir la latitude d’innover sur le plan juridique. Une façon également de gagner en liberté. Logique, après tout quand on a 15 ans. L’affranchissement des contraintes est aussi une marque de l’adolescence.

 Les SCoT en chiffres

Au 1er janvier 2015, les services du ministère de l’Égalité des territoires et du Logement dénombraient 448 SCoT. Ils concernaient 51,7 millions d’habitants (77 % de la population française), regroupaient 25 137 communes (68 % des communes françaises) et couvraient 366 009 km², soit 54 % du territoire national, départements d’outre-mer compris.

Dans le détail :

  • 271 SCoT étaient approuvés : 37 millions d’habitants, 14 587 sur une surface de 200 708 km² (29% du territoire) ;
  • 28 projets de SCoT arrêtés : 2,7 millions d’habitants, 1 347 communes sur une surface de 17 439 km² (2,5%)
  • 98 SCoT dont l’élaboration est engagée : 7,5 millions d’habitants, 5 955 communes sur 98 769 km² (14,5%);
  • 51 périmètres de SCoT étaient publiés sans que l’élaboration du SCoT ait été engagée : 4,5 millions d’habitants, 3 248 communes sur 49 093 km² (7,2%).
Commentaires

1  |  réagir

27/11/2015 03h34 - Urbarural

Récemment, dans une réunion de SCoT actuellement en révision, le responsable de la DDTM a prévenu les élus que le SCoT-2 devra être « plus prescriptif » que l’actuel… Il ne semble pas que l’on s’achemine vers plus de souplesse…

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • L’actu juridique de la semaine

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudences et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiées par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 21 et le 27 avril 2017. ...

  • Les chemins de randonnée menacés par la baisse des subventions locales

    A l'approche des weekends prolongés et de l'été, la Fédération française de randonnée pédestre (FFRP) s’inquiète des baisses de subventions des départements pour le balisage et l’entretien des sentiers de grande randonnée. ...

  • Eaux pluviales : une politique à préciser et à coordonner

    La gestion des eaux pluviales et la maîtrise du risque inondation par ruissellement sont un enjeu de taille pour les collectivités locales. Actuellement, les contours et les modalités de mise en œuvre de cette compétence posent toujours question. Malgré plusieurs ...

  • Accessibilité : les nouvelles normes de construction des ERP connues

    Très attendues par les maîtres d'ouvrage, promoteurs, architectes, maîtres d'œuvre et constructeurs, les règles techniques d'accessibilité applicables à compter du 1er juillet 2017 aux établissements recevant du public (ERP) lors de leur construction et aux ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X