Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Après les attentats, les agents de sécurité privée expriment leurs besoins

Publié le 26/11/2015 • Par Pascal Weil • dans : Actu experts prévention sécurité, France

Suite aux attentats de Paris et de Saint-Denis, le secteur privé de la sécurité fait entendre sa voix sur la lutte contre le terrorisme, l’armement des agents et la susceptible radicalisation de certains d’entre eux.

Suite aux attentats qui ont frappé le 13 novembre Paris et Saint-Denis, les agents de sécurité privés ont très vite été appelés en renfort pour sécuriser de nombreux sites. Dans ce nouveau contexte terroriste, cette demande massive d’agents a mis en lumière leur rôle, et au-delà, relancé le débat sur leur possible armement.

C’est donc au vu de ces circonstances que le Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS), présidé par Alain Bauer, a formulé le 19 novembre plusieurs propositions, qui devraient être transmises au ministre de l’Intérieur, concernant la participation du secteur à la lutte contre le terrorisme.

Des agents armés ? – Il préconise d’abord de créer un métier d’agent de surveillance renforcé (ASR) affecté à des « espaces statiques particulièrement exposés à des risques » et qui serait autorisé à être armés, comme les transporteurs de fonds et de recourir à des agents cynophiles de détection d’explosifs dans des conditions identiques à celles existant en ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Après les attentats, les agents de sécurité privée expriment leurs besoins

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X