En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club RH

1

Commentaire

Réagir

Fonction publique

Montpellier : les syndicats dénoncent l’impréparation du transfert des agents vers la métropole

Publié le • Par • dans : Actu Emploi, Régions, Toute l'actu RH

1

Commentaire

Réagir

Montpellier © CC BY-SA 3.0 Jonaslange

La colère monte à Montpellier, où les syndicats se font les porte-parole des agents, qui estiment manquer d'information sur leur avenir après leur transfert vers la métropole.

 

« C’est un fiasco ! » Les syndicats FO, CGT, CFDT et SUD dénoncent les conditions du transfert des agents de la municipalité vers Montpellier Méditerranée Métropole, prévu le 1er janvier 2016. « Les amplitudes horaires, l’utilisation des véhicules, le prix du parking, la messagerie, sur tous ces points et bien d’autres, les agents n’ont pas de réponses », déplore Cathy Crespy, de la CFDT.

400 agents de 31 communes concernés

La contestation a éclaté à la suite d’une réunion organisée le 3 novembre par la mairie et la métropole de Montpellier pour répondre aux questions des 400 agents des 31 communes concernés par le transfert, parmi lesquels 205 agents de la ville de Montpellier, la plupart relevant de la direction du génie urbain (voirie, éclairage public, hydraulique urbaine).

« Cela a déclenché une psychose. Les agents ont vu que rien n’était prêt. Par exemple, il n’y a pas d’organigramme ! D’autres aimeraient savoir de quelle commission administrative paritaire (CAP) ils relèveront, de la métropole ou de la ville, pour leurs évolutions de carrière pour l’année 2015 », rapporte Cécile Jourdan, secrétaire générale de FO.

Lettre ouverte au maire

A la suite de la réunion du 3 novembre, les syndicats ont rencontré le personnel de la direction du génie urbain de la ville, puis ont envoyé le 12 novembre une lettre ouverte à Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la métropole, pour demander à être reçus.

Les questions posées par les agents, qui accompagnent la lettre, sont multiples. Elles portent aussi bien sur l’évolution du régime indemnitaire de la métropole par rapport à celui de la ville de Montpellier, que sur les mutuelles de la métropole, les chèques vacances, les primes de la ville, le plan de déplacement entreprise, la pointeuse, le nombre jours de RTT, les modalités du report des congés dûs aux agents municipaux, etc.

« Flou artistique », « dossier mal ficelé », les accusations pleuvent sur la direction de l’administration municipale.

Le 17 novembre, Abdi El Kandoussi, conseiller municipal de la ville de Montpellier, délégué aux ressources humaines, avait répondu par courrier à la demande syndicale. Il avait contesté « un prétendu fiasco » qui « ne s’appuie sur aucun élément tangible et significatif ».

Rencontres les 25 et 26 novembre

Le directeur général des services, Christian Fina, recevra les syndicats le 25 novembre et les agents le 26 novembre.

« Beaucoup d’agents ont très peu d’informations sur leur avenir : les locaux où ils travailleront, leur fiche de poste, etc. On leur dit qu’ils bénéficieront des avantages de la métropole, mais ce n’est pas clair », insiste Eric Duranteau, secrétaire général de la CGT. Les agents montpelliérains, en particulier les cadres, craignent de perdre leurs primes, ce qui contribue à alimenter le mécontentement.

Haut de page

1

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publique territorialeRéforme territorialeSalaire fonction publique

Régions Occitanie

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. 1. interco 26/11/2015, 08h59

    Montpellier n'est pas la seule intercommunalité qui dysfonctionne. Il n'y a qu'à voir la Communauté d'Agglo de St Quentin en Yvelines cadenassée par son Président ou le Pôle Métropolitain Seine et Oise , où même les élus hors du " premier cercle du Président du CD" sont tenus à l'écart pour ne pas les effrayer! (sic).
    Et les agents dans tout çà?

  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.