Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Fiscalité locale

Taxe d’aménagement : des recettes qui tardent beaucoup à rentrer !

Publié le 19/11/2015 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Fotolia_70315954_XS
Fotolia Fotodo
De la délivrance des permis de construire au recouvrement de la taxe, en passant par sa liquidation, les retards s’accumulent à cause de bugs informatiques en cascade. Avec, à la clef, des trous dans le budget des collectivités locales et une forclusion potentielle d’ici fin 2015.

Lille Métropole n’avait perçu en avril 2014, selon l’Afigese, que 1,5 % de la recette de taxe d’aménagement estimée pour 2013 et 25 % de celle estimée pour 2014. A Bayonne, « fin octobre 2015, les montants perçus au titre des autorisations d’urbanisme délivrées en 2012 ne représentent que 48 % du montant estimé en interne », s’inquiète Christelle Gaucher, la responsable fiscalité locale et dotations de la ville et, par ailleurs, membre de l’Afigese.
A Marseille Provence métropole, la perception actuelle est de 71,5 % des recettes prévues par notification de la préfecture(1) en 2014 et de 72,2 % en 2015.

Dysfonctionnements informatiques tenaces

Des problèmes existent depuis la mise en place de la taxe d’aménagement, qui a remplacé le 1er mars 2012 la taxe locale d’équipement et plusieurs taxes annexes. Ainsi, selon l’Afigese, « un retard plus ou moins important dans le traitement des dossiers s’est accumulé du fait d’un circuit complexe et de la multiplicité des acteurs. Entre ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Taxe d’aménagement : des recettes qui tardent beaucoup à rentrer !

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X