Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Concours fonction publique

Modification du concours des administrateurs territoriaux

Publié le 18/11/2015 • Par Ugo Chauvin • dans : Textes officiels RH, TO parus au JO

Le décret modifie des épreuves et des programmes des concours externe, interne et troisième concours d'accès au cadre d'emplois des administrateurs territoriaux ainsi que des modalités d'organisation.

La nature et le programme des épreuves des concours externe, interne et troisième concours d’accès au cadre d’emplois des administrateurs territoriaux font l’objet d’une refonte globale afin d’adapter le recrutement « aux besoins des employeurs locaux ». Les épreuves d’admissibilité et d’admission ainsi que les coefficients sont modifiés. Une épreuve de mise en situation professionnelle collective est introduite au stade de l’admission.

Les modalités du concours externe

Premièrement, les épreuves du concours externe comprennent les épreuves écrites d’admissibilité et les épreuves orales d’admission suivantes :

  • une composition portant sur un sujet d’économie. Un court dossier est mis à disposition des candidats (durée : cinq heures ; coefficient 3) ;
  • une composition portant sur un sujet de droit public. Un court dossier est mis à disposition des candidats (durée : cinq heures ; coefficient 3)
  • une note de synthèse et de propositions ayant pour objet de vérifier « l’aptitude des candidats à l’analyse d’un dossier soulevant un problème d’organisation ou de gestion rencontré par une collectivité territoriale » (durée : quatre heures ; coefficient 5) ;
  • une composition portant sur une question de la société contemporaine, devant permettre d’apprécier l’aptitude du candidat à exprimer, sur le sujet proposé, tant une analyse des faits et des événements qu’une interprétation personnelle et argumentée (durée : cinq heures ; coefficient 3) ;
  • une épreuve de finances publiques consistant en la rédaction de réponses synthétiques à des questions courtes pouvant être accompagnées de textes, graphiques ou tableaux statistiques à expliquer et commenter (durée : trois heures ; coefficient 2).

Pour les épreuves d’admission :

  • un entretien avec le jury, « permettant d’apprécier le parcours et les réalisations du candidat, ses capacités d’analyse et de synthèse ainsi que sa motivation et sa capacité à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois » (durée : trente minutes dont un exposé liminaire d’au plus dix minutes ; coefficient 5) ;
  • une épreuve de mise en situation professionnelle collective (durée de quarante-cinq minutes dont trente minutes de mise en situation collective puis, individuellement, quinze minutes de compte rendu et d’échanges avec le jury ; coefficient 2) ;
  • une interrogation orale portant, au choix du candidat au moment de son inscription, sur l’une des deux matières suivantes : questions relatives à l’Union européenne ou questions sociales (durée : trente minutes avec préparation de même durée ; coefficient 3). Les candidats auront accès lors de la préparation, en fonction de la matière choisie, aux traités régissant l’Union européenne ou aux codes de l’action sociale et des familles, et du travail ;
  • une interrogation orale portant sur le droit et la gestion des collectivités locales (durée : trente minutes avec préparation de même durée ; coefficient 3) ;
  • une épreuve orale de langue vivante étrangère comportant la lecture et la traduction, sans dictionnaire, d’un texte suivies d’une conversation, dans l’une des langues étrangères suivantes, au choix du candidat : allemand, anglais, arabe moderne, espagnol ou italien (durée : trente minutes avec préparation de même durée ; coefficient 2).

Les modalités du concours interne

Les épreuves d’admissibilité du concours interne sont :

  • une note de synthèse et de propositions, à partir d’un dossier, portant sur un sujet d’économie (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;
  • une note de synthèse et de propositions, à partir d’un dossier, portant sur un sujet de droit public (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;
  • une épreuve écrite de valorisation de l’expérience professionnelle consistant en la résolution d’un cas exposé dans un dossier et portant sur un problème d’organisation ou de gestion rencontré par une collectivité territoriale ou un établissement public local (durée : quatre heures ; coefficient 5) ;
  • une composition portant sur une question de la société contemporaine, devant permettre d’apprécier l’aptitude du candidat à exprimer, sur le sujet proposé, tant une analyse des faits et des événements qu’une interprétation personnelle et argumentée (durée : cinq heures ; coefficient 3) ;
  • une épreuve de finances publiques consistant en la rédaction de réponses synthétiques à des questions courtes pouvant être accompagnées de textes, graphiques ou tableaux statistiques à expliquer et commenter (durée : trois heures ; coefficient 2).

Les épreuves d’admission sont :

  •   un entretien avec le jury, à partir d’un dossier présentant l’expérience professionnelle du candidat, permettant d’apprécier son parcours, ses réalisations, ses capacités d’analyse et de synthèse ainsi que sa motivation et sa capacité à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois (durée : trente minutes dont un exposé liminaire d’au plus de dix minutes ; coefficient 5) ;
  • une épreuve de mise en situation professionnelle collective (durée de quarante-cinq minutes dont trente minutes de mise en situation collective puis, individuellement, quinze minutes de compte rendu et d’échanges avec le jury ; coefficient 2) ;
  • une interrogation orale portant, au choix du candidat au moment de son inscription, sur l’une des deux matières suivantes : questions relatives à l’Union européenne ou questions sociales (durée : trente minutes avec préparation de même durée ; coefficient 3). Les candidats auront accès lors de la préparation, en fonction de la matière choisie, aux traités régissant l’Union européenne ou aux codes de l’action sociale et des familles, et du travail ;
  • une interrogation orale portant sur le droit et la gestion des collectivités locales (durée : trente minutes avec préparation de même durée ; coefficient 3). Les candidats auront accès lors de la préparation au code général des collectivités territoriales ;
  • une épreuve orale facultative de langue vivante étrangère comportant la lecture et la traduction, sans dictionnaire, d’un texte suivies d’une conversation, dans l’une des langues étrangères suivantes, au choix du candidat : allemand, anglais, arabe moderne, espagnol ou italien (durée : trente minutes avec préparation de même durée ; coefficient 2). Seuls sont pris en compte pour l’admission les points au-dessus de la moyenne.

Les modalités du troisième concours

Les épreuves du troisième concours de recrutement des administrateurs territoriaux comprennent les épreuves écrites d’admissibilité sont :

  • une note de synthèse et de propositions, à partir d’un dossier, portant sur un sujet d’économie (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;
  • une note de synthèse et de propositions, à partir d’un dossier, portant sur un sujet de droit public (durée : quatre heures ; coefficient 3) ;
  • une note de synthèse et de propositions ayant pour objet de vérifier l’aptitude des candidats à l’analyse d’un dossier soulevant un problème d’organisation ou de gestion rencontré par une collectivité territoriale (durée : quatre heures ; coefficient 5) ;
  • une composition portant sur une question de la société contemporaine, devant permettre d’apprécier l’aptitude du candidat à exprimer, sur le sujet proposé, tant une analyse des faits et des événements qu’une interprétation personnelle et argumentée (durée : cinq heures ; coefficient 3) ;
  • une épreuve de finances publiques consistant en la rédaction de réponses synthétiques à des questions courtes pouvant être accompagnées de textes, graphiques ou tableaux statistiques à expliquer et commenter (durée : trois heures ; coefficient 2).

Les épreuves d’admission sont :

  • un entretien avec le jury, à partir d’un dossier présentant l’expérience professionnelle du candidat, « permettant d’apprécier son parcours, ses réalisations, ses capacités d’analyse et de synthèse ainsi que sa motivation et sa capacité à exercer les missions dévolues aux membres du cadre d’emplois » (durée : trente minutes dont un exposé liminaire d’au plus de dix minutes ; coefficient 5) ;
  • une épreuve de mise en situation professionnelle collective (durée de quarante-cinq minutes dont trente minutes de mise en situation collective puis, individuellement, quinze minutes de compte rendu et d’échanges avec le jury ; coefficient 2) ;
  • une interrogation orale portant, au choix du candidat au moment de son inscription, sur l’une des matières suivantes : questions relatives à l’Union européenne, questions sociales ou questions relatives au droit et à la gestion des collectivités locales (durée : trente minutes avec préparation de même durée ; coefficient 3). Les candidats auront accès lors de la préparation, en fonction de la matière choisie, aux traités régissant l’Union européenne ou aux codes de l’action sociale et des familles, et du travail, ou au code général des collectivités territoriales ;
  • une épreuve orale facultative de langue vivante étrangère comportant la lecture et la traduction, sans dictionnaire, d’un texte suivies d’une conversation, dans l’une des langues étrangères suivantes, au choix du candidat : allemand, anglais, arabe moderne, espagnol ou italien (durée : trente minutes avec préparation de même durée ; coefficient 2). Seuls sont pris en compte pour l’admission les points au-dessus de la moyenne.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Modification du concours des administrateurs territoriaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X