En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Prévention Sécurité

 

Réagir

Attentats

Prévention de la radicalisation : quel rôle pour les acteurs locaux ?

Publié le • Par • dans : A la une, A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, France

0

Commentaire

Réagir

Jihad-islamisme-combattant2 © Oleg_Zabielin - Fotolia.com

Au lendemain des attentats meurtriers du 13 novembre à Paris, la question de la prévention de la radicalisation est brutalement revenue sur la table. Hissée au rang de « priorité » gouvernementale en début d’année, cette nouvelle forme de prévention suscite bon nombre de questions parmi les professionnels et les élus locaux, qui appréhendent avec difficulté un phénomène complexe auquel ils ne sont pas formés. Le Club prévention sécurité fait ici une sélection d’articles récents sur cet enjeu.

 

Radicalisation : la prévention est « une priorité absolue » selon Bernard Cazeneuve (12 novembre 2015)

Hasard du calendrier,  le 12 novembre dernier, à la veille des attentats de Paris, le ministère de l’Intérieur réunissait une partie du gouvernement et de nombreux professionnels issus du secteur public et des associations sur la prévention de la radicalisation. L’occasion pour Bernard Cazeneuve de dresser le bilan des dispositifs de repérage des personnes radicalisées et en voie de radicalisation mis en place depuis avril 2014. Le mot d’ordre lancé par le ministre était alors de faire de la prévention une « priorité absolue » et « un combat qui nous oblige tous ».

Un guide pratique pour sensibiliser les élus aux outils de prévention de la radicalisation (novembre 2015)

Le Courrier des maires a mis en ligne son supplément d’octobre consacré à la prévention de la radicalisation. Objectif : sensibiliser les élus et les agents des collectivités à ce phénomène complexe, en plein essor, via des fiches pratiques répondant aux interrogations des acteurs locaux. A télécharger via le site du Club prévention sécurité.

« La France a besoin d’une politique partenariale de prévention de la radicalisation » (octobre 2015)

Pour certains professionnels, en matière de prévention de la radicalisation, le rôle des élus locaux et des agents territoriaux est crucial. Surtout, ils considèrent que le partenariat opérationnel entre l’État et les collectivités apparaît encore largement perfectible.

« Notre expertise sur les sectes nous sert pour lutter contre le djihadisme » (octobre 2015)

La Miviludes agit contre le phénomène de radicalisation désormais assimilée à une dérive sectaire faisant donc appel à des méthodes d’embrigadement. Son président, Serge Blisko, explique qu’elle est mobilisée sur le volet « formation des professionnels ».

« Nous ne sommes qu’aux balbutiements d’une vraie politique de prévention sociale de la radicalisation » – CIPC (octobre 2015)

Pour le Centre international de la prévention de la criminalité (CIPC) qui mène actuellement une étude comparée des dispositifs de lutte contre la radicalisation, l’engagement des collectivités est un élément-clé du succès des politiques de prévention.

Le gouvernement souhaite donner un « nouveau souffle » à son action dans les banlieues (octobre 2015)

Lors d’un comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté, le Premier ministre, Manuel Valls,  annonçait  fin octobre la prise en compte de la prévention de la radicalisation dans les contrats de ville.

Des familles de jeunes djihadistes partis en Syrie témoignent (octobre 2015)

Pour contrer le discours de propagande djihadiste, des témoignages vidéo de victimes sont diffusés depuis octobre 2015.

Radicalisation : des auditeurs de l’INHESJ plaident pour plus de décentralisation (septembre 2015)

Dans un rapport intitulé « Radicalisation islamiste et filières djihadistes : prévenir, détecter et traiter », des auditeurs de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice décryptent les politiques de prévention mises en œuvre et plaident pour des actions davantage décentralisées.

Radicalisation : quelle formation pour les fonctionnaires territoriaux ? (mars 2015)

Un cursus de formation disciplinaire « prévention de la radicalisation » élaboré par le SG-CIPD-R se déploie à grande échelle depuis juin 2014. Plus de 2500 agents de l’Etat, des collectivités et professionnels associatifs l’ont d’ores et déjà suivi.

« Prévenir la radicalisation est un défi collectif » – Pierre N’Gahane (mars 2015)

Dans un entretien paru en mars dernier, le secrétaire général du Comité interministériel de prévention de la délinquance, Pierre N’Gahane, détaillait le dispositif gouvernemental de prévention de la radicalisation et le rôle dévolu aux collectivités territoriales.

Les éducateurs de rue promeuvent une «politique de prévention éducative et sociale de la radicalisation» (février 2015)

Dans une contribution remise fin janvier au ministère de la Ville, le Comité national de liaison des acteurs de la prévention spécialisée (CNLAPS) évoque la souffrance des éducateurs de rue après les attentats de Paris et reconnait avoir « probablement sous-estimé différentes questions » dans leurs pratiques. Le CNLAPS juge nécessaire de déployer de nouvelles actions et formule une série de propositions. Son président, Richard Pierre, estime que « ce n’est vraiment pas le moment d’amputer le budget » des clubs.

Des rapports à foison et des propositions

En juillet dernier, deux rapports parlementaires sur la radicalisation étaient remis au Premier ministre. Le premier, du député Malek Boutih (PS), passait au crible le profil de la « jeunesse djihadiste française », et le second, du député Sébastien Pietrasanta (PS), préconisait des centres de déradicalisation pour djihadistes français de retour de Syrie. Une mesure qu’annonçait le Premier ministre, Manuel Valls, dès avril dernier. Par ailleurs, un rapport sénatorial conduit par Jean-Pierre Sueur insistait sur la nécessité de la formation.

Haut de page

Cet article est en relation avec

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.