Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Edito

Réforme de la DGF : le surréalisme parlementaire

Publié le 13/11/2015 • Par Pierre Cheminade • dans : Actu experts finances, Billets finances

Fotolia_63258539_XS
Scott Latham Fotolia
Le débat sur la réforme de la DGF à l'Assemblée nationale a donné lieu à des scènes pour le moins étonnantes, ou quand nos institutions marchent sur la tête...

« Je suis friand du surréalisme belge parce qu’il est à la fois ludique et structuré. Je crains toutefois que nous n’ayons affaire aujourd’hui à un surréalisme peu ou pas structuré, et qui ne prête guère à s’amuser. » Le bon mot du député Joël Giraud (RDSE, Hautes-Alpes) résume bien ce que l’on retiendra des débats parlementaires à l’Assemblée nationale sur la pourtant très importante réforme de la dotation globale de fonctionnement (DGF). Slalomant habilement entre improvisation et mépris ouvert pour le Parlement, le gouvernement s’est montré incapable de proposer aux députés un texte à discuter en commission.

Un flou généralisé

Au cœur de cette situation bancale, la décision, prise in extremis, de reporter la réforme à 2017 avec comme effet domino de ne plus avoir de DGF pour 2016… La commission des finances s’est finalement réunie à nouveau, quelques minutes seulement avant la séance publique, sans que cela ne permette de lever le flou généralisé ni de proposer un débat posé et ...

Article réservé aux abonnés gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Commentaires

Réforme de la DGF : le surréalisme parlementaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X