En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Associations d'élus

Les territoires urbains se mettent en ordre de marche

Publié le • Par • dans : France

0

Commentaire

Réagir

Jean-Luc Moudenc © Flickr CC by sa Pierre-Selim

L'Association des maires de grandes villes de France et l'Association des communautés de France se marient le 6 novembre 2015. Objectif : peser dans le nouveau paysage territorial. Le Premier ministre Manuel Valls présidera la cérémonie. Le nouveau groupement représentera près de la moitié de la population nationale. Le premier magistrat (LR) de Toulouse, Jean-Luc Moudenc le présidera.

 

La surprise du chef. Le nom de la réunion entre l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) et l’Association des communautés urbaines de France (Acuf) demeure nimbé de mystère. Il sera connu uniquement lors du congrès fondateur de fusion, le 6 novembre  à Lyon.

Pour l’occasion, le Premier ministre, Manuel Valls, viendra conclure une table ronde intitulée - tout un programme - « le monde urbain, une chance pour la France ». Le signe que le gouvernement voit d’un bon œil cet élément de simplification. « Lors de la préparation de la réforme territoriale, 26 associations représentatives ont été reçues pour un total de 126 réunions », déplorait la ministre de la Décentralisation, Marylise Lebranchu, voici quelques mois.

Dans la perspective du non-cumul

Les grandes villes (pour l’essentiel de plus de 100 000 hab.), leurs communautés d’agglo, leurs communautés urbaines et leurs métropoles seront, désormais, rassemblées derrière une seule et même bannière. La nouvelle association représentera au total 30 millions d’habitants, soit près de la moitié de la population nationale.
Des territoires envers lesquels le pouvoir s’est montré très sensible depuis 2012. La loi « Maptam » du 27 janvier 2014 est à l’origine de dix des onze métropoles dites de droit commun et des trois métropoles particulières du Grand Paris, de Lyon et d’Aix-Marseille-Provence.

« Dans le paysage mouvant de la réforme territoriale, nous avons tout intérêt à faire entendre plus fortement la voix de nos territoires », indique le président de l’AMGVF et de la future entité, Jean-Luc Moudenc.
Un impératif absolu, à ses yeux. « Le monde politique français, à droite comme à gauche, est organisé de telle façon que les élus des villes et des agglos les plus importantes ne sont pas ceux qui ont le plus de poids politique », juge le premier magistrat et président de la métropole de Toulouse. Jean-Luc Moudenc se garde d’en dire davantage.

Parité politique

D’autres élus urbains se montrent plus prolixes. Dans leur ligne de mire : l’organisation départementale des partis et, surtout, le mode de désignation des sénateurs qui favorisent la ruralité. Même si le mouvement de rapprochement de l’AMGVF et de l’Acuf est né avant la loi prohibant, à partir de 2017, le cumul entre un mandat de parlementaire et une fonction exécutive locale, la nouvelle association s’inscrit très clairement dans cette perspective-là. « Je ne crois pas que l’on reviendra sur le non-cumul pour les grands élus. C’est quelque chose d’irréversible », juge Jean-Luc Moudenc.

Grâce à cette fusion, les élus des territoires urbains, privés en 2017 de leur mandat de parlementaire, disposeront d’une expertise et d’une force de frappe conséquente. Objectif : « vendre » des amendements clés en main aux députés et sénateurs amis.

La nouvelle association fédérera quatre collèges. Le premier d’entre eux rassemblera les métropoles et les communautés urbaines, le deuxième, les grandes communautés d’agglomération, le troisième, les grandes villes et le quatrième, les adhérentes d’Ile-de-France.

Dans ses différentes composantes, l’association respectera une scrupuleuse parité entre les représentants de la droite et ceux de la gauche. Au côté du président Jean-Luc Moudenc (LR), Gérard Collomb (PS) sera président délégué de l’association.

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.