Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Administration

L’organisation du travail interministériel doit être améliorée

Publié le 03/11/2015 • Par Ugo Chauvin • dans : TO non parus au JO

Le Premier ministre a pris une circulaire portant sur les exigences essentielles pour assurer la qualité du travail interministériel sur les projets de loi, d'ordonnance et de décret.

Après les deux précédentes circulaires du 17 avril et du 12 septembre 2012 portant sur les exigences essentielles afin d’assurer une qualité du travail interministériel sur les projets de loi, d’ordonnance et de décret, le Premier ministre précise à l’ensemble des ministres et des secrétaires d’État que :

  • la responsabilité des secrétaires généraux et des directeurs d’administration centrale est primordiale pour la préparation des textes et pour leur mise en œuvre. Ainsi, ces derniers doivent eux-mêmes les « défendre » lors des réunions interministérielles, devant le Conseil d’État, et le cas échéant, devant le Conseil constitutionnel.
  • Un délai suffisant doit être laissé pour l’examen interministériel des projets par les services du Premier ministre. Les réunions de relecture des projets de loi avant la saisine du Conseil d’État, sous la présidence du secrétaire général du Gouvernement, doivent se généraliser.
  • Le suivi des textes en cours d’examen au Parlement doit être renforcé, ainsi que la limitation des amendements d’origine gouvernementale.
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

L’organisation du travail interministériel doit être améliorée

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X