Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité routière

Les fonctionnaires territoriaux pourront faire passer le permis de conduire

Publié le 31/10/2015 • Par Pascal Weil • dans : Actu prévention sécurité, France

Conduite senior, sécurité, vue, accident
Phovoir
Depuis le 1er novembre 2015, les agents publics peuvent faire passer les épreuves pratiques du permis de conduire B. C'est ce qui ressort d'un décret paru le 31 octobre 2015. Objectif : raccourcir les délais de passage des examens atteignant 90 jours dans certains départements.

Des fonctionnaires territoriaux examinateurs du permis de conduire ? C’est chose faite depuis la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques du 6 août 2015 dite « Loi Macron » qui avait instauré cette possibilité de recourir à des « agents publics ou contractuels » pour faire passer les épreuves pratiques du permis B (exclusivement) et de délivrer l’avis favorable aux candidats. Un décret paru le 31 octobre au Journal Officiel est venu préciser les conditions permettant à ces agents de la fonction publique d’exercer cette mission dans les départements où le délai moyen de deux présentations d’un même candidat à l’examen dépasse aujourd’hui un délai de 45 jours.

Formation préalable obligatoire – Le texte n’apporte pas de précisions sur les « agents publics ». On peut donc en déduire que tous les agents publics, issus des trois Fonctions publiques (Etat, territoriale et hospitalière) sont concernés et pourront être recrutés par les préfets pour assurer cette mission.

Le décret indique en revanche que les agents publics et contractuels âgés d’au moins 23 ans et titulaires d’un permis B depuis au moins trois ans seront autorisés à solliciter une habilitation d’une durée de deux ans renouvelable auprès du ministre chargé de la sécurité routière. Les futurs examinateurs recevront une formation initiale obligatoire comportant des enseignements théoriques et pratiques identique à celle délivrée aux inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière. Une évaluation de leurs connaissances donnera lieu à la délivrance d’une « qualification », préalable à l’obtention de l’habilitation. Leurs compétences seront en particulier contrôlées en matière d’impartialité et de déontologie.

Incompatibilités – Sont exclus de ce dispositif, les agents qui auront exercé depuis moins de trois ans dans le département le métier d’enseignant de la conduite, d’exploitant d’établissement d’enseignement de la conduite ou de formateur d’enseignant. Ils devront également déclarer la profession de leur conjoint, de leurs parents et enfants mais aussi de leurs frères et sœurs, si cette profession se rattache à l’une de ces professions. En outre, « ils ne doivent pas être inscrits sur le fichier national des permis de conduire au titre des décisions de restriction de validité, de suspension, d’annulation, d’invalidation, d’interdiction de délivrance de permis de conduire ou de changement de catégorie du permis de conduire », précise le décret.

La Poste montre l’exemple

Le groupe La Poste sera sans doute la première entreprise française à fournir un bataillon d’examinateurs pour le permis de conduire. 50 postiers ont d’ores et déjà été sélectionnés par le ministère de l’Intérieur, dont 35 à Paris, 10 à Lyon et 5 à Marseille. Leur formation commencera dans les prochains jours de novembre à l’Institut national de sécurité routière et seront mis à disposition dès 2016 pour deux ans (renouvelable un an).

 

6 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les fonctionnaires territoriaux pourront faire passer le permis de conduire

Votre e-mail ne sera pas publié

nathalie

03/11/2015 08h19

Concrêtement comment se porte t on volontaire si nous sommes interressés?

MARCHAL Catherine

03/11/2015 08h36

Quelles sont les conditions et comment peut-on accéder à cette formation ?

Thierry LALUN

03/11/2015 08h38

Comment faire pour s’inscrire à la formation, pour devenir examinateur du permis de conduire?

Richard

03/11/2015 02h24

On ne bouche pas les trous tout simplement parce que l’on ne peut pas virer les gens.

garr44

18/11/2015 02h44

Comment savoir si le département ou l’on réside est concerné et à qui s’adresser pour avoir les renseignements concernant la formation ?

Sandrine B

20/05/2016 02h35

Même question…..ou peut on se renseigner pour l’inscription, et connaitre les conditions.
Merci

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X