Eau

Jardins de pluie, une dimension écologique et paysagère

| Mis à jour le 26/11/2015
Par et , architecte-paysagiste, urbaniste qualifié, Cerema/DTecTV • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

Jérôme Champres

Les jardins de pluie se distinguent des techniques de gestion intégrées des eaux pluviales à la parcelle par les multiples services qu’ils procurent aux hommes et à leur environnement. Retour sur trois projets mettant en avant ces bonnes pratiques.

cet article fait partie du dossier

Quelle gestion des eaux pluviales ?

Le concept de jardin de pluie ou Rain Garden s’est popularisé aux États-Unis et en Australie dans les années 1990. De vastes lotissements sont alors prévus dans des régions pluvieuses où le risque d’inondation est sensible.

Face aux coûts engendrés par la maintenance des bassins d’orages et par la construction de réseaux enterrés, les concepteurs expérimentent des techniques alternatives d’infiltration de l’eau pluviale à même la parcelle. L’idée est d’associer à chaque pavillon un jardin en creux qui participe à l’infiltration de l’eau pluviale dans le sol.

En fonction des précipitations et de la nature pédologique du sous-sol, ces jardins de pluie se remplissent temporairement d’eau à la façon d’une mare. Ces aménagements modestes permettent de retrouver un ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Dossier
Commentaires

1  |  réagir

13/11/2015 09h45 - Amis de la Terre du Val d'Ysieux

Très bonne idée, que notre association fait la promotion depuis des années auprès des élus qui ne répondent même pas. (CG, Communes, PNR)

Il s’agissait de transformer les vulgaires bassins de rétention non aménagés ou plastifiés en bassins écologiques comportant un système de retenue des boues en amont afin de préserver le bassin principal en une vraie zone écologique végétalisée favorisant surtout les espèces végétales rares ou menacées, les libellules, les amphibiens et l’avifaunes.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X