Transition énergétique

« Plus vite les collectivités se saisiront de la loi, plus vite nous verrons les outils à améliorer »

| Mis à jour le 18/11/2015
Par

Source : Technicites 
Ronan Dantec, sénateur de Loire Atlantique, porte parole de l’organisation mondiale Cites et gouvernements locaux unis

Ronan Dantec, sénateur de Loire Atlantique, porte parole de l’organisation mondiale Cites et gouvernements locaux unis

Nantes Métropole

À quelques jours de la Cop21, de nombreuses tractations ont déjà eu lieu en coulisses. Et les collectivités n’ont eu de cesse, depuis plusieurs mois, de chercher à se faire entendre. Mais sont-elles vraiment prêtes à endosser le costume auquel on les destine ? Et sont-elles seulement associées aux négociations ? Ronan Dantec, porte-parole de l’organisation mondiale Cités et gouvernements locaux unis, s'exprime sur ces questions.

cet article fait partie du dossier

Climat : Pourquoi les experts défendent un rôle accru des collectivités locales

Ce qu’il est ressorti du Sommet mondial Climat et Territoires à Lyon en juillet – sorte de prélude territorial à la Cop21 – vous parait-il encourageant ?

Ce sommet, que je coprésidais avec Bernard Soulage, vice-président de la région Rhône-Alpes, était avant tout éminemment politique. Les acteurs non étatiques (associations, collectivités locales, entreprises, etc.) ont délivré un message commun, et témoigné d’engagements de réduction d’émissions. Sur le premier point, les acteurs ont présenté un texte, à ce jour le plus largement signé lors des négociations climatiques, en portant la parole collective des représentants de la société civile reconnus par l’ONU.

Les trois messages principaux ont été clairs : « on ne réussira pas à atteindre les objectifs sans une approche territoriale », « on ne peut pas parler climat sans parler développement » et « les territoires vont avoir besoin de nouveaux financements pour atteindre les objectifs ».

Sur le deuxième volet, les engagements pris à titre individuel et formellement par des collectivités du monde entier représentent 1,5 gigatonne de réduction des émissions de GES, pour des territoires qui représentent 11 % de la population mondiale.

Si on étend ces efforts aux autres collectivités, les objectifs mondiaux pour stabiliser le climat sont atteints. C’est considérable ! Il faut donc poursuivre la mobilisation des territoires.

Les collectivités vous semblent-elles avoir voix au chapitre dans les négociations entourant la COP21 ?

Ce qui est certain, c’est que les ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
cet article est en relation avec
Dossier

Climat : Pourquoi les experts défendent un rôle accru des collectivités locales

Au sommaire du dossier

Lire le premier article
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP