En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X

Club Finances

 

Réagir

Finances locales

Emprunts toxiques : le fonds d’aide tient une partie de ses promesses

Publié le • Par • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

0

Commentaire

Réagir

Fotolia_75944497_XS © Fotomek Fotolia

Jusqu’à fin octobre, les 145 collectivités et établissements ayant sollicité en 2014 l’aide du fonds de soutien pour sortir de leurs emprunts à risques recevrons leurs notifications. Les montants proposés sont à la hauteur des attentes mais, faute de liquidités suffisantes, seuls six d’entre eux bénéficieront d’un versement en une fois. Témoignages de collectivités concernées et du directeur du fonds de soutien.

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Emprunts toxiques : un feuilleton à l'issue encore incertaine

Soulagement pour Trégastel (2 500 hab., Côtes d’Armor), Mamers (5 500 hab., Sarthe), la communauté de communes de la Haute Deûle (CCHD, 23 000 hab., Nord) et Montoire-sur-le-Loir (4 000 hab., Loir-et-Cher) qui voient leur dette toxique dissoute dans un contrat sécurisé. Certes, la facture reste salée, mais l’épée de Damoclès disparait enfin. Ces quatre entités bénéficient d’un taux de prise en charge des indemnités de remboursement anticipé (IRA) par le fonds de soutien supérieur à 60 % grâce notamment à un bonus ou taux additionnel de 5 %.

Le taux de prise en charge de la dette toxique s’élève ainsi à 66 % pour Trégastel (soit 6,3 millions d’euros d’aide), 70,35 % pour Mamers (5,54 millions), 61,21 % pour la CCHD (3,96 millions) et 70,21 % pour Montoire (5,19 millions). En revanche, seul Trégastel touchera cette aide en une seule fois, comme le proposait initialement l’Etat lorsque les demandes étaient formulées avant la fin 2014 (lire ci-dessous). Une question de « négociation », estime Paul Droniou, le maire de Trégastel. « Nos calculs ont montré que notre marge d’autofinancement était négative si l’aide était annualisée et positive en cas de versement unique en 2015 », ajoute-t-il.

Taux d’intérêt supérieur au marché

De leur côté, Mamers et Montoire regrettent de ne pas en avoir bénéficié, car du coup elles doivent emprunter davantage à la Sfil. De plus, l’aide étant versée pendant 14 ans et les nouveaux emprunts courant sur plus de 20 ans, la collectivité devra financer intégralement les dernières échéances. « Certains élus craignent que le fonds de soutien inscrit dans la loi de finances pour 2016 ne soit pas pérennisé sur 14 ans », souligne Yannick Marandeau, DGS de Montoire-sur-le-Loir.

Les conditions du refinancement de leur dette toxique sont assez similaires et reposent sur un deal qui consiste à fixer un taux d’intérêt supérieur au marché avec en contrepartie une réduction de l’IRA. Alors qu’elle aurait eu besoin de 8,42 millions pour rembourser le capital ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Nouvel utilisateur ? Créez votre compte

Offre pour l’ensemble des agents de votre collectivité, demandez un devis

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés DetteEmprunts toxiques

VOUS ÊTES ABONNÉ AU MAGAZINE LA GAZETTE DES COMMUNES

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Le numéro d'abonné se trouve sur l'emballage plastique du magazine. Il s'agit de la série des 8 ou 9 premiers caractères du code présent au-dessus de l'adresse postale. Il peut comporter un / ou une lettre.

Dans les exemples ci-contre, les numéros d'abonné sont :
1/1234567 ou A1234567

J'ai jeté l'emballage du magazine. Comment retrouver mon numéro ?

Demandez votre numéro d'abonné auprès du service abonnement : 01 40 13 50 65

VOUS ÊTES ABONNÉ A LA GAZETTE OU AU CLUB PREMIUM

Où trouver mon numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné vous a été envoyé par e-mail.
Il est composé d’un chiffre puis d’un slash (/) suivi d’une série de 7 chiffres
(exemple : 1/2345678)

Vous ne retrouvez pas votre numéro d’abonné ?

Demandez le auprès du service abonnement :
0 820 320 901 (Numéro Indigo : 0.12€TTC/min)