En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV Fournisseurs du secteur public

Logo Gazette.fr

 

Réagir

Assemblée des départements de France

« Nous avons besoin à court terme d’une enveloppe de 740 millions d’euros » – Dominique Bussereau

Publié le • Par • dans : France

Source : http://www.courrierdesmaires.fr 

0

Commentaire

Réagir

Dominique Bussereau © CC by Mélanie Chaigneau

Financement des allocations individuelles de solidarité, ressources fiscales et exercice des compétences après la loi Notre... Les dossiers brûlants sont nombreux pour les départements à quelques jours du congrès de l'ADF, les 15 et 16 octobre. Dominique Bussereau, le président de l'association fait le point.

 

Quel constat faites-vous à l’ADF sur le reste à charge des départements s’agissant des allocations de solidarité et surtout du RSA ?

Dominique Bussereau : Certains départements ne vont pas être en mesure d’assurer les versements aux bénéficiaires du RSA en décembre et un plus grand nombre ne seront plus en capacité de le payer en 2016. Avec une hausse du budget RSA de 9 à 10 % en un an, le reste à charge total des départements pour financer l’ensemble des allocations individuelles de solidarité est évalué à 7,2 milliards d’euros en 2014. Nous avons besoin à court terme d’une enveloppe de 740 millions d’euros, juste pour couvrir l’augmentation du RSA entre 2014 et 2015. Nous réclamons donc notre dû à l’Etat. D’autant qu’on nous annonce en plus qu’on va nous supprimer la moitié de notre cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, la CVAE : cela s’appelle la double peine.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Dominique Bussereau sur le courrierdesmaires.fr

Haut de page

0

Commentaire

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Finances localesSocial

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.