Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Education

L’élu, maître d’œuvre de l’école numérique

Publié le 05/10/2015 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Marie-France Bodiguian

Marie-France Bodiguian

présidente du cabinet AMO-TICE

Pendant la période de rentrée scolaire, l’élu reprend également le chemin de l’école numérique avec son projet d’investissement. Mais suffit-il de prendre note des besoins des services de l’Education nationale en équipements numériques, de déployer le débit internet dédié, pour s’acquitter ainsi de sa mission de bâtisseur de l’école numérique ? Non ! Trop de communes attendent encore de l’Education nationale que l’on leur dicte la marche à suivre et que l’on leur donne la liste des courses ! Or le projet numérique éducatif d’une collectivité dépasse aujourd’hui l’unique problématique des usages pédagogiques, inhérents à la loi sur la refondation de l’école de juillet 2013. Aujourd’hui, au-delà d’être le « financeur » des équipements et infrastructures, d’être chargé de la continuité de service, l’élu est avant tout le maître d’œuvre, chargé de la gouvernance, garant de la réussite du projet dans le temps au-delà des expérimentations ou projets-pilotes. C’est à lui de motiver les acteurs impliqués, de mener et gérer les compétences transversales, d’initier et d’encadrer les partenariats, dont celui, incontournable, de l’Education nationale, mais dont l’avis sur les choix des équipements et d’infrastructures reste consultatif et aucunement décisionnaire.

Place à l’élu numérique. Car ce n’est pas à l’Education nationale d’étudier au cas par cas les configurations des classes et des infrastructures réseaux, de décider des conditions de mutualisations des matériels numériques dans le cadre d’une politique de continuité éducative entre le scolaire et le périscolaire ou entre l’école et la famille. Ce n’est pas non plus à l’Education nationale de prendre les décisions budgétaires pluriannuelles dans le cadre d’une stratégie territoriale, pour permettre un renouvellement et une généralisation des équipements donc des usages au sein de toutes les écoles. L’époque de l’élu, bâtisseur du XXe siècle, dont le rôle premier était d’équiper en fonction des préconisations des services de l’Education nationale et de fournir les infrastructures nécessaires est aujourd’hui révolue ! Place à l’élu numérique, où seule compte l’efficience des investissements dans une continuité éducative, grâce à une gouvernance maîtrisée sur le long terme.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’élu, maître d’œuvre de l’école numérique

Votre e-mail ne sera pas publié

Georges

08/10/2015 03h39

suite à cette réflexion, je dirais que c’est un partenariat entre les élus et l’éducation nationale. cette dernière a une tendance à l’inflation dans ses demandes, mais les élus savent gérer, avec l’aide de leur administration.
on travaille avec eux et non contre eux. l’éducation nationale a de beaux jours devant elle. par moment elle est un peu capricieuse, mais les exécutifs savent avec sagesse leur faire reposer les pieds sur terre.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X