Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Fiscalité locale

Des observatoires fiscaux devenus incontournables

Publié le 14/10/2015 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Conan
Conan CC by Flickr
Les contraintes financières des collectivités territoriales leur imposent de professionnaliser leur façon d’aborder la fiscalité pour réduire leur dépendance vis-à-vis des services fiscaux. Désormais incontournable, l’observatoire fiscal devient aussi un outil de gestion et de prospective facilitant la prise de décision des élus locaux.

« Endosser la responsabilité de l’impôt reste toujours tabou, assure Marc Debomy, directeur du cabinet Fiscalité et territoire. Pour autant, les élus locaux, conscients de la contrainte budgétaire, savent que le mandat va être compliqué et que s’ils ne gèrent pas au mieux leurs finances, ils devront augmenter les taux des impôts locaux. »

Mais les marges de manœuvre sont d’autant plus restreintes que le levier fiscal a atteint ses limites, ce qui contraint les élus à « davantage justifier leur politique fiscale », assure Christelle Gaucher, responsable de la fiscalité locale et des dotations à Bayonne (45 900 hab., Pyrénées-Atlantiques). Il faut ainsi avoir une connaissance exhaustive de sa fiscalité pour mieux la maîtriser et ne plus dépendre des seules données des services fiscaux. « Constater chaque année des bases notifiées en mars ne suffit plus », fait-elle valoir. Dès lors, pour élaborer leurs stratégies fiscales, les élus ont besoin d’outils d’aide à la décision pertinents et ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des observatoires fiscaux devenus incontournables

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X