Lagazette.fr

Publicité


7

Commentaires

Réagir
Imprimer

Fonction publique territoriale

Une fonctionnaire de la région Aquitaine, auteure d’un pamphlet, menacée de révocation

Publié le 29/06/2010 • Par avec l'AFP • dans : Actu Emploi, Régions

Imprimer

7

Commentaires

Réagir

Une haut fonctionnaire du conseil régional d'Aquitaine, auteure d'un ouvrage intitulé "Absolument débordée!" et barré d'un bandeau "Comment faire 35 heures en... un mois", est convoquée jeudi 1er juillet devant le conseil de discipline.

 

L’auteure, qui signe du pseudonyme de Zoé Shepard et occupe un poste important au service des relations internationales du conseil régional d’Aquitaine, encourt une sanction qui va « du blâme à la révocation de la fonction publique territoriale » pour « manquement à l’obligation de réserve », a-t-on indiqué de même source.

Le conseil régional d’Aquitaine, présidé par le socialiste Alain Rousset, estime que « de nombreux indices » permettent de l’identifier, bien que l’institution ne soit pas nommée. Il considère que la caricature, admissible pour « les personnages publics » que sont les élus, ne l’est pas pour « les fonctionnaires travaillants dans l’ombre ».
En quatrième de couverture de l’ouvrage, édité en mars par Albin Michel, on peut lire que la narratrice est « plongée dans un univers où incompétence rime avec flagornerie, ses journée sont rythmées par des réunions où aucune décision n’est jamais prise (…) ».

« C’est toute la crédibilité et l’honneur du personnel de la région qui sont mis à mal par un tel type d’ouvrage qui devient dès lors purement injurieux, grossier et surtout diffamatoire », est-il précisé dans un communiqué du conseil régional.
Le texte dénonce un « discours démagogique anti-fonctionnaire » et déplore également la forme. « C’est une sorte d’autobiographie sous X, forme désormais répandue dans les forums virtuels où, à la différence des journalistes et critiques déclarés, les anonymes avancent masqués croyant pouvoir tout dire, sans réserve et sans preuves, protégés par l’anonymat d’un avatar avantageux », souligne-t-il.

Le conseil de discipline doit rendre un avis le 1er juillet, la sanction sera ensuite de « la responsabilité de la hiérarchie de la fonctionnaire », a précisé le conseil régional. M. Rousset n’a pas souhaité s’exprimer sur ce dossier.

Haut de page

Imprimer

7

Commentaires

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publiqueManagement

Régions Aquitaine