En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

7

Commentaires

Réagir
Imprimer

Fonction publique territoriale

Une fonctionnaire de la région Aquitaine, auteure d’un pamphlet, menacée de révocation

Publié le 29/06/2010 • Par avec l'AFP • dans : Actu Emploi, Régions

Imprimer

7

Commentaires

Réagir

Une haut fonctionnaire du conseil régional d'Aquitaine, auteure d'un ouvrage intitulé "Absolument débordée!" et barré d'un bandeau "Comment faire 35 heures en... un mois", est convoquée jeudi 1er juillet devant le conseil de discipline.

 

L’auteure, qui signe du pseudonyme de Zoé Shepard et occupe un poste important au service des relations internationales du conseil régional d’Aquitaine, encourt une sanction qui va « du blâme à la révocation de la fonction publique territoriale » pour « manquement à l’obligation de réserve », a-t-on indiqué de même source.

Le conseil régional d’Aquitaine, présidé par le socialiste Alain Rousset, estime que « de nombreux indices » permettent de l’identifier, bien que l’institution ne soit pas nommée. Il considère que la caricature, admissible pour « les personnages publics » que sont les élus, ne l’est pas pour « les fonctionnaires travaillants dans l’ombre ».
En quatrième de couverture de l’ouvrage, édité en mars par Albin Michel, on peut lire que la narratrice est « plongée dans un univers où incompétence rime avec flagornerie, ses journée sont rythmées par des réunions où aucune décision n’est jamais prise (…) ».

« C’est toute la crédibilité et l’honneur du personnel de la région qui sont mis à mal par un tel type d’ouvrage qui devient dès lors purement injurieux, grossier et surtout diffamatoire », est-il précisé dans un communiqué du conseil régional.
Le texte dénonce un « discours démagogique anti-fonctionnaire » et déplore également la forme. « C’est une sorte d’autobiographie sous X, forme désormais répandue dans les forums virtuels où, à la différence des journalistes et critiques déclarés, les anonymes avancent masqués croyant pouvoir tout dire, sans réserve et sans preuves, protégés par l’anonymat d’un avatar avantageux », souligne-t-il.

Le conseil de discipline doit rendre un avis le 1er juillet, la sanction sera ensuite de « la responsabilité de la hiérarchie de la fonctionnaire », a précisé le conseil régional. M. Rousset n’a pas souhaité s’exprimer sur ce dossier.

Haut de page

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

Une réforme européenne des filières REP: indispensable mais pas simple !

Pour le compte de la Commission européenne, le cabinet Bio by Deloitte a réalisé une étude sur les filières de responsabilité élargie du producteur (REP). Elle montre la nécessité d'une harmonisation, qui passe par une définition plus précise du dispositif ...

Recul inédit en 30 ans de l'investissement des collectivités territoriales

Année électorale oblige, les investissements des collectivités territoriales seront en repli en 2014. Néanmoins, c’est l’ampleur de ce phénomène qui interpelle puisqu’avec une baisse de 7,4 % sur un an, selon La Banque Postale, ce repli sera l’un des plus ...

Mission Blazy : 60 propositions pour « repenser la politique de sécurité publique »

Le président de la mission parlementaire sur la lutte contre l’insécurité, Jean-Pierre Blazy, a présenté le 22 octobre 2014 une série de propositions tous azimuts concernant aussi bien le rôle du maire dans la prévention de la délinquance, la modernisation ...

Baromètre Bien-être au travail 2014 : le malaise croissant des fonctionnaires territoriaux

Pour la troisième année, le baromètre « Bien-être au travail » réalisé par « La Gazette » et le cabinet conseil CaTTalyse, avec le soutien d’Intériale mutuelle, vient donner une image inédite de l’état d’esprit des fonctionnaires territoriaux dans ...

Imprimer

7

Commentaires

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Fonction publiqueManagement

Régions Aquitaine

7 Commentaires

Ajouter un commentaire

Du plus récent / Du plus ancien

  1. 1. biquetta 02/07/2010, 15h47

    J'ai trouvé l'ouvrage trés drôle, un peu exagéré quelquefois mais de là à sortir l'artillerie lourde pour faire taire ceux qui osent mettre en lumière des situations bien connues de tous les fonctionnaires......un peu de tolérance et et de remise en cause ne fait jamais de mal !!!!

  2. 2. Not So Useless 01/07/2010, 21h26

    inadmissible... Elle aurait mieux fait d'acheter des cigares... La fonction publique contre la dysfonction politique...

  3. 3. Cécile-Une quadra 01/07/2010, 16h37

    Le conseil de discipline a rendu son avis, Zoé Shepard écope de 2 ans de suspension, reste à attendre la décision d'Alain Rousset

  4. 4. freeda 01/07/2010, 13h30

    Le problème étant peut-être que certains, certaines, se soient reconnus Pauvre Zoé, si tu avais été "membre socialiste" tu aurais été soutenue!

  5. 5. Not So Useless 30/06/2010, 12h04

    Et la liberté d'expression ? Quand se décidera-t-on à faire tomber le devoir de réserve sur ce genre de sujet ? Alors le devoir de réserve ne sert donc qu'à taire les disfonctionnements de nos institutions et protéger nos charmants élus parfois incapable de faire face aux situations désastreuses des collectivités... Il temps est sans doute plus propice à l'introspection qu'à la chasse aux sorcières. La fonction publique possède de nombreux agents brillants et soucieux de réponde à leur mission de service public. Mais ces missions sont trop souvents entravées par les non dits et les intérêts de nos chers élus.

  6. 6. Toutafaitdaccord 30/06/2010, 10h02

    Que le conseil général d'Aquitaine se rassure, il n'y a pas que chez eux que les réunions servent uniquement à remplir les agendas de l'encadrement a+++++.

  7. 7. LUCILA 30/06/2010, 09h42

    Il est difficile de commenter sans avoir lu entièrement le pamphlet.
    Se réunir pour éviter de prendre de décision peut devenir une pratique de travail malheureusement.
    C'est certain,cela existe nous le savons tous et c'est regrettable. Le réciter dans un pamphlet ne semble pas être un bon mode d'échanges.D'autant que le problème de fond est un problème interne à la collectivité .On ne peut pas dénoncer les choses ainsi surtout quand elles font allusion au fonctionnement interne d'une collectivité.La non satisfaction au sein d'une collectivité sur le plan professionnel peut s'exprimer dans un premier temps et par la suite en cas de non satisfaction par la mobilité .Dénoncer ainsi est toujours très réducteur et cela porte une discrédie à l'ensemble des collectivités dont l'objectif permanent est d'être efficace au service du public.De toute évidence, écrire cela est un cri exprimant une réelle souffrance ou mal être au travail. Ce qui est le plus inquiètant c'est pourquoi un pamphlet ? N'y avait-il aucune autre solution pour exprimer un tel dysfonctionnement ?

    1. Ajouter un commentaire

        Votre e-mail ne sera pas visible

      Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.