Lagazette.fr

Publicité


1

Commentaire

Réagir
Imprimer

Transport

Saint-Etienne Métropole s’apprête à lancer VéliVert, son sytème de location de vélos en libre service

Publié le 08/06/2010 • Par Claude Ferrero • dans : Régions

Imprimer

1

Commentaire

Réagir

Le dispositif de location comprend 700 vélos, dont près de 300 disposent de plusieurs équipements innovants. Les 400 Vélostas des transports urbains sont intégrés “en longue durée” dans le nouveau dispositif.

 

Saint-Etienne Métropole va lancer à partir du 26 juin un nouveau dispositif de vélos en libre service sous le nom très symbolique de VéliVert, rappelant à la fois les vertus écologique des deux-roues sans moteur et la couleur fétiche de la ville depuis la grande époque de l’équipe de football.

Au total, la collectivité a installé trente stations, soit 280 vélos, à Saint-Etienne (20 stations, 200 vélos), à Firminy, Rive de Gier et Saint-Chamond (de 3 à 4 stations comportant de 24 à 32 vélos). Les travaux de génie civil sont réduits au minimum puisque les stations sont constituées de plateformes autoportantes et modulables sur lesquelles sont fixées les bornes-totem d’enregistrement-identification des utilisateurs.
Le système en libre service comprend deux formules en location occasionnelle (1 euro/jour et 3 euros/semaine avec la première demi-heure gratuite) et en location régulière (15 euros/an avec première 1/2 heure gratuite).

VéliVert comprend également un service de location longue durée avec le prêt de vélos classiques et électriques dont les prix varient suivant la durée de location (de 10 à 60 euros). Ces “vélos longue durée” (410 vélos, dont 130 électriques) sont ceux qui étaient utilisés dans l’ancien système géré par le réseau de transports urbains Vélostas. Il est à noter que les vélos mis en service fin juin sont dotés de caractéristiques innovantes : cadre design homologué VTT, système 7 vitesses par cardan (et non par chaîne), pneus anti-crevaison, système de cadenas-fourche.

Pour lancer VéliVert, Saint-Etienne Métropole a retenu la société Smoove qui a, avec les services de la métropole, conçu les sytèmes informatique et bancaire. Smoove fournit également les vélos améliorés (ainsi que les pièces et une assistance) sur le principe des services qu’elle a mis en place à Avignon et Valence.

Par ailleurs, afin d’exploiter le nouveau service, la collectivité a créé une régie de cinq personnes, rattachée à la direction des Transports urbains, qui assure la régulation et les petites réparations des vélos en station. La régie assurera aussi aussi l’interface avec les vélocistes, marchands de vélos, qui seront impliqués comme partenaires dans la maintenance des vélos.

Haut de page

Imprimer

1

Commentaire

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Mots-clés

Thèmes abordés Développement durableMobilité - transports

Régions Rhône-Alpes

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Du plus récent / Du plus ancien

  1. 1. Ch.M. 24/08/2010, 20h01

    Faire travailler les entreprises locales, ne pas tout chambouler la voirie avec des travaux de plusieurs mois, intégrer les solutions existantes de location, adapter les vélos (plus légers, 7 vitesses) ça c'est de la flexibilité, bravo! Reste à voir si ça va prendre sur une agglo quand-même assez pentue.

    1. Ajouter un commentaire

        Votre e-mail ne sera pas visible

      Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.