Lagazette.fr

Publicité


87

Commentaires

Réagir
Imprimer

Fonction publique territoriale

Rédacteur territorial : des milliers de lauréats à un examen professionnel non affectés

Publié le 01/06/2010 • Mis à jour le 03/06/2010 • Par Virginie Fauvel, avec l'AFP • dans : A la une, A la une emploi, France

Imprimer

87

Commentaires

Réagir

Formation pour adulte - © PHOVOIR

Plusieurs milliers d'agents des collectivités territoriales ayant réussi un examen professionnel relatif au cadre d'emplois des rédacteurs territoriaux n'ont pas été nommés et risquent de perdre le bénéfice de cette promotion pour des raisons administratives, dénonce le SNUCLIAS, le syndicat FSU des fonctionnaires territoriaux, dans un communiqué du 31 mai 2010.

 

Le décret du 28 novembre 2006 sur les rédacteurs territoriaux a introduit une nouvelle voie d’accès en promotion interne par un examen professionnel, mais « cet élargissement des possibilités de nomination » prévu « à titre temporaire » s’achève le 1er décembre 2011, dénonce le SNUCLIAS  FSU (syndicat FSU des fonctionnaires territoriaux) dans un communiqué du 30 mai 2010.
Au terme du 1er décembre 2011, les lauréats des examens professionnels organisés depuis 2005 et qui n’auront pu être nommés à cette date perdront purement et simplement le bénéfice de la réussite aux épreuves, ajoute le SNUCLIAS.

Plus de 5.000 personnes ont passé l’examen rien que pour les trois départements de la petite couronne parisienne, souligne Didier Bourgoin, secrétaire général du syndicat, qui déplore l’absence de chiffres à l’échelle nationale.
De son côté, le CSFPT fait savoir qu’elle a alerté la FNCDG sur ce dispositif afin de recueillir des données plus générales mais n’a pas obtenu à ce jour de réponse. Nous savons seulement qu’en région parisienne , 40% des lauréats ne sont pas nommés. Le CSFTP affirme avoir déjà également attiré l’attention de la DGCL sur cette question.  

Prorogation du dispositif
Normalement, un examen de la fonction publique n’est pas contingenté dans le temps, on peut être promu vingt ans après ou plus
, souligne Didier Bourgoin.  Une spécificité du décret confirmée par le CSFPT, qui rappelle par ailleurs que l’ensemble de la catégorie B est en cours de révision.

Le syndicat a décidé d’interpeller les députés sur ce dispositif . Afin de reconnaître la valeur professionnelle et les efforts réalisés par les lauréats-es de l’examen professionnel, il est fondamental de permettre l’intégration directe, sans quota, des agents concernés, écrit ainsi le SNUCLIA.  La prorogation du dispositif est incontournable compte tenu de l’urgence de la situation, conclut-il.

Haut de page

Imprimer

87

Commentaires

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Mots-clés

Thèmes abordés ConcoursFonction publiqueMétier des fonctions publiques